Skip to main content

Pouliot va bien mais D'Agostini va mal et le CH rappelle Darche

LNH.com @NHL

BROSSARD - Bonne nouvelle pour les partisans de Benoit Pouliot: malgré un bandage au poignet droit et de nombreuses éraflures à la main, l'attaquant sera en mesure d'affronter les Blues de St. Louis aux côtés de Scott Gomez et Brian Gionta, mercredi, au Centre Bell.

Mauvaise nouvelle par contre pour les irréductibles de Matt D'Agostini - s'il y en a encore: même s'il s'est entraîné de nouveau au sein du trio mené par Tomas Plekanec et Michael Cammalleri, mardi à Brossard, il risque fort de ne pas affronter les Blues.

Car le Canadien a finalement décidé de rappeler Mathieu Darche de son club-école des Bulldogs de Hamilton, mardi. La nouvelle n'a été ébruitée qu'à la suite de la séance d'entraînement tenue en fin de matinée, après que les joueurs et l'entraîneur Jacques Martin eurent rencontrés les médias.

A ce moment-là, Martin avait laissé entrevoir la possibilité qu'un joueur des Bulldogs aboutisse à Montréal, sans plus.

"Il y a des possibilités, il faut regarder différents scénarios", avait-il alors affirmé.

Darche, qui en est à sa première saison dans l'organisation du Canadien, a récolté 16 buts et neuf aides en 32 matchs dans la Ligue américaine. Même si trois attaquants ont amassé plus de points que lui jusqu'ici chez les Bulldogs, soit Brock Trotter (18-24-42), David Desharnais (14-24-38) et Ben Maxwell (10-21-31), l'expérience de 101 matchs de Darche dans la LNH aura finalement penché dans la balance. Cela même s'il n'a totalisé que huit et 16 aides avec les Blue Jackets de Columbus, les Predators de Nashville, les Sharks de San Jose et le Lightning de Tampa Bay.

Le rappel de Darche est par ailleurs un constat d'échec dans le cas de D'Agostini, qui a obtenu un essai de cinq matchs aux côtés de Plekanec et Cammalleri, sans rien faire qui vaille. En plus de prolonger à 18 sa série de matchs sans point, D'Agostini a péché par son entêtement à patiner partout en zone adverse sauf dans l'enclave et par sa tendance à écoper de mauvaises pénalités.

"On essaie de trouver des solutions et D'Agostini n'est peut-être pas la solution, a dit Martin du numéro 36 du Canadien après l'entraînement. On essaie de lui donner une opportunité."

Il faudra maintenant conjuguer cette dernière phrase au passé. Car ou bien d'Agostini sera l'attaquant retranché, mercredi, ou bien il sera relégué au troisième ou quatrième trio si c'est Georges Laraque qui écope.

Martin a par ailleurs rejeté du revers de la main une proposition avancée par certains observateurs, soit de jumeler Marc-André Bergeron, un défenseur qui évolue à l'attaque au sein du quatrième trio, à Plekanec et Cammalleri.

"Pour le moment, c'est un joueur qui connaît des difficultés lui aussi, alors je ne pense pas que lui donner plus de responsabilités serait la solution", a dit l'entraîneur.

Sergei: pas tout de suite

Si à gauche et à droite, on propose différentes solutions pour tenter de revigorer l'attaque montréalaise, c'est parce que Sergei Kostitsyn n'est pas encore prêt à revenir au jeu. Il a patiné en solitaire, mardi avant l'entraînement, comme il l'a fait à plusieurs reprises la semaine dernière.

"Il devrait être de retour dans un avenir prochain, ça regarde bien dans son cas. Reste à voir s'il sera en mesure de revenir en fin de semaine", a dit Martin, en faisant allusion aux matchs de vendredi, contre les Devils du New Jersey à Newark, et de samedi, au Centre Bell contre les Rangers de New York.

Martin aurait été obligé de jongler davantage avec sa formation s'il avait fallu que Pouliot se blesse gravement dans son combat contre Wade Redden, dimanche, face aux Rangers à Madison Square Garden. Heureusement pour le Canadien, l'attaquant franco-ontarien n'a subi aucune séquelle importante.

"J'ai eu un peu peur pour mon poignet sur le coup, mais finalement tout va pour le mieux", a affirmé Pouliot, mardi.

Malgré les risques de blessures dans de telles circonstances, Martin ne s'est pas offusqué que Pouliot se mêle à un combat.

"Le hockey est un sport d'émotion et quand on voit un tel engagement de la part d'un joueur, ce sont des choses qui arrivent, a affirmé l'entraîneur. C'est bon pour lui et c'est bon pour l'équipe. Ses coéquipiers ont vu un côté de lui qu'ils ne lui connaissaient peut-être pas."

Retour probable de O'Byrne

De retour avec l'équipe depuis une semaine après s'être absenté pendant une dizaine de jours pour être au chevet de sa mère, alors malade, tout semble indiquer que Ryan O'Byrne effectuera un retour au jeu face aux Blues.

"Il y a des possibilités. On verra (mercredi)", s'est contenté de dire Martin.

O'Byrne était toutefois jumelé à Hal Gill, mardi, à l'entraînement. Pendant ce temps, Paul Mara était sans partenaire attitré.

"Voilà une semaine que je m'entraîne avec l'équipe ainsi qu'en gymnase, et j'ai retrouvé mes jambes, a déclaré O'Byrne. C'était juste une question de montrer à l'entraîneur que j'étais prêt à disputer un match.

"Ce sera bon de pouvoir jouer au hockey et mettre les distractions de côté."

En voir plus