Skip to main content

Les mauvaises décisions coûtent un point au CH

L'indiscipline et les fameux buts en fin de période ont offert la victoire aux Devils sur un plateau d'argent

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens semblaient en voie d'éviter le piège que représentaient les Devils du New Jersey, samedi, mais ils ont finalement terminé la rencontre au fond du précipice.

Après un lent début de match et deux buts accordés en fin de période - un retour à une mauvaise habitude que l'on croyait chose du passé - les hommes de Claude Julien ont subi une première défaite en quatre matchs en s'inclinant 4-3 en prolongation face à la deuxième pire équipe de l'Association de l'Est.

À LIRE AUSSI : Tour d'horizon des matchs du 16 novembre  | De l'ombre pour Kinkaid et FleuryLes huées n'ont pas dérangé Subban

Le Tricolore avait le contrôle du match malgré une courte avance de 3-2, mais les choses se sont gâtées en fin de troisième période. Max Domi a écopé ses deux premières pénalités de la saison - une pour obstruction et l'autre pour conduite anti-sportive - et les Devils ont créé l'égalité par l'entremise de Wayne Simmonds dans les minutes suivantes.

« Si je savais comment le contrôler, on ne verrait pas ces choses-là, a déclaré Julien, amer. On travaille pour l'aider à s'améliorer et il doit réaliser qu'il doit être meilleur dans ces situations-là. Je ne peux pas être dans ses culottes quand il joue.

« Oui il y a une amélioration cette saison, mais on parle du match de ce soir. Il a pris le blâme et il devrait parce que quand tu pousses le bâton d'un adversaire, c'est dans le livre des règlements et c'est une pénalité. S'il prend le blâme, bien bon pour lui. C'est une chose, mais il doit passer à l'acte. »

Comme si les 12 minutes de punition qui leur avaient été décernées en troisième période seulement n'étaient pas suffisantes, Phillip Danault a été chassé pour avoir accroché dès le début de la prolongation, ouvrant la porte au but vainqueur de Kyle Palmieri avec l'avantage d'un homme.

Toute cette indiscipline est venue gâcher la première prestation convaincante de Keith Kinkaid avec les Canadiens. Le gardien auxiliaire a été solide, notamment en première alors qu'il a fait face à 20 lancers, et il a conclu la soirée avec 39 arrêts contre ses anciens coéquipiers.

Video: Résumé MTL : Fleury marque son 1er dans le revers

Il s'en est fallu de peu pour qu'il puisse savourer sa deuxième victoire avec le Tricolore puisque Danault pensait avoir marqué en chutant dans le filet avec 47 secondes à faire au match.

Les officiels ont jugé que le but était bon sur la séquence, mais la reprise vidéo a démontré que le Québécois avait poussé la rondelle de l'autre côté de la ligne de manière illégale avec sa jambe. Ce dernier n'était pas du tout d'accord avec la décision, mais Julien a préféré voir la situation d'un autre œil.

« Le règlement est clair, a-t-il amorcé. Si on pousse la rondelle avec n'importe quelle partie de notre corps dans le filet, le but est refusé. C'est la manière dont les officiels l'ont vu. Tu dois respecter ça et aller de l'avant. »

Brendan Gallagher, Cale Fleury - avec le premier point de sa carrière dans la LNH - et Nick Suzuki ont touché la cible du côté du Tricolore. En amassant une aide sur le cinquième but de la saison de Suzuki, le capitaine Shea Weber a porté à six sa séquence de matchs avec au moins un point (quatre buts, quatre aides).

Nikita Gusev et Nico Hischier, en désavantage numérique, ont réduit l'écart à un but dans la dernière minute de la première et de la deuxième période, respectivement, pour garder les Devils dans la rencontre. 

Mackenzie Blackwood a réussi 31 arrêts devant la cage des visiteurs.

Inattention

Moins de 24 heures après avoir signé une victoire émotive contre les Capitals de Washington - les meneurs au classement général - et avoir perdu les services des attaquants Jonathan Drouin et Paul Byron, une baisse d'intensité était à prévoir.

Même si Jesperi Kotkaniemi et Charles Hudon - rappelé du club-école de Laval en matinée et rétrogradé après le match - ont intégré la formation avec des jambes fraîches, la baisse de régime a bel et bien eu lieu. Et ces buts concédés juste avant de retraiter au vestiaire en ont été la preuve concrète.

Les Canadiens n'avaient pas accordé de but en pareille situation depuis le 31 octobre face aux Golden Knights de Vegas. Ils en comptent maintenant 11 depuis le début de la campagne.

« Quand tu joues deux matchs en deux soirs, une chose qui peut te donner des chances de gagner, c'est d'être mentalement alerte, a indiqué le pilote. Ça compense pour la fatigue. Parce qu'il y en avait ce soir après notre gros match contre les Capitals.

« Tu dois compenser en prenant des bonnes décisions. Ce soir, on ne les a pas prises - que ce soit les punitions à Domi ou les buts dans la dernière minute - et ça nous a coûté un point. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.