Skip to main content

Pour Peter Schaefer, les Sénateurs sont à la fois ses amis et ses ennemis

LNH.com @NHL

Il y a fort à parier que Peter Schaefer jouera encore au hockey alors que ses amis des Sénateurs d'Ottawa seront en vacances. L'ancien joueur des Sénateurs suit avec beaucoup d'intérêt la série Ottawa-Pittsburgh qui pourrait se conclure dès mercredi advenant une victoire des Penguins.

"Ils sont à la fois mes amis et mes ennemis. On communique en s'envoyant des messages-textes, raconte l'attaquant des Bruins de Boston. J'avoue que c'est pénible de regarder les matchs. Les Sénateurs sont opposés à une grande équipe.

"Les blessures sont un facteur dans cette série, ajoute Schaefer. Fish (Mike Fisher) leur manque beaucoup. C'est un très bon joueur de centre." En finale Schaefer a atteint la finale de la coupe Stanley le printemps dernier avant de voir les Sénateurs s'incliner en cinq matchs face aux Ducks d'Anaheim. Il croit que les longues séries ont peut-être eu un effet sur l'équipe.

"Ce fut une longue saison et un très court été, rappelle-t-il. Il y a eu aussi ces blessures durant la saison. Je pense que la situation des gardiens a également créé des problèmes. Une équipe doit passer au travers de bien des choses dans le cours d'une saison."

Des changements

Schaefer s'attend à des changements importants si jamais les Sénateurs sont balayés en quatre matchs par les Penguins.

"Plusieurs joueurs - Shean Donovan, Wade Redden, Luke Richardson, Randy Robitaille, Cory Stillman, Mike Commodore - pourront se prévaloir de leur autonomie complète", dit-il.

Des changements seront aussi à prévoir à la direction même de l'équipe. Le président Roy Mlakar et le directeur général et entraîneur Bryan Murray risquent de se faire montrer la sortie par le propriétaire Eugene Melnyk. Le nom du chef des opérations Cyril Leeder est déjà mentionné pour succéder à Mlakar.

Schaefer a joué quatre ans à Ottawa avant d'être transféré aux Bruins le 17 juillet 2007 en retour de Donovan. Il espère que les présentes séries vont lui permettre de racheter une saison n'ayant pas comblé ses attentes. Il a marqué neuf buts et récolté 26 points en 63 rencontres. L'athlète natif de la Saskatchewan a raté 10 matchs en raison de la grippe. Il a aussi été laissé de côté à neuf reprises.

"Tout est différent ici, dit-il. A Ottawa, il n'y a pas de Red Sox, de Patriots et de Celtics. Là-bas, le hockey occupe toute la place. C'est 24 heures sur 24, sept jours par semaine.

"C'est aussi la première fois que je fais partie d'une équipe américaine, ajoute Schaefer qui a commencé sa carrière dans la LNH à Vancouver. Ce fut, dans l'ensemble, une saison difficile." Schaefer a inscrit un but et récolté une passe dans les trois premiers matchs de la série.

"Nous affrontons une équipe très talentueuse, dit-il. Pour l'emporter, on va devoir travailler aussi fort qu'eux."

En voir plus