Skip to main content

Reaves joue un rôle clé pour les Golden Knights en Finale

Après être arrivé de Pittsburgh, il a pris des punitions coûteuses et il s'est excusé auprès de son entraîneur

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

LAS VEGAS - La première impression est toujours importante quand on commence un nouvel emploi.

C'est la raison pour laquelle l'attaquant des Golden Knights de Vegas Ryan Reaves a tenu à s'excuser auprès de l'entraîneur Gerard Gallant après avoir pris deux punitions mineures dans un revers de 4-1 contre les Kings de Los Angeles, le 27 février. C'était quatre jours et deux matchs après qu'il eut été acquis des Penguins de Pittsburgh.

Trois mois plus tard, Reaves et les Golden Knights ne sont plus qu'à trois victoires du titre de la Coupe Stanley à leur première campagne dans la Ligue. Le deuxième match de la série quatre de sept contre les Capitals de Washington aura lieu à Las Vegas mercredi (20 h HE; NBCSN, CBC, SN, TVAS).

À LIRE : Perron a reçu un beau cadeau pour ses 30 ans | Les Golden Knights s'entraînent dans la bonne humeur | Les Golden Knights à l'aise dans les duels à caractère offensif

Mardi, Gallant et Reaves sont revenus sur cet incident, qui a fait forte impression sur l'entraîneur. D'ailleurs, cette impression perdure, tandis que le souvenir des deux punitions mineures s'efface.

« Ryan avait une certaine réputation à l'époque, a indiqué Gallant. Il est venu me voir et il m'a dit : "Coach, je ne prends pas souvent de punitions. Ce n'est pas mon style. Je suis un joueur robuste et je joue de manière intense, mais je ne prends pas beaucoup de punitions. Je suis responsable de notre défaite, aujourd'hui."

« Je lui ai répondu de continuer de jouer à sa façon et de ne pas s'en faire avec ça. C'était il y a trois mois, à son arrivée. Il a été honnête et il a assumé ses responsabilités. »

Reaves, 31 ans, est reconnu comme étant un joueur franc avec un physique imposant et dernièrement, on lui a même trouvé un talent de franc-tireur.

Oui, oui, de franc-tireur.

Il a marqué deux des buts les plus importants de la brève, mais excitante histoire des Golden Knights en séries éliminatoires. Le 20 mai, Reaves a compté le but qui permettait à Vegas de vaincre les Jets de Winnipeg en cinq matchs dans la finale de l'Association de l'Ouest. Lundi, il a inscrit le but égalisateur dans la première partie de la Finale de la Coupe Stanley, remportée 6-4 par les Golden Knights.

Video: VGK@WPG, #5: Reaves redonne l'avance à Vegas

Reaves a marqué 31 buts en 477 matchs de saison régulière dans la LNH avec les Penguins et les Blues de St. Louis, et il a en a ajouté un en séries avec les Blues en 2015.

Il n'a pas compté en 21 parties lors du calendrier régulier avec les Golden Knights et il a été laissé de côté en séries jusqu'au match no 6 du deuxième tour de l'Association de l'Ouest contre les Sharks de San Jose.

Reaves s'est retrouvé au cachot en troisième période à son premier match avec sa nouvelle équipe, ce qui a conduit au but égalisateur en supériorité numérique dans un revers de 3-2 en prolongation contre Los Angeles.

Video: David Perron discute du match no 1 de la Finale

« Je crois que si je suis encore dans cette ligue, c'est parce que je ne prends pas de punitions stupides qui mettent mon équipe en difficulté, a déclaré Reaves. Dans mes deux premières parties - je ne suis pas nécessairement d'accord avec les décisions des arbitres - ça nous a mis dans le pétrin et on a perdu ces matchs.

« Je ne veux jamais faire ça, surtout avec une nouvelle équipe. Je ne veux pas que ce soit la première impression que je laisse. »

La disparition graduelle du rôle de policier a contraint Reaves à s'adapter et à améliorer d'autres facettes de son jeu. Il prétend avoir commencé à modifier son style il y a quelques années.

« De nos jours, plusieurs gros joueurs quittent la Ligue. Le jeu est de plus en plus rapide et les joueurs sont de plus en plus jeunes », a poursuivi Reaves (6 pieds 1 pouce, 225 livres). « Il faut s'adapter. Cette année, par exemple, je crois que je me suis battu seulement six fois. Je pense que c'était presque la même chose l'an passé.

Video: WSH@VGK, #1: Reaves recrée l'égalité

« Dans tous les métiers, il faut s'adapter aux changements. »

Il peut maintenant rire de l'accueil qu'on lui a réservé à son arrivée avec les Golden Knights.

« J'ai ruiné l'équipe, oui, a-t-il lancé. Je me suis excusé à la ville de Las Vegas. »

Il affirme toutefois s'être senti accepté par ses coéquipiers dès son premier match à Las Vegas, celui des deux punitions mineures contre les Kings.

« Même si plusieurs partisans n'étaient pas contents de moi à cause de ces punitions, j'ai vite été séduit par l'atmosphère et la culture de cette équipe et de ce groupe de joueurs », a révélé Reaves.

« J'aime mon rôle ici, j'aime la ville et j'adore les partisans de l'équipe. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.