Skip to main content

Rantanen élève son jeu d'un cran avec l'Avalanche

La chimie avec ses compagnons de trio et la constance ont été cruciales pour le développement de l'attaquant à sa deuxième saison dans la LNH

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

CHICAGO - Quand il est question des succès de l'ailier droit de l'Avalanche du Colorado Mikko Rantanen cette saison, l'ailier gauche Gabriel Landeskog peut tout expliquer.

« Il a d'excellents compagnons de trio », a dit Landeskog avec un sourire.

C'est vrai, quand on considère ce que Rantanen a été en mesure d'accomplir avec Landeskog et Nathan MacKinnon. Alors que MacKinnon a reçu énormément d'attention pour une saison digne du joueur le plus utile à son équipe, Rantanen s'est également démarqué.

Rantanen totalise 79 points (26 buts, 53 assistances), au deuxième rang chez l'Avalanche derrière les 91 points (38 buts, 53 aides) de MacKinnon. Il récolte en moyenne 1,10 point par match, également bon pour le deuxième rang de l'équipe derrière MacKinnon (1,40). Il mène l'Avalanche avec 31 points en avantage numérique et connait actuellement une séquence de sept matchs avec au moins un point lors de laquelle il a cumulé 15 points (quatre filets, 11 passes), dont le but gagnant et une mention d'aide dans la victoire de 5-1 face aux Blackhawks de Chicago mardi.

La première ligne a été la clé pour l'Avalanche (40-25-8, 88 points), qui occupe la première place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest, deux points derrière le Wild du Minnesota et le troisième rang dans la section Centrale.

Pour Rantanen, une saison fait toute la différence.

« Évidemment, l'équipe joue beaucoup mieux, donc c'est plus facile de jouer pour une formation gagnante que perdante. C'est probablement la plus grosse différence, a expliqué Rantanen. En tant que joueur, je suis meilleur mentalement. Physiquement, j'ai plus d'assurance avec la rondelle. Ça aide à connaître du succès. Mes bons compagnons de trio m'aident beaucoup. C'est bien de pouvoir jouer avec deux vétérans, c'est une belle place pour moi et j'adore jouer avec eux. »

Video: COL@CHI: Rantanen complète un bel échange

L'entraîneur de l'Avalanche Jared Bednar a affirmé que Rantanen a fait preuve de constance.

« C'est le fait qu'il soit capable de tirer et de distribuer la rondelle aux deux autres gars, a dit Bednar. Il peut protéger la rondelle en territoire offensif. Il est imposant physiquement et c'est difficile de lui enlever la rondelle, et il est responsable défensivement. Il a vraiment élevé son jeu d'un cran cette année et c'est pourquoi il est si dangereux. »

MacKinnon a avancé que Rantanen a connu plus de succès cette saison « probablement pour les mêmes raisons que moi. Lors de mes quatre premières saisons, j'ai joué souvent avec différents joueurs et c'est difficile d'établir une bonne chimie. Nous avions une bonne chimie l'an dernier. Nous étions juste incapables de marquer des buts. »

Rantanen a présenté des chiffres respectables à sa saison recrue, amassant 38 points (20 buts, 18 passes), mais il a dû être à l'écart du jeu rapidement. Il s'est blessé à la cheville lors du match des recrues de l'Avalanche contre les Sharks de San Jose, le 17 septembre 2016, a raté tout le camp d'entraînement et n'a pas joué avant le 28 octobre. Mais Bednar a mentionné que plus la saison dernière a progressé, plus Rantanen est devenu dangereux.

« Il a commencé à se tenir plus près du filet, à marquer des buts. C'est comme ça que la confiance vient, a noté Bednar. Son développement et sa constance commencent d'abord par le fait qu'il bouge ses pieds. Quand il fait ça, il est dur à contenir. Il est gros. Il a tous les outils et maintenant il fait preuve de constance, ce qui le rend difficile à affronter. »

Rantanen avoue se sentir plus à l'aise sur la glace comme à l'extérieur de celle-ci.

« Il ne faut pas précipiter son jeu avec la rondelle, a-t-il dit. Il y a du temps pour faire les jeux, donc il faut juste déterminer si tu as du temps ou non pour essayer de toujours faire le bon jeu. C'est la plus grosse différence. »

Le premier trio de l'Avalanche a été excellent, mais l'amélioration dans les performances individuelles de Rantanen ne peut être passée sous silence.

« Depuis qu'il est débarqué au camp, il veut être une partie importante de notre attaque et de notre équipe », a dit Landeskog. Il l'a démontré en faisant des pas de géant au niveau de sa force. Ses habiletés et sa vitesse ont toujours été évidentes, mais il a beaucoup plus de patience et d'assurance avec la rondelle quand vient le temps de créer des jeux. Il voit le jeu avant qu'il survienne et il est une grande partie de nos succès, pas de doute là-dessus. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.