Skip to main content

Poolers : Métamorphose de l'attaque en Floride

Un jeune noyau a émergé chez les Panthers, et un ménage a été apporté au reste du groupe d'attaquants

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Panthers de la Floride :

Les Panthers de la Floride vont présenter un visage différent en attaque en 2017-18, alors que quatre des sept meilleurs pointeurs de l'équipe la saison dernière ne seront pas de retour avec l'équipe. La brigade défensive est demeurée intacte, et elle comporte des options intéressantes pour les poolers avec Keith Yandle, Aaron Ekblad et Michael Matheson, mais le groupe d'attaquants a bien changé et est articulé autour d'un jeune noyau mené par le centre Aleksander Barkov.

Survol des Panthers pour les poolers : 

Sous-évalué : Vincent Trocheck - Trocheck a validé une excellente fin de saison 2015-16 avec une très bonne campagne 2016-17, alors qu'il a terminé au premier rang des pointeurs des Panthers avec une récolte de 54 points (23 buts, 31 passes). Il offre un bon soutien au premier trio tout en affrontant constamment les meilleurs éléments adverses. Il offre également une valeur surprenante pour les poolers des ligues multicatégories, lui qui a terminé parmi les 30 premiers attaquants de la LNH au chapitre des lancers (230) et des mises en échec (164) la saison dernière. Il s'établit comme un joueur fiable dans les deux sens de la patinoire, et les poolers sont en droit de s'attendre à une récolte de 25 buts, 60 points et 225 tirs sur une base constante de sa part pour les quelques années à venir.

Surévalué : Nick Bjugstad - J'écrivais à pareille date l'an dernier que Bjugstad était un bon candidat pour rebondir en 2016-17. Un an plus tard, je glisse son nom dans la colonne des joueurs surévalués, car plusieurs éléments ne semblent pas jouer en sa faveur. Tout d'abord, il a été blessé plus souvent qu'à son tour au cours des dernières saisons, ce qui fait de lui un choix risqué pour les poolers. Ensuite, après avoir démontré un beau potentiel en 2014-15 avec 24 buts et 207 tirs, il n'a cessé de régresser et n'a pas dirigé deux tirs par match en moyenne au filet adverse l'an dernier. Finalement, il semble destiné à évoluer à long terme sur le troisième trio, coincé derrière Barkov et Trocheck, en plus d'avoir vu son temps de glace en avantage numérique fondre comme neige au soleil. L'ancien choix de première ronde des Panthers ne semble pas destiné à remplir les promesses qu'on voyait en lui en Floride, surtout que la qualité de ses ailiers sera douteuse cette saison avec tous les départs parmi les attaquants.

Carte cachée : Evgeny Dadonov - Repêché par les Panthers au troisième tour (71e au total) en 2007, Dadonov réalise un retour dans la LNH cette saison à l'âge de 28 ans, lui qui a accepté un contrat de trois ans d'une valeur de 12 millions $ au cours de la saison morte. Dadonov a connu une excellente saison dans la KHL l'an dernier avec une récolte de 30 buts et 66 points, ce qui lui a valu le cinquième rang des pointeurs du circuit. Il risque de se voir confier le poste occupé l'an dernier par Jaromir Jagr sur le premier trio, en plus de voir beaucoup de temps sur le jeu de puissance. Une production similaire à celle de Jagr est à prévoir, soit entre 15 et 20 buts et environ 50 points.

31 en 31 Panthers: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Grands enjeux

Prêt à rebondir : Jonathan Huberdeau - Les attentes étaient élevées envers Huberdeau cette saison, lui qui venait de frôler le plateau des 60 points au cours des deux campagnes précédentes. Une blessure au tendon d'Achille subie en matchs préparatoires lui a toutefois coûté les 51 premiers matchs de la saison. Au cours des 31 parties qu'il a disputées, il a toutefois démontré qu'il était prêt à passer à la prochaine étape, avec une récolte de 10 buts et 26 points. Il sera encore une fois associé à Barkov sur le premier trio de l'équipe en plus de faire partie de la première vague du jeu de puissance. À 24 ans, l'ancien troisième choix au total du repêchage 2011 de la LNH pourrait finalement s'imposer et amasser entre 65 et 70 points.

Espoir à surveiller : Henrik Haapala - Embauché comme joueur autonome le 31 mai après avoir passé les cinq dernières saisons dans la Liiga en Finlande, Haapala est un petit attaquant qui possède d'excellentes aptitudes de fabricant de jeux, comme en témoignent ses 45 mentions d'aide en 51 matchs en Finlande l'an dernier. Le directeur général Dale Tallon a été fort élogieux à son endroit lorsqu'il a commenté sa mise sous contrat, allant même jusqu'à avancer qu'il le voyait sur le deuxième trio en compagnie de Trocheck et Vrbata. Si ce scénario se confirme, Haapala pourrait représenter l'une des grandes surprises de la saison. Même s'il devait évoluer sur un trio inférieur, ses talents de passeur lui vaudront probablement une place sur le jeu de puissance.

Situation des gardiens : Le duo formé de Roberto Luongo et James Reimer sera de retour, ce qui complique un brin la tâche des poolers. La saison dernière, les deux cerbères se sont partagé le travail de manière égale avec 39 départs chacun, en grande partie en raison d'une blessure qui a contraint Luongo à rater les dernières semaines de la saison. Reimer (18-16-5, moyenne de 2,53, pourcentage d'arrêts de ,920) a affiché des statistiques légèrement supérieures à celles de Luongo (17-15-6, moyenne de 2,68, pourcentage d'arrêts de ,914), et à 38 ans, il est fort possible que le corps de Luongo le trahisse à nouveau cette saison. Il ne serait donc pas étonnant de voir le même scénario se répéter avec une quarantaine de départs pour chacun des gardiens, avec un copier-coller au chapitre des statistiques. Ce genre de scénario où le partage est fait de manière équitable n'est jamais porteur de bonnes nouvelles pour les poolers, qui devraient se tourner vers d'autres options, à moins de pouvoir mettre la main sur les deux gardiens de l'équipe.

En voir plus