Skip to main content

Rejoindre les Panthers, une décision facile pour Connolly

L'attaquant s'est dit convaincu par les ajouts de Bobrovsky et de Quenneville à une « formation déjà talentueuse »

par Dave McCarthy / Correspondant indépendant LNH.com

TORONTO -- Brett Connolly a indiqué qu'au moment d'évaluer ses offres de contrat en tant que joueur autonome sans compensation cet été, l'occasion de rejoindre les Panthers de la Floride était beaucoup trop alléchante pour la refuser.

« Pour moi, c'était une décision logique en raison du nouvel entraîneur et des nouvelles acquisitions de l'équipe, qui était déjà talentueuse et qui n'avait besoin que d'un petit coup de pouce pour passer à la prochaine étape », a déclaré l'attaquant sur les ondes de la radio SiriusXM NHL Network au camp BioSteel, mardi. « C'est excitant, j'ai hâte de faire partie d'une équipe dont les années difficiles sont derrière elle et qui pourra connaître de longs parcours en séries éliminatoires (de la Coupe Stanley) au cours des prochaines années. »

À LIRE AUSSI : Contrat d'un an pour Malgin avec les Panthers | Pavelski et Perry, les pièces manquantes à Dallas

L'attaquant de 27 ans, qui a établi des sommets en carrière dans la LNH la saison dernière avec les Capitals de Washington au chapitre des buts (22), des aides (24) et des points (46), a accepté un contrat de quatre ans avec les Panthers le 1er juillet. Il a affirmé que les acquisitions estivales des Panthers, qui comptent l'entraîneur Joel Quenneville, le gardien Sergei Bobrovsky et le défenseur Anton Stralman, le rendent optimiste quant à ce qu'ils pourront accomplir dans un avenir proche.

« J'ai probablement passé les meilleures années de ma vie à Washington, absolument », a dit Connolly, qui est sur le point d'entamer sa 10e saison dans la LNH. « Mais j'étais très emballé de recevoir l'appel du (directeur général) Dale (Tallon), quand il a résumé le plan pour moi et pour l'équipe. »

Il a ajouté que l'occasion de jouer pour Quenneville, qui a guidé les Blackhawks de Chicago aux conquêtes de la Coupe Stanley en 2010, 2013 et 2015, l'a aidé à prendre sa décision.

« Tout le monde avec qui j'ai parlé m'a dit qu'il est juste, mais qu'il est exigeant avec ses joueurs, et si tu ne fais pas ce qu'il attend de toi, il va te le faire savoir, a expliqué Connolly. Je suis emballé de découvrir ce qu'il me réserve. Je vais donner le meilleur de moi-même pour cette organisation parce que je crois que mon niveau de jeu est à un sommet depuis le début de ma carrière. »

Les 22 buts de Connolly sont sept de plus que son ancien record personnel, ses 24 aides sont huit de plus que son ancien sommet et ses 46 points sont 19 de plus que sa marque précédente. Connolly a confié qu'il croyait que sa carrière était à la croisée des chemins au moment où il a signé un contrat d'un an avec les Capitals à la suite de la saison 2015-16, quand il a amassé 25 points (neuf buts) en 71 rencontres avec les Bruins de Boston. Après trois saisons avec les Capitals et une conquête de la Coupe Stanley en 2018, il se dit heureux d'avoir pu être dans une position pour recevoir des offres comme joueur autonome sans compensation.

« C'est drôle, la vitesse avec laquelle les choses changent dans cette ligue, a-t-il noté. J'ai bien joué pendant trois saisons après avoir connu un lent départ dans ma carrière, mais c'est hallucinant, la rapidité avec laquelle l'opinion des DG change envers toi. J'ai dû prendre une décision impulsive et vivre avec les conséquences, et je suis très heureux de ma décision. »

Video: WSH@CAR, #6: Connolly donne l'avance aux Capitals

Il espère maintenant que son expérience en séries (38 matchs lors des trois dernières saisons) déteindra sur les jeunes joueurs, comme le défenseur Aaron Ekblad et les attaquants Aleksander Barkov, Jonathan Huberdeau et Vincent Trocheck, et qu'il pourra aider les Panthers, qui ont raté le tournoi printanier dans chacune des trois dernières saisons et dans six des sept dernières années, à retourner en séries. La Floride a terminé la saison 2018-19 à 12 points des Blue Jackets de Columbus et de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Est.

« Les bourreaux de travail doivent mettre la machine en marche (pour avoir du succès), a dit Connolly. Tu as besoin que certains joueurs aient un impact chaque soir et tu as besoin de joueurs qui veulent faire la différence. C'est ce que nous avions à Washington. Il faut que tout le monde aime se côtoyer et joue pour ses coéquipiers. Il semble que ces éléments soient déjà en place en Floride. Maintenant, c'est une question d'y ajouter un peu d'expérience. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.