Skip to main content

Repêchage: les Sabres pourraient échanger le 8e choix

Le directeur général Tim Murray souhaite améliorer sa défensive

par Joe Yerdon / Correspondant LNH.com

BUFFALO - La reconstruction est bien entamée pour les Sabres de Buffalo, et au repêchage 2016 de la LNH, qui s'amorcera vendredi au First Niagara Center (19 h (HE), NBCSN), le directeur Tim Murray est prêt à faire ce qu'il faudra pour aider l'équipe à passer à la prochaine étape.

Cela inclut la possibilité d'échanger le huitième choix au total en retour d'un défenseur gaucher pouvant évoluer sur les deux premières paires, ce qui représente un besoin des Sabres.

« Disons que si quelqu'un nous offre un jeune défenseur gaucher de premier plan et que le prix à payer est le huitième choix au total, et que nous avons l'impression que cela nous rend meilleurs, nous allons conclure la transaction, a mentionné Murray mardi. Je crois que les partisans pourraient être déçus à court terme si nous n'effectuons pas de sélection. Si nous procédons à une transaction, nous allons tenter de reculer en première ronde, mais à long terme, si nous parvenons à conclure ce genre de transaction, ce serait un rêve. Un défenseur d'avenir gaucher de 25 ans, je ne crois pas que quiconque en ville pourrait se plaindre de cela. Je ne crois pas que cela va se produire, mais dans un scénario hypothétique dans le meilleur des mondes, c'est à cela que servirait ce choix. »

Murray a déjà procédé à une transaction importante afin d'accélérer le processus de reconstruction.

Les Sabres possédaient 12 choix au prochain encan, mais ils ont échangé l'un de leurs quatre choix de troisième ronde, le 76e au total, aux Predators de Nashville lundi en retour des droits sur l'attaquant de Harvard Jimmy Vesey, le gagnant du trophée Hobey Baker en 2016 remis au meilleur joueur de la NCAA. Vesey pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 15 août, son agent ayant confié à ESPN que son client entendait se prévaloir de ce droit, mais les Sabres possèdent les droits exclusifs de négociation avec lui jusque-là.

« Nous l'avons vu jouer très souvent au cours des quatre dernières années, a reconnu Murray. Il a été finaliste au trophée Hobey Baker l'an dernier, terminant derrière un joueur phénoménal [Jack Eichel des Sabres], et il a remporté le trophée Hobey Baker cette saison. Ses aptitudes et le type de joueur qu'il est sont bien documentés. Selon moi, il a le potentiel pour évoluer sur l'un des deux premiers trios. Nous n'allons certainement pas, si nous parvenons à nous entendre avec lui, affirmer qu'il va assurément évoluer sur l'un de nos deux premiers trios. C'est ce que son potentiel lui permettrait d'atteindre.

« Il est un attaquant complet. Il est imposant et fort, et il possède un excellent tir. Il est un marqueur, mais il peut aussi réaliser des jeux. Il possède un très bon sens du jeu. C'est le type de joueur que nous recherchions. »

Vesey est originaire de Boston et est un ami d'Eichel, le choix de première ronde des Sabres en 2015. Il s'agit d'une relation que Murray pourrait utiliser à son avantage afin de tenter de s'entendre avec Vesey avant le 15 août.

« Je n'ai pas parlé de Jimmy à Jack cet été, a assuré Murray. Mais maintenant que nous détenons ses droits et que c'est permis, nous pourrions utiliser Jack comme un outil. J'imagine que je serais stupide de ne pas le faire. Je ne pensais pas que nous allions parler de cela aujourd'hui, nous avons le repêchage à préparer, mais oui, je vais de toute évidence communiquer avec Jack afin de voir ce qu'il peut faire pour nous aider maintenant que nous pouvons parler avec Jimmy, mais il reste encore bien des choses à faire avant cela. »

Les Sabres possèdent donc 11 choix pour l'instant en vue du repêchage.

« Au huitième rang, nous avons réduit notre liste à trois joueurs, alors certaines personnes croient que nous ne ciblons que ces trois joueurs, ce qui n'est pas le cas. Il s'agit des joueurs qui seront, à notre avis, encore disponibles, a expliqué Murray. Peut-être pas les trois, mais au moins un de ces trois joueurs sera encore libre. Nous avons rencontré ces trois joueurs, et j'imagine que si l'un des joueurs que nous avons classés plus haut qu'eux est encore disponible, ce sera un bonus. C'est notre travail d'étudier le repêchage et de tenter de comprendre qui les autres équipes aiment et qui ils vont sélectionner. Je pense que nous avons bien fait du côté de nos suppositions éclairées afin de déterminer qui sera choisi avant notre choix. »

Buffalo pourrait décider de cibler un des quatre meilleurs défenseurs selon le classement du Bureau central de dépistage des patineurs nord-américains admissibles au repêchage : Jakob Chychrun au quatrième rang (Sarnia, Ligue de hockey de l'Ontario (OHL)), Olli Juolevi au cinquième rang (London, OHL), Charlie McAvoy au sixième rang (Université de Boston) et Mikhail Sergachev au huitième rang (Windsor, OHL).

Au cours du repêchage 2015, Murray avait été l'un des directeurs généraux les plus occupés alors qu'il avait utilisé deux premiers choix dans deux transactions distinctes afin de faire l'acquisition du gardien Robin Lehner des Sénateurs d'Ottawa et de l'attaquant Ryan O'Reilly de l'Avalanche du Colorado. Alors que le repêchage 2016 aura lieu à Buffalo et que les Sabres seront sous les projecteurs, Murray pourrait ressentir la pression d'être actif à nouveau afin de permettre aux Sabres de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2011.

« Je crois que nous misons sur un excellent personnel pour le repêchage, et nous avons 11 choix, alors si nous effectuons 11 excellents choix, il n'y a presque aucune chance que nous puissions tous les mettre sous contrat d'ici deux ans, a blagué Murray. Je plaisante. Si nous pouvons améliorer quelques choix pour améliorer notre équipe, nous allons continuer de le faire. »

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.