Skip to main content

Radulov joue les héros en prolongation

L'attaquant du CH crée l'égalité 1-1 dans la série en marquant en surtemps

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Sauve qui peut, les Canadiens de Montréal ont évité de se retrouver en recul 2-0 dans la série de premier tour de l'Association de l'Est contre les Rangers de New York, vendredi.

L'attaquant Alexander Radulov les a ramenés dans le coup en marquant à 18:34 de la première période de prolongation en présence de 21 288 spectateurs hystériques au Centre Bell.

Positionné devant le filet, Radulov a poussé la rondelle derrière Henrik Lundqvist à la suite de la passe que lui a faite Max Pacioretty. 

Radulov a couronné une soirée de trois points, lui qui a également amassé deux passes.

Video: Résumé : Le Tricolore l'emporte en prolongation

« C'est un de mes gros buts en carrière », a avancé le Russe âgé de 30 ans qui a obtenu son septième but en carrière en séries éliminatoires de la Coupe Stanley. « Tous les buts en séries éliminatoires sont cruciaux. »

Tomas Plekanec avait provoqué la prolongation à 18 secondes de la fin du troisième vingt, au moment où le Tricolore attaquait à six joueurs.

« Je me disais, après qu'on eut retiré le gardien, que ce serait dommage que nous ne marquions pas parce que nous le méritions, a affirmé l'entraîneur Claude Julien. Nous avons travaillé fort pour nos buts ce soir. »

Jeff Petry et Paul Byron avaient auparavant procuré les devants au CH 1-0 et 2-1, mais Michael Grabner, son deuxième de la série, et Rick Nash avaient créé l'impasse pour les visiteurs, avant que Mats Zuccarello ne fasse 3-2 à 14:47 du deuxième tiers.

En avant 2-1 après le premier vingt, les hôtes avaient été la meilleure équipe en deuxième période, ayant l'avantage 18-12 dans les tirs. Les visiteurs ont marqué deux fois pour se donner l'avance.

Une occasion foutue en supériorité numérique, à 7:05, a paru redonner des ailes aux Rangers.

Nash, à l'aide d'un tir d'une précision chirurgicale dans la lucarne à 9:58, et Zuccarello, qui a vu le lancer du défenseur Brendan Smith le toucher à une jambe, ont fait tourner le vent. 

Le Tricolore a été incapable de profiter d'un des quatre jeux de puissances qu'il s'est vu offrir, incluant un tôt en surtemps.

Lundqvist a terminé une éprouvante soirée de travail de 54 arrêts, incluant une douzaine en prolongation, comparativement à 35 pour Carey Price qui avait sauvé la mise quelques instants plus tôt.

« Ç'a été un bon match. Les deux équipes ont lutté farouchement, a commenté le pilote des Rangers Alain Vigneault. Ils ont eu leurs occasions, nous avons eu les nôtres. Henrik a été super, il nous a donné la chance de gagner. Leur gardien a aussi fait de bons arrêts. Nous allons ruminer la défaite pendant quelques heures et nous remettre à la tâche. C'est le hockey des séries éliminatoires.

« Au dépôt initial de la rondelle pour le troisième match dimanche, ce sera déjà tout oublié, a ajouté Vigneault. Nous allons nous concentrer sur ce que nous devons faire pour avoir du succès contre une bonne équipe. »

But du match

Le but égalisateur de Plekanec qui était positionné au bon endroit au bon moment, avec 18 secondes à écouler au troisième vingt.

Video: NYR@MTL, Match 2 : Plekanec crée l'égalité

« Je savais qu'il restait une vingtaine de secondes et j'ai envoyé la rondelle devant le but, a relaté Radulov. J'avais vu deux coéquipiers, mais je me disais que la rondelle pouvait frapper un bâton ou un patin et dévier dans le but.

Arrêt du match

Price qui se dresse devant le tir à bout portant de Jimmy Vesey à 15:17 de la période de prolongation.

Video: NYR@MTL, Gm2: Price sprawls to deny Vesey in OT

« Ç'a été un beau jeu, une longue passe transversale, et je me suis simplement projeté devant le tir », a commenté Price. 

Sous le radar

Shea Weber a réalisé un jeu important quelques secondes avant le but égalisateur de Plekanec en éliminant Grabner de l'action alosr qu'il tentait de déblayer la rondelle avec la main près de la ligne bleue.

Le vétéran défenseur a été très impliqué physiquement. On aurait dit que le double échec qu'il a reçu de l'attaquant J.T. Miller en première période l'a mis en colère. Weber a même laissé tomber les gants devant Miller en deuxième période, insistant pour dire qu'il n'avait pas voulu venger le coup de Miller.

L'entraîneur Claude Julien n'a pas blâmé Weber pour son geste, affirmant qu'il sait comment se comporter dans le feu de l'action.

Jeu du match

Le but gagnant, évidemment. Les Canadiens ont exercé un excellent contrôle de la rondelle en prolongation. La séquence du but de Radulov, avec l'entrée de zone de Pacioretty et l'échange de passes entre Andrei Markov, Weber et Pacioretty, a été une parfaite illustration.

Video: NYR@MTL, Match 2 : Radulov marque le but gagnant

« Nous avions demandé aux joueurs de jouer sur le bout des orteils et de foncer vers la zone des Rangers », a mentionné Julien.

Ce qu'ils ont dit    

« C'était un but très important pour nous. Nous jouions avec l'énergie du désespoir vers la fin, nous méritions de créer l'égalité et de jouer en prolongation. Je n'ai pas vu qu'un de leurs joueurs n'avait plus de bâton (Holden). Je suis allé près du but au cas où la rondelle s'y retrouverait. » -- Le vétéran joueur de centre Tomas Plekanec des Canadiens.

« Ils ont fait du bon travail afin de garder la rondelle dans notre zone. C'est de cette façon qu'ils ont pu créer des deuxièmes et troisièmes occasions à l'attaque. C'est dur à avaler d'avoir cédé ce but à la fin de la troisième période. Ça arrive, ce sont les séries. Nous devons nous serrer les coudes et être prêts à revenir plus fort à la maison. J'ai hâte de jouer devant nos partisans. C'est emballant. Nous savons que ce sera une longue série. » -- Le gardien Henrik Lundqvist des Rangers.

Ce qu'il faut savoir

Le deuxième match a de nouveau été très viril. Les Rangers ont eu l'avantage 74-55 dans les mises en échec. Ils avaient été dominés 53-45 à ce chapitre dans le match no 1. L'attaquant Tanner Glass a le plus fait résonner les bandes avec 10 coups d'épaule. Le défenseur Nick Holden a suivi avec sept. Chez le CH, l'ailier de petite taille Paul Byron a encore été le plus actif avec huit mises en échec. Radulov a suivi avec sept.

La suite

La série se transporte à New York pour le match no 3 dimanche (19 h (HE); TVA Sports, CBC, NBCSN).

En voir plus