Skip to main content

Rétrospective de la décennie

Des matchs électrisants, des buts historiques, des conquêtes grisantes et d'effroyables tragédies ont marqué les années 2010

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

La décennie qui s'achève sur la scène du hockey a apporté son lot de matchs électrisants, de buts historiques et de conquêtes grisantes, comme son lot de déceptions et de moments tristes. LNH.com vous propose une rétrospective, par ordre chronologique ou presque, des événements qui ont occupé le haut du pavé dans l'actualité au cours des 10 dernières années.

À LIRE AUSSI : Cher père Noël, première partieCher père Noël, deuxième partie | Les joueurs partagent leurs souvenirs des Fêtes avec LNH.com | L'année du « bonheur » pour Alexandre Texier

Un but en or mémorable

La décennie a commencé sur les chapeaux de roues. Le but en or que Sidney Crosby a réussi aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 restera gravé dans la mémoire collective des amateurs de hockey. L'exploit ressurgira sûrement dans l'actualité à l'occasion du 10e anniversaire, le 28 février prochain, et on en parlera encore dans 20, 30 et 40 ans, au même titre qu'on le fait pour le but de Paul Henderson à la Série du siècle en 1972 et la victoire des États-Unis aux Jeux olympiques de Lake Placid en 1980.

La finale du tournoi entre les États-Unis et le Canada a été épique. Les Américains ont créé l'égalité 2-2 grâce au but de Zach Parise à 25 secondes de la fin du troisième vingt. Crosby a semé la frénésie à 7:40 de la prolongation devant une salle comble au Canada Hockey Place (Rogers Arena).

Les festivités pacifiques au centre-ville de Vancouver, que même les policiers ont pris plaisir à animer, demeureront un souvenir impérissable pour tous les gens qui l'ont vécu.

Une équipe de la KHL décimée

Le 7 septembre 2011, la planète hockey pleure la perte d'une équipe professionnelle de la Ligue continentale de hockey (KHL), en Russie. L'avion nolisé du Lokomotiv de Iaroslavl s'est écrasé peu de temps après son décollage, emportant la vie de 44 des 45 passagers à son bord. Le seul survivant a été un membre de l'équipage.

L'équipe se rendait à Minsk, au Bélarus, afin d'amorcer sa saison. Tous les joueurs de la formation et quatre jeunes de la relève sont morts dans l'accident. Au nombre des victimes, il y avait les anciens joueurs de la LNH Pavol Demitra, Ruslan Salei, Karlis Skrastins, Karel Rachunek, Josef Vasicek et Alexander Vasyunov, l'entraîneur Brad McCrimmon ainsi que ses deux adjoints Igor Korolev et Aleksander Karpovtsev.

Des conquêtes attendues

Les Blackhawks de Chicago ont dominé la décennie 2010 avec trois conquêtes de la Coupe Stanley, acquises au cours des cinq premières années. Ils ont été les premiers champions des années 2010, mettant fin à une disette de 49 ans. Ils ont soulevé la Coupe de nouveau en 2013 et en 2015.

Les Kings de Los Angeles ont savouré deux championnats, incluant le tout premier de leur histoire en 2012. Ils ont répété deux ans plus tard, en 2014. Les Penguins de Pittsburgh ont, quant à eux, collé deux conquêtes, en 2016 et en 2017. Ils ont été les premiers à signer l'exploit depuis les Red Wings de Detroit en 1997 et en 1998. Le défenseur québécois Kris Letang a obtenu le but victorieux de la conquête 2016 face aux Sharks de San Jose.

En 2011, sous la férule de Claude Julien, les Bruins de Boston ont mis fin à une sécheresse de 39 ans sans conquête de la Coupe Stanley. Patrice Bergeron a été l'auteur du but gagnant dans la victoire décisive, au match no 7 de la Finale contre les Canucks de Vancouver.

Les Capitals de Washington et les Blues de St. Louis complètent le tableau des champions de la décennie, ayant tous deux remporté le premier championnat de leur histoire, en 2018 et en 2019, respectivement.

Les Capitals ont signé l'exploit à leur 44e année d'existence et les Blues ont pu festoyer au terme de leur 51e saison dans la LNH.

Une saison rescapée

Le début de la saison 2012-13 dans la LNH a été perturbé par un arrêt de travail, le 15 septembre. Après plusieurs mois de négociations et de tergiversations, les joueurs et la Ligue ont trouvé un terrain d'entente, le 6 janvier 2013 -- sauvant la saison in extremis 119 jours après la conclusion de l'ancien contrat de travail. La saison s'est ébranlée le 19 janvier et elle a pris fin le 28 avril. Les Blackhawks de Chicago ont remporté la Coupe Stanley en six matchs contre les Bruins de Boston, le 24 juin.

Du hockey féminin en folie

Le 20 février 2014 a marqué l'histoire du hockey féminin à jamais. Sotchi a été le théâtre d'une finale olympique complètement folle entre les deux grandes rivales, les Américaines et les Canadiennes.

On ne donnait pas cher de la peau du Canada après que les États-Unis se soient donné les devants 2-0 en supériorité numérique au début du troisième tiers.

Avec trois minutes et demie à écouler, le Canada a vu la chance lui sourire pour rétrécir l'écart et, au moment où ils attaquaient à six joueuses en fin de match, les États-Unis ont vu la rondelle qu'ils ont dirigée vers le but abandonné freiner sa course sur le poteau.

C'est alors que la magie Marie-Phillip Poulin a commencé à opérer. La Beauceronne a créé l'égalité dans la dernière minute de jeu, avant d'inscrire le but en or au cours d'une attaque massive à 8:50 de la prolongation.

C'était la quatrième conquête d'affilée de la médaille d'or olympique pour les Canadiennes, qui ont été détrônées par les Américaines en 2018.

Un grand cru du Mondial junior

Le 5 janvier 2017, le Centre Bell a vibré au rythme d'une finale endiablée du Championnat mondial junior (CMJ) entre les États-Unis et le Canada.

L'équipe canadienne menait 2-0 après le premier vingt. Elle a vu les Américains créer l'égalité en deuxième période, avant de reprendre l'initiative 4-2 au début du dernier vingt. 

Les marqueurs avaient été les Québécois Thomas Chabot, Jeremy Lauzon, Nicolas Roy et Mathieu Joseph.

Mais les Américains n'avaient pas dit leur dernier mot. Kieffer Bellows et Colin White ont créé l'égalité peu de temps après, et le match de championnat a nécessité du surtemps. Après 20 minutes de jeu qui ont gardé les 20 173 spectateurs sur le bout de leur siège, on a dû avoir recours aux tirs de barrage.

Troy Terry a concrétisé le triomphe des Américains en étant le seul marqueur de la séance de cinq tirs par équipe.

« Welcome to fabulous Las Vegas »

La LNH a pris un risque, mais un risque calculé, en ouvrant ses portes à Las Vegas pour qu'elle joigne ses rangs pour le début de la saison 2017-18. Las Vegas est officiellement devenue l'hôte de la 31e concession de la Ligue, le 22 juin 2016. Ce serait donc la première concession d'un sport professionnel majeur à prendre racine dans le désert du Nevada.

Les Golden Knights ont connu un retentissant succès sur toute la ligne dès leur première saison. Le T-Mobile Arena a tôt fait d'être l'amphithéâtre le plus déjanté de la LNH et l'endroit le plus couru en ville.

Les Golden Knights ont amélioré toutes les marques pour une équipe de première année. Ils ont même atteint la Finale de la Coupe Stanley contre les Capitals de Washington, rendant toutefois les armes au bout de cinq matchs.

Leurs succès ne se démentent pas depuis ce temps. Les Golden Knights demeurent l'attraction principale dans la ville des spectacles. 

La LNH a procédé à un autre élargissement de ses cadres, le 4 décembre 2018, en accordant une 32e concession à la ville de Seattle. La nouvelle équipe, dont le nom sera dévoilé au début de 2020, amorcera ses activités en 2021-22.

Sois forte Humboldt

La communauté de Humboldt, une ville d'environ 6000 habitants située au coeur de la Saskatchewan, est plongée dans une tristesse innommable, le 6 avril 2018. L'autocar de son équipe junior, les Broncos, ne peut pas éviter la collision avec un camion semi-remorque à l'intersection d'une route, quelques heures avant de livrer un match crucial en séries éliminatoires. Le bilan a été cauchemardesque : 16 morts, 13 blessés et des dizaines de vies brisées.

La tragédie routière a provoqué un raz de marée de sympathie et de solidarité qui a déferlé pendant plusieurs semaines partout en Amérique du Nord et même outre-mer. Une campagne de financement participatif GoFundMe a permis d'amasser plus de 15 millions $ CAN afin de venir en aide aux 29 familles touchées.

Les Broncos se trouvaient tout près de Nipawin, où ils devaient disputer le cinquième match de la série 4 de 7 les opposant aux Hawks de l'endroit. Défaits 6-5 en troisième prolongation dans la rencontre précédente, les Broncos tiraient de l'arrière 3-1 dans la série de deuxième tour de la Ligue junior de la Saskatchewan (SJHL).

Les Broncos ont repris leurs activités pour le début de la saison 2018-19.

« Le hockey est de retour à Humboldt. Nous sommes forts, nous allons survivre et nous allons aller de l'avant », a déclaré le président de l'équipe Jamie Brockman.

La SJHL est pour certains joueurs un tremplin vers le hockey universitaire américain ou encore la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL).

Les grands disparus

Deux légendes nous ont quittées au cours de la décennie : Gordie Howe et Jean Béliveau. Howe est décédé le 10 juin 2016 à l'âge de 88 ans et Béliveau a rendu l'âme le 2 décembre 2014 à 83 ans.

D'autres grands joueurs comptent parmi les disparus, en ordre chronologique : Émile « Butch » Bouchard (92 ans, 14 avril 2012), Allan Stanley (87 ans, 18 octobre 2013), ), Edgar Laprade (94 ans, 28 avril 2014), Elmer Lach (97 ans, 4 avril 2015), Bert Olmstead (89 ans, 16 novembre 2015), Dickie Moore (84 ans, 19 décembre 2015), Andy Bathgate (83 ans, 26 février 2016), Bill Gadsby (88 ans, 10 mars 2016), Milt Schmidt (98 ans, 4 janvier 2017), Pierre Pilote (85 ans, 10 septembre 2017), Johnny Bower (93 ans, 26 décembre 2017), Stan Mikita (78 ans, 7 août 2018), Ted Lindsay (83 ans, 4 mars 2019), Harry Howell (86 ans, 10 mars 2019), Red Kelly (91 ans, 2 mai 2019). 

On déplore également la perte de personnalités francophones : Pat Burns (67 ans, 19 novembre 2010), Ronald « le prof » Caron (82 ans, 9 janvier 2012), Denis Brodeur, père de l'illustre gardien Martin Brodeur (82 ans, 26 septembre 2013), Gilles Tremblay (75 ans, 26 novembre 2014), Marcel Pronovost (84 ans, 26 avril 2015), Marcel Pelletier (89 ans, 13 mai 2017) et André Boudrias (75 ans, 5 février 2019).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.