Skip to main content

Rendez-vous 87 f?te ses 25 ans, marqua le monde du hockey et de la culture

LNH.com @NHL

MONTR?AL - Gretzky, Fetisov, Kurri, Lemieux, Larionov ? ils ont tous foul? la patinoire en m?me temps afin d'offrir le meilleur hockey jamais jou?.

Marcel Aubut entend encore parler du jour o? il a transform? le match des ?toiles de la LNH en spectacle ? saveur internationale.

L'ex-pr?sident des Nordiques de Qu?bec fut l'architecte derri?re Rendez-vous 87, une s?rie de deux matchs entre les meilleurs joueurs de la LNH et l'?quipe nationale sovi?tique qui a remplac? le traditionnel match des ?toiles il y a 25 ans.

L'?quipe de la LNH, men?e par Wayne Gretzky et plusieurs de ses co?quipiers des Oilers d'Edmonton, a triomph? 4-3 lors du premier match le 11 f?vrier 1987. L'Union sovi?tique, dirig?e par Viacheslav Fetisov, Igor Larionov et la jeune sensation Valeri Kamensky, a obtenu sa revanche deux jours plus tard en l'emportant 5-3.

Mais il y avait plus que du hockey de haut niveau.

Il y avait des c?l?vrit?s, des politiciens, des soupers b?n?fices et des spectacles du Ballet du Bolcho? et du Choeur de l'Arm?e rouge, tout ?a avec en toile de fond le Carnaval de Qu?bec.

?Ce fut absolument audacieux, un peu fou, a relat? Aubut cette semaine. Mais j'ai dit 'Faisons-le'.

?Ce que j'aime le plus c'est qu'?? chaque match des ??toiles o?? je vais on me dit 'Hey Marcel, on esp??re qu'il y aura un autre Rendez-Vous un jour.' ??a ne s'oublie pas. ??a ne s'oubliera jamais. M??me les jeunes aujourd'hui sont au courant de cet ??v??nement.??

L'avocat montr??alais, d??sormais pr??sident du Comit?? olympique canadien (COC), est m??me parvenu ?? ravir le contr??le de l'??v??nement des mains d'Alan Eagleson, l'ex-directeur de l'Association des joueurs de la LNH d??sormais en disgr??ce. ?? l'??poque, Eagleson ??tait le tsar du hockey international qui impliquait des joueurs de la LNH.

Cela a permis ?? Aubut de se lib??rer pour faire un tournoi ?? sa fa??on, la plus spectaculaire possible. Il a presque atteint la perfection, et a m??me engrang?? 2 millions $ qu'il a remis ?? des organismes de charit??.

Ce qui a rendu Rendez-Vous 87 si particulier sur la patinoire du Colis??e de Qu??bec fut que contrairement ?? la S??rie du si??cle de 1972 entre le Canada et l'Union sovi??tique, ou encore les tournois de la Coupe Canada d'Eagleson, cette comp??tition n'opposait pas un pays contre un autre.

L'??quipe de la LNH ??tait majoritairement canadienne, ?? commencer par Gretzky et Mario Lemieux, mais elle comptait aussi sur les Su??dois Ulf Samuelsson et Tomas Sandstrom, les Finlandais Jari Kurri et Esa Tikkanen, ainsi que les Am??ricains Rod Langway et Chris Chelios.

Leur avantage, c'??tait qu'ils jouaient devant une foule partisane et sur une patinoire r??pondant aux standards de la LNH.

Pour leur part, les Sovi??tiques jouaient ensemble pendant la majeure partie de l'ann??e, contrairement ?? l'??quipe de la LNH qui ??tait form??e d'??l??ments provenant des quatre coins de la ligue (m??me s'il y avait six joueurs des Oilers et qu'il y en aurait eu sept n'e??t ??t?? d'une blessure au d??fenseur Paul Coffey).

Gretzky pilotait un trio comprenant ses co??quipiers des Oilers Tikkanen et Kurri, tandis que la premi??re unit?? en avantage num??rique ??tait form??e de Gretzky, Mark Messier et Dale Hawerchuk, avec Raymond Bourque et Doug Wilson ?? la pointe. Les Sovi??tiques ripostaient avec un trio ax?? sur la vitesse en Larionov, Sergei Makarov et Vladimir Krutov.

Le premier match ??tait supervis?? par un arbitre russe, Sergei Morozov, qui n'a appel?? qu'une p??nalit?? (pour trop d'hommes sur la patinoire) contre les Sovi??tiques, et quatre contre la LNH.

Gretzky a cependant mis la table pour Kurri, et Lemieux pour Glen Anderson, et le Canada a rapidement pris les devants 2-0. Les Sovi??tiques ont toutefois r??pliqu?? par l'entremise d'Alexei Kasatonov et Viacheslav Bykov. Kevin Dineen et Anatoli Semenov ont ??????chang?????? des buts avant que Dave Poulin ne marque le but victorieux sur une passe de Lemieux, alors qu'il restait 1:15 au cadran.

Le deuxi??????me match, contr??????l?????? par l'arbitre canadien Dave Newell, fut mis en marche lorsque Messier a touch?????? la cible en sup??????riorit?????? num??????rique ?????? 3:22 du premier vingt, mais les Sovi??????tiques ont domin?????? la p??????riode m??????diane tandis que Kamesky, qui allait ??????ventuellement jouer pour les Nordiques, brillait en marquant deux buts. Krutov a obtenu l'autre filet des Sovi??????tiques.

L'??????quipe de l'entra??????neur-chef Jean Perron a nivel?????? la marque par l'entremise de Wilson, mais Semenov a trouv?????? le fond du filet et Kamensky a rep??????r?????? Andrei Khomutov, seul, qui a mis le match hors de la port??????e des repr??????sentants de la LNH. Bourque a compl??????t?????? la marque en fin de rencontre.

Gretzky fut nomm?????? joueur par excellence de la LNH et a remport?????? une voiture. Kamensky fut nomm?????? le meilleur joueur sovi??????tique, et a obtenu une cha??????ne st??????r??????o. Les Sovi??????tiques auraient empoch?????? 80 000 $, contre 350 000 $ pour le fonds de pension des joueurs de la LNH.

En voir plus