Skip to main content

Poolers: les cartes cachées de l'Association de l'Est

Ces joueurs pourraient faire la différence dans votre pool des séries

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

La saison régulière est derrière nous, ce qui veut dire qu'il ne vous reste que quelques jours pour préparer vos pools des séries éliminatoires.

Totalement différents des pools de saison régulière, les repêchages des pools de séries éliminatoires demandent une préparation différente. Ils requièrent une plus grande dose d'improvisation et d'ajustements rapides. Comme il importe de regrouper ses joueurs dans un nombre restreint d'équipes, il faut rapidement décider autour de quelles formations votre alignement sera construit. Cela signifie que vos premiers choix vont dicter l'allure du reste de votre repêchage, et que les joueurs choisis rapidement par l'ensemble des participants pourraient vous pousser à favoriser une équipe que vous ne portez peut-être pas dans votre cœur.

Dans l'Association de l'Est, les Capitals de Washington et les Penguins de Pittsburgh font office de favoris. Les Alex Ovechkin, Nicklas Backstrom, Sidney Crosby et Kristopher Letang de ce monde seront sélectionnés très rapidement. Néanmoins, si, lorsque votre tour de parler arrive, les trois ou quatre meilleurs joueurs de l'équipe que vous voyez remporter la Coupe Stanley sont déjà partis, il serait plus sage de regarder dans une autre direction. Placez vos espoirs dans une à deux équipes par association, même si celles-ci font figure de négligées. Afin de vous aider dans cette tâche, voici mes prédictions ainsi qu'une carte cachée par équipe de l'Association de l'Est.

1re ronde
Islanders vs Panthers = Panthers en 5
Red Wings vs Lightning = Lightning en 6
Flyers vs Capitals = Capitals en 7
Rangers vs Penguins = Penguins en 5

2e ronde
Panthers vs Lightning = Panthers en 6
Penguins vs Capitals = Capitals en 7

Finale d'association
Panthers vs Capitals = Capitals en 5

Panthers de la Floride : Aaron Ekblad
Le gagnant du trophée Calder la saison dernière a connu un début de saison difficile offensivement avec trois points à ses 14 premiers matchs, mais il s'est ressaisi par la suite et a terminé la saison en force avec une récolte de sept points à ses six dernières rencontres, en plus de décocher 16 lancers. Il a été utilisé pendant plus de 23 minutes par match en moyenne au cours de cette séquence, en plus d'être le joueur le plus utilisé de l'équipe en avantage numérique. Si leurs adversaires en première ronde, les Islanders de New York, ont terminé au deuxième rang de la ligue en infériorité numérique, ils ont éprouvé des difficultés à ce chapitre pour conclure la saison, prenant le 26e rang de la LNH à court d'un homme à partir du 1er mars.

Lightning de Tampa Bay : Jonathan Drouin
Drouin a connu une saison pour le moins rocambolesque, mais il obtient maintenant la chance de briller sur la plus grande scène possible, les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. En l'absence de Steven Stamkos pour une partie ou la totalité des séries, le Lightning aura grand besoin de la contribution de Drouin à l'attaque. L'échantillon est petit, mais Drouin a bien fait en deux matchs depuis son rappel avec deux buts en évoluant aux côtés de Vladislav Namestnikov et Alex Killorn. Il a aussi passé un peu plus de deux minutes par match sur le jeu de puissance.

Red Wings de Detroit : Riley Sheahan
Sheahan a été employé sur un trio complété par Gustav Nyquist et Tomas Tatar pour terminer la saison, en plus d'être occasionnellement utilisé sur l'attaque massive. Cela lui a permis de conclure la campagne sur une bonne séquence, lui qui a amassé sept points à ses neuf plus récentes parties. Les Red Wings ont réparti leur attaque sur trois trios, et l'adversaire concentre généralement ses meilleurs éléments défensifs sur les unités de Pavel Datsyuk et Henrik Zetterberg. Le trio de Sheahan peut ainsi souvent profiter de confrontations qui peuvent tourner à leur avantage.

Capitals de Washington : Marcus Johansson
Johansson a été l'un des joueurs les plus employés des Capitals tout au long de la saison en avantage numérique, ce qui lui a permis d'amasser 14 points sur le jeu de puissance. Il a également amassé six points à ses six dernières parties, lui qui a été employé aux côtés d'Alex Ovechkin et TJ Oshie à forces égales pendant les quelques matchs où Nicklas Backstrom s'est absenté. Les chances que la blessure qui incommode ce dernier soit assez sérieuse pour l'empêcher de jouer en séries éliminatoires sont minces, mais si jamais le Suédois devait manquer à l'appel, Johansson verrait sans aucun doute sa production augmenter.

Penguins de Pittsburgh : Carl Hagelin
Malgré la perte du centre Evgeni Malkin, le deuxième trio des Penguins a continué de fonctionner à plein régime. Nick Bonino a pris sa place entre Hagelin et Phil Kessel, et ces trois joueurs ont connu des séquences fructueuses dans la dernière ligne droite. Hagelin a notamment terminé la saison avec 19 points à ses 21 derniers matchs, et les Penguins espèrent que le rapide ailier va poursuivre sur sa lancée au cours du tournoi printanier. Si Malkin devait revenir au jeu, il rendrait encore plus dangereuse une unité qui fait déjà flèche de tout bois.

Rangers de New York : Eric Staal
Staal a affiché des statistiques très décevantes avec les Hurricanes de la Caroline avant d'être échangé aux Rangers. Si les poolers croyaient que ce changement de décor allait le relancer, ils ont vite été déçus, Staal ne récoltant que six points en 20 rencontres avec sa nouvelle équipe. Il s'agit toutefois de la dernière occasion pour Staal d'impressionner le reste de la LNH avant d'obtenir son autonomie complète, et il a amassé un point par match au cours de sa carrière en séries éliminatoires. Bon, il n'a pris part au tournoi printanier que deux fois, la dernière remontant à 2008-09, mais les chiffres ne mentent pas! Si jamais les Penguins ne peuvent miser sur Marc-Andre Fleury et Matthew Murray au début de la série, les Rangers pourraient connaître quelques bons matchs offensifs.

Islanders de New York : Ryan Pulock
Le principal duo de défenseurs des Islanders en avantage numérique formé de Nick Leddy et Johnny Boychuk en arrache depuis quelques semaines, alors qu'ils ont respectivement récolté quatre et trois points chacun à leurs 16 derniers matchs. Ils ont aussi récolté un seul point chacun sur le jeu de puissance au cours de cette séquence, ce qui explique en grande partie pourquoi l'attaque massive des Islanders ne fonctionne qu'à 12,8 pour cent depuis le 12 mars. Si ces ennuis se poursuivent en séries, Pulock pourrait être appelé en renfort, lui qui a connu du succès offensivement à tous les niveaux depuis le début de sa carrière.

Flyers de Philadelphie : Sean Couturier
Si je vous demande de nommer les trois meilleurs pointeurs des Flyers depuis le 1er mars, combien d'entre vous placeraient Couturier sur leur liste plutôt que Claude Giroux? L'ancien des Voltigeurs de Drummondville a bel et bien devancé son capitaine au cours des 19 derniers matchs, amassant notamment cinq points en avantage numérique. Entouré de Michael Raffl et Jakub Voracek, Couturier apporte un soutien intéressant au trio de Giroux, Brayden Schenn et Wayne Simmonds. L'ancien choix de première ronde des Flyers est en train d'éclore offensivement, et il devra apporter sa contribution si les Flyers veulent surprendre les Capitals.

 

En voir plus