Skip to main content

Repêché par les Islanders, John Tavares peut enfin passer à autre chose

LNH.com @NHL

MONTREAL - John Tavares pourra maintenant passer à autre chose. Pressenti depuis deux ans comme l'éventuel premier choix au repêchage de 2009, le tout est devenu une réalité, vendredi, au Centre Bell.

C'est devenu officiel quand Garth Snow, le directeur général des Islanders, a prononcé le nom du prolifique attaquant des Knights de London. Ayant bien caché son jeu ces dernières semaines, l'ancien gardien des Nordiques de Québec a ainsi mis fin au suspense. Pour les amateurs de l'équipe new-yorkaise, mais aussi pour Tavares lui-même.

"C'est un moment spécial. On en parle depuis longtemps, voilà un bon moment que je suis sous les feux de la rampe, a souligné Tavares. Mais quand j'ai quitté la maison à l'âge de 14 ans, c'est ce que je visais. En même temps, je sais qu'aujourd'hui, ce n'est qu'une étape vers l'endroit où je veux me rendre. Je veux accéder au plus haut niveau possible."

Les trois premiers choix ont respecté la logique. Après Tavares, le défenseur suédois Victor Hedman a été réclamé deuxième par le Lightning de Tampa et l'attaquant ontarien Matt Duchene, troisième, par l'Avalanche du Colorado.

Devant les 12 710 spectateurs du Centre Bell, le Canadien a utilisé son premier choix, au 18e rang, pour réclamer le deuxième des sept joueurs issus des Etats-Unis, mais le premier hockeyeur de souche québécoise francophone: Louis Leblanc. Deux rangs plus tôt, le Wild a repêché Nick Leddy, un joueur d'une école secondaire du Minnesota.

Dmitry Kulikov, le défenseur des Voltigeurs de Drumondville, a été le premier des quatre joueurs de la LHJMQ à être réclamé, au 14e rang par les Panthers de la Floride. Les autres ont été l'attaquant de l'Océanic de Rimouski Jordan Caron, au 25e rang par les Bruins de Boston; l'attaquant des Cataractes de Shawinigan Philippe Paradis, au 27e par les Hurricanes de la Caroline; et le défenseur des Sea Dogs de Saint-Jean Simon Després, au 30e et dernier rang du premier tour par les Penguins de Pittsburgh.

Outre Hedman, six autres joueurs suédois ont été réclamés parmi les 30 premiers. D'autres devraient suivre samedi, lors des six rondes suivantes.

Sept choix du premier tour ont été consacrés à des joueurs de Ligue junior de l'Ontario, tous parmi les 15 premiers. Cinq joueurs du circuit de l'Ouest ont été sélectionnés.

Le nom de Chris Pronger a également été annoncé au micro. Le commissaire Gary Bettman a alors confirmé que les Ducks d'Anaheim avaient échangé le grand défenseur aux Flyers de Philaldephie, en compagnie de l'attaquant Ryan Dingle. En retour, les Ducks ont obtenu l'ailier Joffrey Lupul et le jeune défenseur Luca Sbisa, ainsi que les choix de premier tour des Flyers de cette année et de 2010, en plus d'un choix conditionnel de troisième tour en 2010 ou en 2011.

C'a été là la seule transaction d'importance du premier tour.

Tavares n'avait aucune idée

Tavares a indiqué qu'il n'avait aucune idée du choix de Snow. Mais il a dit comprendre la situation.

"Je comprends parce que c'est une décision très importante, a dit Tavares. Même si ça n'avait pas fonctionné (avec les Islanders), j'aurais obtenu une excellente opportunité ailleurs. Mais je suis heureux d'avoir abouti à Long Island et j'ai tellement hâte de commencer.

"Je suis heureux de me retrouver avec une équipe qui compte un bon noyau de jeunes joueurs, qui va progresser au fil des années. On a vu que cette façon de faire a bien fonctionné avec d'autres équipes."

Snow a fait savoir qu'il a reçu des offres pour le premier choix, mais qu'il n'a jamais sérieusement envisagé de mordre à l'hameçon.

Hedman, lui, s'est dit fort heureux de se retrouver à Tampa Bay, même si certains estimaient qu'il aurait pu être choisi au premier rang, à la place de Tavares.

"Ils ont connu des difficultés la saison dernière, j'ai hâte de relever le défi de les aider à changer le cours des choses, a dit Hedman du Lightning. Jouer contre des hommes (avec Modo, en Ligue élite suédoise) m'a aidé à relever mon niveau de jeu, mais je suis conscient que je devrai le rehausser d'une autre coche pour accéder à la LNH. J'ai un gros été de travail devant moi."

Matt et son idole Joe

Duchene, un membre du Battalion de Brampton, a grandi encourageant deux équipes: le Canadien et l'Avalanche. Il a qualifié la soirée de vendredi de "conte de fée".

"Je suis repêché dans la ville d'une de mes équipes préférées, et je suis sélectionné par l'autre. Tu ne peux pas demander mieux", a-t-il noté.

Duchene estime être "tout près" d'un niveau de jeu qui lui permettra d'évoluer dès cette saison dans la LNH.

"On verra au camp où j'en suis", a-t-il précisé.

Duchene pourrait alors jouer aux côtés de Joe Sakic, son idole... si celui-ci ne prend pas sa retraite.

"Je l'appellerais si j'avais son numéro, a répondu Duchene quand on lui a demandé s'il communiquerait avec le capitaine de l'Avalanche dans le but de le convaincre de poursuivre sa carrière. Il était mon idole, j'ai son chandail autographié, je l'ai toujours admiré, alors ce serait toute une sensation de jouer à ses côtés."

Les autres

Parmi les autres choix à relever, il y a celui au cinquième rang des Kings de Los Angeles. Ceux-ci ont jeté leur dévolu sur l'attaquant des Wheat Kings de Brandon Brayden Schenn. Le frère de ce dernier, Luke Schenn, avait été sélectionné au même rang l'an dernier par les Maple Leafs de Toronto. C'est la première fois dans l'histoire de la LNH que des frères sont choisis parmi les cinq premiers lors d'années successives.

Eric et Jordan Staal, eux, n'avaient pas été choisis deux années d'affilée.

Malgré tout le tapage qu'il a fait, Brian Burke n'a pas bougé et les Leafs ont bel et bien parlé au septième rang. Ils ont repêché l'attaquant des Knights de London Nazem Kadri.

Burke a indiqué qu'il a tenté de convaincre les Kings de lui céder leur choix afin qu'il puisse réclamer Brayden Schenn et réunir le duo de frères à Toronto. Le prix était toutefois trop élevé.

Les Sénateurs d'Ottawa ont quant à eux réclamé le défenseur des Chiefs de Spokane Jared Cowen au neuvième rang. Ironiquement, on compare cet athlète de six pieds cinq pouces à Zdeno Chara, un ancien des Sénateurs.

En voir plus