Skip to main content

Québec demeure optimiste, mais elle devra patienter

La candidature de Québécor en vue d'une expansion a impressionné le Bureau des gouverneurs de la LNH, mais elle n'a pas été retenue

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

LAS VEGAS - Les représentants du groupe espérant ramener les Nordiques à Québec demeurent optimistes, même s'ils sont déçus. Ils croient pouvoir atteindre leur objectif malgré la décision du Bureau des gouverneurs de la LNH de ne pas retenir leur candidature pour le moment.

Le Bureau des gouverneurs a accordé une équipe d'expansion à Las Vegas et a mis en veille la candidature de Québec soutenue par Québécor Inc. lors de sa réunion de mercredi.

 

« Nous savons qu'il y a beaucoup d'amateurs de hockey passionnés à Québec », a déclaré le commissaire Gary Bettman. « Plusieurs facteurs ont mené à la décision de procéder à une expansion d'une seule équipe pour l'instant et cette équipe devait être dans l'Ouest. Las Vegas répond à ce critère, mais nous avons été impressionnés par la candidature mise de l'avant par Québécor au nom de la ville de Québec. C'est pourquoi elle n'a pas été rejetée, elle a été mise de côté pour le moment. »

Le commissaire Bettman a révélé les trois principaux éléments qui justifient cette décision :

a) Le déséquilibre géographique actuel qui existe dans la LNH avec 16 équipes dans l'Association de l'Est et 14 dans l'Association de l'Ouest. Las Vegas deviendra la 15e équipe dans l'Ouest et la huitième dans la section Pacifique. Si Québec avait obtenu une concession dans l'Association de l'Est, ce déséquilibre aurait subsisté dans une LNH à 32 équipes.

b) La volatilité du dollar canadien, dont la valeur a plongé à 68 cents américains au cours du processus d'évaluation des candidatures d'un an qui a pris fin mercredi.

c) Les difficultés associées à l'arrivée de deux équipes d'expansion en même temps pour les 30 formations de la ligue. Les équipes existantes vont perdre un joueur chacune lors du repêchage d'expansion de 2017.

« Nous comprenons le processus et nous en faisons partie », a affirmé le président-directeur général de Québécor Pierre Dion. « Nous voulons que tout le monde y trouve son compte. Nous sommes des amateurs de hockey, mais nous sommes aussi une entreprise qui veut que cette aventure ait du succès. C'est pourquoi nous pensons que nous devons être patients. Il faut attendre le moment opportun. Nous avons déjà perdu les Nordiques une fois, nous ne voulons pas les perdre une deuxième fois. C'est notre vision. »

Le commissaire Bettman a ajouté que la ligue n'envisage pas de déménager une concession à Québec et il n'y a pas de processus enclenché ou de calendrier établi pour réévaluer la candidature de Québec pour une équipe d'expansion.

Il a également mentionné que la ligue n'avait pas encore lancé le processus visant à ajouter une 16e formation dans l'Association de l'Ouest.

« C'est la réponse appropriée pour l'instant », a indiqué le commissaire Bettman. « Connaissions-nous l'intérêt et les capacités de Québec et de Québécor? Absolument, oui. Ils vont rester sur notre radar et peut-être qu'un jour, les circonstances seront différentes. »

Dion croit que Québécor a bâti de bonnes relations avec les représentants de la LNH et cela devrait faciliter la venue éventuelle d'une équipe à Québec.

« Je pense que la LNH a aimé la candidature de Québécor. Elle aime la relation qu'elle a développée avec Québécor, elle aime le marché, elle aime l'amphithéâtre, a expliqué Dion. Beaucoup de choses peuvent arriver dans les prochains mois, alors nous allons suivre ce dossier de près et nous poursuivrons les discussions avec la LNH. »

Dion a souligné le fait que les habitants de Québec parlent des Nordiques tous les jours, et ce, même s'ils sont partis pour Denver, où ils sont devenus l'Avalanche du Colorado, il y a 20 ans.

Il a mentionné qu'il se rendrait à Québec jeudi pour rencontrer les médias et expliquer aux amateurs pourquoi la candidature a été écartée pour l'instant et pour réitérer que Québécor a toujours l'intention de faire revivre les Nordiques.

« Les amateurs le méritent et je leur demande de continuer à nous soutenir et à être patients, a conclu Dion. Voilà 20 ans que nous avons perdu les Nordiques, alors nous savons ce que c'est d'être patients. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.