Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

Nurse, Pionk et Sergachev profitent de tout le talent qu'il y a autour d'eux

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2020-21. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

L'un des premiers éléments que les poolers regardent quand vient le temps de choisir un défenseur, c'est le temps de jeu en avantage numérique. Sans surprise, les arrières évoluant sur la première vague d'un jeu de puissance ont toujours la cote, mais plusieurs n'ont pas cette chance et peuvent malgré tout rapporter de précieux points dans un pool, parfois même plus que les quarts-arrière de certaines équipes.

Darnell Nurse, Neal Pionk et Mikhail Sergachev le démontrent parfaitement cette saison, alors qu'ils profitent tous les trois du bassin de talent au sein duquel ils baignent dans leurs équipes respectives. Les trois ne font pas partie des 46 défenseurs les plus utilisés en moyenne avec l'avantage d'un homme, mais ils font partie des 15 meilleurs arrières de la LNH au chapitre de la moyenne de points par match (minimum huit rencontres jouées) cette saison.

Chez les Oilers d'Edmonton, Nurse a amorcé la saison dans l'ombre de Tyson Barrie, qui obtient la part du lion des minutes en avantage numérique et qui entame un peu plus souvent ses présences en zone offensive à 5-contre-5 (53,1 pour cent) que Nurse (52). C'est l'une des raisons pour lesquelles l'arrivée de Barrie durant l'entre-saison a fait diminuer la valeur de Nurse aux yeux des poolers.

Pourtant, Nurse est le meneur de la LNH chez les défenseurs au chapitre des points à forces égales (10), lui qui cumule 13 points (six buts, sept passes) - un de moins que Barrie - en 17 matchs jusqu'ici. Nurse a démontré son potentiel offensif à plusieurs reprises par les années passées, notamment avec les nombreuses blessures d'Oscar Klefbom, mais on n'aurait probablement pas parié sur une telle production avant le début de la saison. Dans les ligues à catégories multiples, la valeur de Nurse est semblable à celle de Barrie parce qu'il couvre toutes les statistiques, comme les buts, les passes, le différentiel (plus-10), les tirs (42), les mises en échec (44) et les tirs bloqués (24).

C'est le résultat d'évoluer pour l'une des meilleures offensives de la LNH (3,53 buts par rencontre, é-6e dans la LNH) et avec deux des meilleurs joueurs au monde, Connor McDavid et Leon Draisaitl. D'ailleurs, Nurse a récolté neuf de ses points jusqu'ici en même temps que McDavid et/ou Draisaitl.

Le scénario est quelque peu différent dans le cas de Pionk, que l'on voyait diriger la première vague du jeu de puissance des Jets de Winnipeg après une saison d'éclosion de 45 points (six buts, 39 aides), dont 25 ont été obtenus avec l'avantage d'un homme, en 71 parties la saison dernière.

Jusqu'ici, c'est Josh Morrissey qui a été employé le plus souvent sur la première unité, mais ça n'incommode pas tellement Pionk, qui est à égalité au deuxième rang de la LNH au chapitre des points à forces égales (9) chez les défenseurs.

Comme Nurse, il évolue au sein de l'une des bonnes attaques de la LNH (3,53 buts par partie; é-6e). On l'a vu récemment, les Jets ont le luxe de pouvoir faire jouer les attaquants Mark Scheifele, Blake Wheeler et Kyle Connor sur un trio différent s'ils le veulent. Donc, peu importe la situation, Pionk a les éléments autour de lui pour produire. À noter qu'on l'a vu sur la première vague de l'avantage numérique des Jets, lundi. Si l'on se fie à la saison dernière, sa production pourrait doubler dans les prochaines semaines s'il conserve ce rôle.

Enfin, Sergachev évolue dans l'ombre d'un perpétuel finaliste au trophée Norris en Victor Hedman, qui est à égalité au deuxième rang des meilleurs pointeurs de la LNH chez les défenseurs (15). Malgré cela, Sergachev a seulement quatre points de moins que son coéquipier, et huit d'entre eux ont été amassés à forces égales au sein de la meilleure offensive de la LNH (3,86 buts par match).

Depuis le 30 janvier, le joueur de 22 ans a récolté 10 passes en neuf sorties. Dans tous les formats de pool, le joueur de 22 ans fait partie des meilleures options à sa position, et ce, même si Hedman sera dans le portrait pour encore des années.

Classement des 50 meilleurs défenseurs

BLÉ. = Blessé, mais réévalué sur une base quotidienne

1. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay
2. Quinn Hughes, Canucks de Vancouver
3. John Carlson, Capitals de Washington
4. Cale Makar, Avalanche du Colorado (BLÉ.)
5. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas (BLÉ.)
6. Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline
7. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto
8. Roman Josi, Predators de Nashville
9. Tyson Barrie, Oilers d'Edmonton
10. John Klingberg, Stars de Dallas
11. Jeff Petry, Canadiens de Montréal
12. Torey Krug, Blues de St. Louis
13. Brent Burns, Sharks de San Jose
14. Drew Doughty, Kings de Los Angeles
15. Aaron Ekblad, Panthers de la Floride
16. Miro Heiskanen, Stars de Dallas
17. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo
18. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh
19. Darnell Nurse, Oilers d'Edmonton
20. Keith Yandle, Panthers de la Floride
21. Adam Fox, Rangers de New York
22. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus
23. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus (BLÉ.)
24. Erik Karlsson, Sharks de San Jose
25. Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa
26. Neal Pionk, Jets de Winnipeg
27. Mikhail Sergachev, Lightning de Tampa Bay
28. Alex Pietrangelo, Golden Knights de Vegas
29. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona
30. Shea Weber, Canadiens de Montréal
31. Charlie McAvoy, Bruins de Boston
32. Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie
33. Jakob Chychrun, Coyotes de l'Arizona
34. Filip Hronek, Red Wings de Detroit
35. Ryan Suter, Wild du Minnesota
36. Samuel Girard, Avalanche du Colorado (Protocole COVID-19)
37. Rasmus Andersson, Flames de Calgary
38. Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo (Protocole COVID-19)
39. Ty Smith, Devils du New Jersey
40. Devon Toews, Avalanche du Colorado
41. Ryan Ellis, Predators de Nashville
42. Mark Giordano, Flames de Calgary
43. Ryan Pulock, Islanders de New York
44. Noah Dobson, Islanders de New York
45. Justin Schultz, Capitals de Washington
46. Matt Dumba, Wild du Minnesota
47. Josh Morrissey, Jets de Winnipeg
48. Erik Gustafsson, Flyers de Philadelphie
49. Colton Parayko, Blues de St. Louis
50. Brett Pesce, Hurricanes de la Caroline

Blessés : Oscar Klefbom, EDM (non divulguée)

Mentions honorables : Nicolas Beaudin, CHI; Dante Fabbro, NSH; Justin Faulk, STL; Matt Grzelcyk, BOS (BLÉ.); Pierre-Olivier Joseph, PIT; Nick Leddy, NYI; Alec Martinez, VGK; Jake Muzzin; TOR; Jordan Oesterle, ARI

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.