Skip to main content

Prédictions des séries du LNH.com : Finale de l'Ouest

Les membres du LNH.com penchent presque tous du même côté en ce qui concerne l'issue de la série opposant les Sharks aux Blues

par LNH.com @LNH_FR

La deuxième ronde a été âprement disputée avec deux séries qui ont atteint la limite des sept matchs, il est maintenant temps pour les membres de l'équipe de LNH.com d'offrir leurs prédictions pour les finales d'associations, et après avoir tenté leur chance dans l'Est, c'est maintenant au tour de la finale de l'Ouest d'être analysée.

Les Sharks de San Jose ont peiné au cours de leurs deux premières rondes en atteignant la limite des sept matchs chaque fois, mais ils se retrouvent malgré tout en finale de l'Association de l'Ouest où ils croiseront le fer contre les Blues de St. Louis.

À LIRE AUSSI : Prédictions des séries du LNH.com : Finale de l'Est | Balado : Place aux finales d'association

Les Blues forment la meilleure équipe de la LNH depuis le début du mois de janvier, eux qui occupaient la dernière place du classement général de la ligue peu de temps auparavant. Reste à voir s'ils pourront maintenir la cadence pour atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1970.

Les membres du personnel du LNH.com y vont de leurs prédictions pour cet affrontement qui s'annonce enlevant.

Fiche après la deuxième ronde
Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction : 7-en-12
Hugues Marcil, pupitreur : 5-en-12
John Ciolfi, pupitreur: 5-en-12
Robert Laflamme, journaliste principal : 4-en-12
Nicolas Ducharme, journaliste : 4-en-12
Guillaume Lepage, journaliste : 4-en-12

Deschambault - Blues en 6 : Pendant des années, les Blues ont présenté des formations très solides, mais leurs gardiens les ont empêchés d'aller loin en séries et de tout rafler. Cette lacune semble maintenant comblée avec la présence de Jordan Binnington devant le filet. La brigade défensive est imposante et expérimentée, et elle protège très bien le gardien recrue. En attaque, l'entraîneur Craig Berube semble avoir trouvé un bel équilibre qui permet à plusieurs trios d'être dangereux. S'il y a une équipe qui est bâtie pour freiner la dangereuse attaque des Sharks, c'est probablement les Blues.

Marcil - Blues en 6 : Les Sharks ont peut-être atteint la finale de l'Ouest, mais ils ne l'ont pas fait de manière convaincante, et ils devront s'avouer vaincus face aux Blues. St. Louis mise sur sa structure défensive en accordant peu de lancers (29,2) et de buts (2,54), mais on ne peut en dire autant des Sharks, dont la défensive est très chancelante par moments depuis le début des séries. Certes, l'attaque des Sharks peut être dévastatrice, mais St. Louis a les munitions pour la stopper avec Jordan Binnington devant le filet.

Ducharme - Blues en 7 : Aucun doute que ce sont les Sharks qui disposent de la meilleure offensive, autant grâce à leur profondeur en attaque qu'à la qualité de leurs défenseurs en soutien. Mais les Sharks ne m'ont pas impressionné contre l'Avalanche. Ils commettent trop d'erreurs et ça finira par leur coûter cher, surtout que rien n'assure que Martin Jones pourra imiter la qualité de son travail face au Colorado. Les Blues excellent en défensive et ils comptent sur un gardien en plein contrôle. Ils n'auront pas besoin de marquer quatre fois pour l'emporter et c'est pourquoi je crois qu'ils s'imposeront dans une série qui ira à la limite.

Laflamme - Sharks en 6 : C'est l'année ou jamais pour San Jose, qui est en mission. Les Sharks ont plus de profondeur à l'attaque que les Blues et le retour en forme du capitaine Joe Pavelski va leur donner des ailes jusqu'en Finale de la Coupe Stanley.

Ciolfi - Blues en 6 : Les Sharks seront certainement motivés par le retour de leur capitaine Joe Pavelski à la suite de sa blessure, ainsi que par l'occasion d'aider le vétéran Joe Thornton à mettre enfin la main sur la Coupe Stanley. Cependant, le rendement de leur gardien demeure un point d'interrogation. Oui, Martin Jones a brillé à certains moments contre l'Avalanche, mais il présente néanmoins la pire moyenne de buts alloués (2,72) et le pire pourcentage d'arrêts (,910) parmi les gardiens restants dans les séries. Les Blues ne marquent que 2,62 buts par rencontre jusqu'ici, mais ça s'explique en partie par le fait qu'ils ont dû faire face à un finaliste pour l'obtention du trophée Vézina en Ben Bishop au deuxième tour. Les Blues dirigent plus de 32 tirs au filet adverse par match, et si Jones n'est pas à la hauteur du défi, St. Louis passera en finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1970.

Lepage - Blues en 6 : Pour moi, les Sharks forment une équipe similaire aux Jets de Winnipeg : un bon gardien, une excellente défensive et une attaque bien diversifiée. Le problème pour eux, c'est que les Blues ont prouvé qu'ils n'avaient absolument aucun complexe face à une telle puissance en battant les Jets en six matchs en première ronde. Ils feront la même chose contre San Jose. Plus le tournoi printanier avance et plus les Blues démontrent qu'ils sont de sérieux prétendants à la Coupe Stanley. Ils ont réussi à venir à bout des Stars et d'un Ben Bishop dominant au deuxième tour et n'auront pas trop de difficultés à le faire contre les Sharks et Martin Jones. La troupe de Peter DeBoer l'a emporté de peine et de misère contre l'Avalanche - l'équipe d'un trio - et elle aura fort à faire pour contenir la profondeur offensive des Blues.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.