Skip to main content

Quenneville demeurera à la barre des Blackhawks, selon le D.G.

Stan Bowman soutient l'entraîneur de Chicago, mais promet des changements dans l'organisation pendant la saison morte

par Brian Hedger / Correspondant LNH.com

CHICAGO -- Le directeur général des Blackhawks de Chicago Stan Bowman a annoncé samedi que l'entraîneur Joel Quenneville demeurera derrière le banc après que Chicago eut été éliminé en première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la deuxième saison consécutive.

« Joel est notre entraîneur-chef, a déclaré Bowman au United Center. Il va continuer d'être notre entraîneur-chef, et Joel et moi, nous allons travailler ensemble pour nous assurer que ça ne se reproduit jamais. »

Les Blackhawks ont été balayés par les Predators de Nashville en première ronde dans l'Association de l'Ouest jeudi. Ils avaient entamé les séries en tant que favoris pour remporter la Coupe Stanley pour la quatrième fois en huit ans après avoir mené l'association avec 109 points en saison régulière.

Bowman a indiqué que l'équipe allait apporter des modifications pendant la saison morte, mais il n'a pas voulu fournir d'autres détails. Il a qualifié l'élimination des Blackhawks d'inacceptable à six reprises lors d'une conférence de presse qui a duré peu plus de 12 minutes.

« C'est inacceptable de nous trouver dans cette situation, a lancé Bowman. Je suis frustré, je suis fâché. C'était un dur coup pour nous tous. Ce n'est pas la fin de saison à laquelle nous nous attendions, et c'est un échec complet quand on le compare à nos propres attentes. Nous n'avons pas du tout été à la hauteur des normes que nous avons établies ici au fil des années, et c'est inacceptable. »

Bowman a ajouté que les Blackhawks seront soumis à un examen approfondi.

« Je dois être mieux, sans l'ombre d'un doute, a-t-il admis. Je vais évaluer tout. Je vous promets que je ferai mieux. De haut en bas, nous devons nous améliorer.

« Nous nous attendions à remporter la Coupe Stanley au début de la saison, ainsi qu'au début des séries. Nous ne nous sommes jamais approchés de notre objectif, et donc nous devrons réévaluer tout. »

Les Blackhawks savaient déjà qu'ils allaient devoir prendre des décisions difficiles au cours de l'été, mais leur performance en séries pourrait avoir un impact sur ces plans. Le 1er juillet, l'attaquant Richard Panik pourra devenir joueur autonome sans compensation, tandis que le gardien réserviste Scott Darling pourra devenir joueur autonome avec compensation. Chicago pourrait également perdre un joueur clé lors du repêchage d'expansion de la LNH qui aura lieu le 18 au 20 juin.

Quenneville, qui est sous contrat jusqu'à la fin de la saison 2019-20, a regretté le manque d'intensité chez les Blackhawks pendant la série, tout comme il l'a fait remarquer à la suite du match no 4 au Bridgestone Arena jeudi.

« Il y a eu de la colère, de la frustration et de la déception », a déclaré Quenneville, entraîneur des Blackhawks depuis neuf saisons. « Je crois que "colère" représente mieux notre actuel sentiment, surtout le mien. Le processus dès maintenant, c'est de trouver des solutions. »

Les Blackhawks ont perdu leurs huit derniers matchs de la saison. Chicago s'est assuré du premier rang dans l'Association de l'Ouest lors d'une journée de congé le 1er avril. Les Blackhawks n'ont remporté aucun match par la suite, perdant les quatre dernières rencontres de la saison régulière avant d'être balayés par Nashville.

Les joueurs des Blackhawks ont mentionné qu'ils vont profiter de la saison morte pour recharger leurs batteries, tant physiquement que mentalement. Deux jours après le balayage, le résultat continue de nuire aux Blackhawks, qui ont marqué un total de trois buts au cours des quatre parties.

« Nous n'avons jamais pris de l'élan dans cette série, et tous nos petits déboires ont amené à un échec majeur », a expliqué le capitaine Jonathan Toews, qui a inscrit un but dans la série, tout comme l'a fait l'ailier droit Patrick Kane. « Sur le plan individuel, nous allons y réfléchir d'un point de vue psychologique. Nous allons nous rappeler la déception d'avoir accompli tous nos objectifs en saison régulière avant de faillir à la tâche en séries éliminatoires.

« À cet égard, nous devons tous nous poser des questions, et ça commence avec moi. »

Les Blackhawks ont offert des commentaires semblables l'année dernière après s'être inclinés devant les Blues de St. Louis en sept parties, mais le défenseur Brent Seabrook a admis que cette fois-ci était différente.

« Nous avons connu un lent départ face aux Blues, mais nous leur avons donné de notre mieux et nous avons ultimement perdu une série serrée, a mentionné Seabrook. Il s'agissait d'un rebond malchanceux ici et là, et je crois que nous pourrions sûrement être plus fiers d'être éliminés de cette façon-là que d'être battus par Nashville en quatre matchs de suite dans une série où nous n'avons jamais élevé notre jeu.

« Nous avons perdu contre une bonne équipe l'année dernière, mais nous leur avons montré qui nous sommes, du moins. Cette saison-ci, nous ne l'avons pas du tout fait. »

En voir plus