Skip to main content

Randy Carlyle sait appuyer sur les bons boutons

L'entraîneur des Ducks a effectué un changement qui a rapporté lors du deuxième match contre les Predators

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

ANAHEIM - C'est presque comme un film de suspense.

De quelle manière les Ducks d'Anaheim vont-ils à nouveau trouver le moyen de se tirer d'affaire au cours de ce divertissant parcours en séries?

Dimanche, l'entraîneur des Ducks Randy Carlyle a dû évaluer la situation lors du deuxième match contre les Predators de Nashville et il a décidé de réunir la recrue Ondrej Kase avec Ryan Getzlaf et Nick Ritchie sur le premier trio.

Avant la fin de la période, Kase a inscrit son premier but des séries pour créer l'égalité 3-3. Son but est survenu au coeur d'une poussée de trois buts des Ducks en deuxième période. Anaheim a ensuite blanchi les Predators en troisième pour l'emporter 5-3 au Honda Center.

Le troisième match de la Finale de l'Association de l'Ouest aura lieu mardi à Nashville.

Carlyle aime utiliser différentes analogies sportives pour s'expliquer, lui qui réfère souvent à un service au tennis. Une défaite dans le deuxième match aurait signifié que les Ducks auraient fait face à un retard de 2-0 dans la série. Ils l'ont surmonté contre les Oilers d'Edmonton au deuxième tour, mais c'était une première dans l'histoire de la concession.

« C'était très important, a indiqué Carlyle. Je m'en fous. Dans les sports, c'est toujours important. Nous savons à quel point ces matchs sont importants et tout le monde devient de plus en plus important plus les séries avancent. La réponse ce soir après avoir encaissé deux buts démontre le caractère de notre groupe. »

Le gardien des Ducks John Gibson a surmonté une premièe période difficile, allouant deux buts dans les premières 8:32. Les Ducks faisaient alors face à un autre défi de taille.

« Tout le monde dit qu'on se complique la vie, mais si nous faisons le travail, je crois que c'est tout ce qui importe, a dit Gibson. Peu importe la façon, en autant que nous obtenons les résultats. »

La remontée s'est amorcée quand les Ducks ont finalement marqué leur premier but en avantage numérique en sept matchs, mettant fin à une disette de 0-en-21. Le défenseur Sami Vatanen a inscrit son premier but des séries en battant son compatriote finlandais, le gardien des Predators Pekka Rinne à 19 :00 de la première période pour réduire l'écart à 2-1.

« J'ai vu qu'il y avait de l'espace, a dit Vatanen. Je savais que je devais lancer du côté du bouclier. J'ai fermé mes yeux et j'ai tiré.

« Rinne est un bon gars. C'est plaisant de le voir aller et surtout de marquer contre lui. »

Ritchie a inscrit le but qui a fait la différence à 17 :07 de la deuxième sur une belle passe de Getzlaf, qui a obtenu trois aides.

Le trio nouvellement formé était un autre exemple de la gestion exemplaire de Carlyle, qui prend les bonnes décisions au bon moment en séries.

« Nous perdions 2-0 et Carlyle voulait du changement », a déclaré Kase.

Kase est né en République tchèque, et le joueur de 21 ans a été un choix de septième tour des Ducks au repêchage de 2014.

« Peu importe si j'ai été repêché en troisième ou en septième ronde », a-t-il ajouté.

Son anglais s'améliore, mais il trouve le moyen de faire valoir son point assez directement et a une manière spectaculaire de célébrer ses buts sur la patinoire.

Il a regardé le repêchage sur internet.

Et son verdict à propos d'Anaheim?

« Belle ville », a-t-il répondu.

Kase s'améliore de match en match. C'est facile, par exemple, d'oublier qu'il jouait dans la Ligue américain au cours de la première ronde des séries.

Le match de dimanche était son cinquième en séries dans la LNH.

« Avec Kase, c'est plus de comprendre qu'il y a certaines choses que tu peux faire dans la Ligue américaine que tu ne peux pas faire dans la LNH, a expliqué Carlyle. Il y a certaines choses que tu peux faire en séries, d'autres non.

« Mais la chose qui a été constante avec lui, c'est que c'est le joueur de gars d'énergie, qui joue avec du rythme, qui peut faire les jeux dans les petits espaces et se créer de l'espace. Il nous offre de la flexibilité parce qu'il n'a pas peur pour son gabarit. Et il va dans les espaces où il peut réussir les jeux. »

En voir plus