Skip to main content

Même avec Kovalchuk qui s'implique, le Tricolore s'incline

Les Canadiens voient leur séquence de matchs sans victoire s'étirer à six face aux Jets

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Autre bel effort, même résultat. Même la performance inspirée et inspirante d'Ilya Kovalchuk n'a rien fait : les Canadiens de Montréal ont vu leur séquence de matchs sans victoire s'étirer à six, lundi, en s'inclinant 3-2 face aux Jets de Winnipeg au Centre Bell. 

Les Canadiens (18-18-7) ne peuvent pas se permettre la moindre erreur ou le moindre relâchement. Lundi, c'est un but accordé en infériorité numérique qui les a hantés. 

À LIRE AUSSI : « Au-delà de la frustration » | Patrik Laine est un joueur métamorphosé | Un but en désavantage numérique qui coûte cher

Josh Morrissey, Nikolaj Ehlers, son 17e filet en plus de récolter une passe, et Andrew Copp ont trompé la vigilance de Carey Price, auteur de 24 arrêts. 

Le défenseur Ben Chiarot, avec ses sixième et septième buts de la saison, a été le seul à déjouer Connor Hellebuyck, qui a stoppé 29 lancers. Tomas Tatar a glané deux passes.

« Chiarot a sûrement changé quelque chose à son lancer parce qu'il ne marquait jamais contre moi dans les séances d'entraînement », l'a taquiné Hellebuyck, son ancien coéquipier chez les Jets.

Le nouveau venu Kovalchuk a été très impliqué dans l'action pour un gars qui n'avait pas joué depuis le 9 novembre. En 19:25 de temps d'utilisation, le vétéran russe a récolté une aide, en plus de montrer un différentiel en défense de plus-2. Sur la séquence du premier but de Chiarot, il n'a pas amassé de mention d'aide, mais il a abattu de la belle besogne le long de la bande afin de permettre à Tatar de récupérer le disque. Il a terminé la soirée avec quatre tirs cadrés, six mises en échec et une sélection à titre de la troisième étoile du match.

« Je savais que la forme était bonne. Je me suis entraîné sérieusement en Floride au cours des dernières semaines », a réitéré Kolvalchuk. 

Se disant satisfait de ce que Kovalchuk avait montré, l'entraîneur Claude Julien a dit souhaiter maintenant le voir fournir un effort semblable sur une base régulière.

« C'est à espérer qu'il veuille continuer d'afficher beaucoup d'ardeur, a mentionné Julien. C'était son premier match depuis longtemps et nous rejouons dès mardi. Il est en bonne condition physique. L'espoir que nous avons, c'est qu'il nous donne le même effort sur une base régulière. »

Video: Chiarot marque deux fois dans un revers de 3-2

En mal de héros, la foule a tôt fait d'adopter Kovalchuk, en l'applaudissant chaleureusement dès sa première présence sur la glace et en scandant 'Kovy, Kovy' à quelques autres reprises.

Les Jets (23-16-4) ont donc vengé la cuisante défaite de 6-2 que le Tricolore lui avait infligée à Winnipeg, le 23 décembre. Ils ont signé un deuxième gain à leurs six dernières sorties (2-2-2). 

Le CH a pris la route de Detroit immédiatement après la rencontre. Il se mesurera aux Red Wings, mardi (19h30 HE; RDS, TSN2, FS-D).

Brendan Gallagher a accompagné ses coéquipiers, mais Julien a confirmé qu'il ne serait pas de la partie. Gallagher a raté un troisième match de suite en raison d'une commotion cérébrale.

Un but qui fait mal

Après une première période âprement disputée, au cours de laquelle les élans ont été partagés, les visiteurs ont ouvert le score tôt au deuxième tiers.

Le long tir du défenseur Morrissey, au travers de la circulation dense, a fait mouche dans le haut des cordages, à 1:32. Non sans avoir bifurqué légèrement sur quelques joueurs chemin faisant.

« Le premier but a été l'illustration parfaite de ce que nous devons faire, a commenté l'entraîneur des Jets Paul Maurice. Nous avons travaillé plus fort dans l'enclave et autour du filet. Ç'a donc été un bon premier pas. »

Les Jets ont doublé leur avance pendant un jeu de puissance du CH à 4:46. Tomas Tatar n'a pas maîtrisé la passe transversale de Nick Suzuki au centre de la patinoire et les Jets ont pu détaler à deux contre zéro. Ehlers a mis la touche finale à un bel échange avec Wheeler.

Les hôtes ont rétréci l'écart à 11:03. La frappe de Chiarot a trompé la vigilance de Hellebuyck. Ils ont repris l'ascendant, sans parvenir à ramener le score à la case départ.

Les gardiens ont réalisé un bel arrêt chacun vers la fin de la période. Price a d'abord frustré Kyle Connor au terme d'une descente en surnombre et Hellebuyck a fermé la porte devant Nate Thompson à courte distance.

En troisième, le Tricolore a essayé autant comme autant de réussir le but égalisateur. Mais le scénario des derniers matchs s'est répété pour lui. Il venait de cogner à la porte tout juste avant que Copp ne creuse l'écart à deux buts à 10:16.

« Ça résume à merveille la séquence difficile que nous traversons », a acquiescé le joueur de centre Phillip Danault.

Chiarot a rétréci l'écart à un but à 11:47, mais la tentative de remontée est tombée à court. Encore…

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.