Skip to main content

Price et le CH retrouvent des couleurs sous Julien

Les stratégies en défense du nouvel entraîneur donnent de bons résultats jusqu'à maintenant

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur du contenu éditorial LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal sont l'équipe de l'heure de l'Association de l'Est, avec quatre victoires en succession avant d'aller se frotter aux Rangers de New York samedi (19h HE; TVA Sports, NHLN, CBC, MSG) -- un adversaire de premier tour potentiel en vue des séries éliminatoires de la Claude Stanley.

Dans la même veine, le gardien des Canadiens Carey Price est actuellement un des meilleurs gardiens de la LNH, avec une moyenne de buts accordés de 1,47 et un taux d'efficacité tirs-arrêts de 94,7 pour cent en six matchs depuis que Claude Julien a remplacé Michel Therrien à la barre de l'équipe, le 14 février.

« C'est une grande explication de nos succès », a soumis l'ailier droit Brendan Gallagher à l'issue de la séance d'entraînement de l'équipe, vendredi. « Toutes les équipes s'en remettent à leurs meilleurs joueurs pour qu'ils soient les meilleurs. Il est notre meilleur joueur. »

Le lien à faire entre le brio de Price et les succès des Canadiens est indéniable. Mais il y a davantage qu'un gardien au sommet de son art qui guide son équipe à des victoires imméritées.

Le Tricolore a modifié également sa façon de jouer devant Price sous la férule de Julien. Au moment où les joueurs s'habituent aux nouvelles stratégies, la série de succès devrait se poursuivre.

Du moins en théorie.

Price dit qu'il a observé un changement de style, mais le plus important changement selon lui s'est produit entre les deux oreilles.

« Sur le plan de l'attitude, assurément. C'est l'aspect le plus important, a argué Price. Ce n'était pas que la confiance qui faisait défaut. Les équipes qui connaissent un creux de vague vous diront toutes que ce n'est pas agréable. Particulièrement dans le contexte d'incertitude qui entoure la date limite des transactions. Vous additionnez tout ça, ça pesait lourd dans l'entourage de l'équipe.

« Maintenant que c'est chose du passé, on sent comme une énergie nouvelle. »

Le taux d'efficacité de Price était de 91,7 pour cent au moment du changement d'entraîneur - le 16e meilleur parmi les gardiens titulaires de la LNH. Il s'élevait à 94 pour cent deux mois plus tôt, en date du 16 décembre.

Price est remonté jusqu'à 92,1 pour cent, à égalité au neuvième rang avant vendredi. Mais il n'a pas tout fait ça seul.

Les ajustements apportés en défense par Julien, jumelés à l'arrivée du défenseur Jordie Benn dans un échange avec les Stars de Dallas lundi, ont facilité la tâche de Price, provoquant une réaction en chaîne qui pourrait être très positive pour l'équipe.

Avec Price qui a retrouvé ses repères et qui est moins sollicité, les Canadiens peuvent plus librement tenter de solutionner la problématique du manque de mordant à l'attaque. Ils tiennent le coup et ils trouvent des façons de gagner des matchs dernièrement.

Le CH a réussi 10 buts dans ses quatre récentes victoires, incluant trois en prolongation dont deux ont été inscrits en supériorité numérique.

« Il est notre dernier rempart. De savoir qu'il est en possession de tous ses moyens, ça met toute l'équipe en confiance, a souligné le défenseur Jeff Petry. Vous pouvez tenter des jeux en vous souciant moins de commettre une erreur ou d'être victime d'un revirement. »

 

Julien a expliqué que la principale consigne qu'il a livrée aux joueurs en zone défensive, c'est de voir à surpasser en nombre les rivaux dans les batailles pour l'obtention de la rondelle le long des bandes et dans les coins de patinoire. Tout ça dans le but de récupérer la rondelle plus rapidement et de quitter le territoire.

L'équipe a bien réagi au nouveau concept de surpasser en nombre les rivaux. Il lui reste à améliorer les sorties de zone.

Ça demeure donc un travail en cours, mais les Canadiens peuvent s'offrir le luxe de peaufiner leurs stratégies en connaissant du succès parce que leur gardien est excellent. Et leur gardien est excellent en partie en raison des ajustements de Julien.

À titre d'exemple, Price voit deux tirs de moins en moyenne par 60 minutes de jeu depuis l'arrivée de Julien, soit 27,8 lancers au lieu de 29,8.

« À mon arrivée, ça n'allait pas très bien, a évoqué Julien. Je ne dirais pas que les joueurs ont atteint le fond du baril, mais le niveau de confiance était très bas. C'est très difficile de tout virer à l'envers d'un seul coup. Il faut y aller une étape à la fois. Nous avons resserré le jeu en défense, ce qui nous donne une chance de gagner à tous les matchs. Avec une série de quatre victoires, les gars gagnent en confiance. On va donc s'attaquer à l'aspect offensif de notre jeu. »

En ajoutant le volet attaque à son style au cours du prochain mois, le Tricolore va non seulement vite assurer sa place en séries éliminatoires, mais il va considérablement augmenter ses chances de faire un bout de chemin en séries.

Entretemps, Price offre la possibilité aux siens de parfaire leur apprentissage tout en ayant du succès, un luxe qu'ont peu d'équipes.

« Toutes les équipes qui ont du succès dans la LNH misent sur un formidable gardien, a relevé Julien. Nous ne sommes pas différents. »

En voir plus