Skip to main content

Prends ton pouls, partisan des Canadiens (deuxième partie)

Notre journaliste principal Robert Laflamme discute de la situation actuelle du Tricolore

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

Coucou, vous me replacez amis partisans des Canadiens? C'est le gars qui vous suggérait de vous calmer le pompon l'été dernier.

Me revoilà, cinq mois et demi plus tard, un peu penaud je l'admets. J'ai peut-être été un peu dur à votre endroit. N'attendez toutefois pas d'excuses de ma part, je vous le dis d'emblée. Je n'ai jamais été pris de remords. 

La prémisse de ma montée de lait était légitime. Oui, votre équipe venait de perdre Alexander Radulov, Alexei Emelin et elle était en voie de faire ses adieux à Andrei Markov. Mais c'était le début de l'été et le directeur général Marc Bergevin avait les poches pleines d'argent afin de trouver des remplaçants. Il fallait donner la chance au coureur. Mais le coureur n'a jamais atteint le rythme de croisière désiré.

Avant que vous fassiez des excès dans le temps des Fêtes, je juge donc à-propos de vous redire de prendre votre pouls, mais pour vérifier votre pression artérielle. 

C'est que ça ne va pas bien pour votre équipe et je peux comprendre que votre débit cardiaque s'accélère. N'attendez surtout pas d'avoir des palpitations. Nous tenons à tous vous garder en santé pour l'année 2018.

Mais revenons à nos moutons. Bergevin ne pouvait tout de même pas prévoir que tout ce qui pourrait mal aller aille mal. Comme la magie entre Jonathan Drouin et Max Pacioretty qui n'a pas opéré. Comme l'éclosion d'Alex Galchenyuk qui tarde encore. La défense améliorée? On ne tournera pas davantage le fer dans la plaie… Carey Price? Ouf, comment dire? Après avoir connu un lent début de saison et soigné une blessure, votre gardien vedette a retrouvé la forme sur la glace, mais son attitude à l'extérieur laisse perplexe. On doit y voir.

Cela dit, les Canadiens prendraient volontiers du renfort. Le problème, c'est que le directeur général a en quelque sorte les mains liées parce qu'aucun de ses homologues ne va se porter à sa rescousse. Il est contraint de patienter jusqu'avant la date limite des transactions.

À moins que le plan ait changé et qu'il consiste maintenant à procéder à une réorganisation majeure du personnel de joueurs, comme plusieurs d'entre vous le souhaitent.

Le plus préoccupant dernièrement, c'est d'entendre l'entraîneur Claude Julien répéter que l'équipe ne remporte pas suffisamment de batailles le long des bandes ou qu'elle n'adopte pas une attitude de cols bleus. Ça sonne en tout cas comme un appel à l'aide.

La bonne nouvelle, c'est que la section Atlantique est tellement moche que votre équipe demeure dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires dans l'Association de l'Est - en l'occurrence la troisième de la section disponible.

J'espère me tromper, mais le statu quo vouera le CH à l'échec. Tout au plus, il créera d'autres mirages comme cette séquence de cinq victoires à domicile dernièrement. Mais il restera à court de son objectif avoué qui est de participer aux séries éliminatoires. 

Si ce devait malheureusement être le cas, vous pourriez alors tous retenir votre souffle.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.