Skip to main content

Poolers : Niederreiter en position de produire en Caroline

Miller et Lundqvist vont bien, mais Galchenyuk, Pulock et DeSmith connaissent des baisses de régime

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

EN HAUSSE

Nino Niederreiter, Hurricanes de la Caroline (A) : Comme c'est souvent le cas lorsqu'un joueur change d'adresse, sa nouvelle équipe tente de le placer dans une situation avantageuse, et c'est ce qui se produit actuellement avec Niederreiter chez les Hurricanes. L'attaquant de 26 ans a disputé trois de ses quatre premiers matchs en Caroline aux côtés de l'excellent Sebastian Aho et du vétéran Justin Williams. Ça lui a permis d'inscrire quatre buts au cours de cette séquence. Durant ces quatre parties, le Suisse a également dirigé 17 lancers au filet, un sommet chez les Hurricanes, et été le quatrième attaquant le plus utilisé sur le jeu de puissance en moyenne (1:48). S'il demeure jumelé avec Aho, le meilleur marqueur des Hurricanes, Niederreiter pourrait s'avérer payant pour les poolers qui misent sur lui.

Video: CAR@VAN: Niederreiter inscrit son deuxième but

Colin Miller, Golden Knights de Vegas (D) : Miller a raté 13 parties entre le 18 décembre et le 18 janvier en raison d'une blessure au haut du corps, mais il n'affiche aucune rouille depuis son retour au jeu, ayant amassé quatre passes en trois parties. Au cours de cette séquence, Miller a également distribué une moyenne de trois mises en échec par rencontre, un avantage dans les ligues multicatégories. Depuis son retour, Miller est le joueur le plus utilisé au total (21:34) et sur le jeu de puissance (3:36), et les deux défenseurs qui sont le plus susceptibles de compétitionner avec lui pour du temps de qualité dans les situations offensives, Nate Schmidt et Shea Theodore, traversent des périodes un peu plus creuses (Theodore : 2-1-3, 14 MJ; Schmidt : 1-3-4, 11 MJ). Ça augure bien pour Miller, qui n'a été réclamé que dans 33 pour cent des ligues standards de Yahoo.

Video: SJS@VGK: Miller marque le 2e des Golden Knights

Henrik Lundqvist, Rangers de New York (G) : Les Rangers ont remporté trois de leurs quatre derniers matchs, s'inclinant mardi alors qu'Alexandar Georgiev était devant le filet. Lundqvist surfe donc actuellement sur une séquence de trois gains consécutifs au cours de laquelle il montre une moyenne de buts alloués de 2,34 et un pourcentage d'arrêts de ,924. Le roi Henrik pourrait s'avérer un bon pari pour les poolers au cours des prochains jours, car trois des cinq prochains adversaires des Rangers sont des équipes actuellement exclues des séries avec lesquelles les New-Yorkais pourront rivaliser. Mais surtout, cinq des six prochaines parties des Rangers sont à domicile, là où Lundqvist montre un dossier 10-5-5 avec une moyenne de 2,69 et un pourcentage de ,914 en 20 départs. C'est tout un contraste avec sa fiche à l'étranger (5-7-2, MBA 3,46, %ARR. ,901). Et qui sait, après avoir remporté le Défi de la série d'arrêts lors du Concours d'habiletés du Match des étoiles en stoppant 12 tireurs consécutifs, Lundqvist reviendra peut-être devant son filet avec une confiance renouvelée!

Video: Série d'arrêts : 12 arrêts de suite pour Lundqvist

À LIRE AUSSI : Poolers: Le top-50 des défenseurs de la LNH | Des nouvelles de l'infirmerie

EN BAISSE

Alex Galchenyuk, Coyotes de l'Arizona (A) : Depuis quelques semaines, Galchenyuk est relégué au troisième trio de l'Arizona, étant principalement employé avec Conor Garland, et ç'a engendré une baisse de production. L'attaquant de 24 ans n'a qu'un but à ses six derniers matchs et affiche un différentiel de moins-2, en plus de n'avoir dirigé que 10 lancers au filet. Heureusement pour les poolers, il demeure très employé sur le jeu de puissance (3:21) au cours de cette séquence, mais en contrepartie, il est le 15e joueur le plus utilisé des Coyotes à forces égales (12:15). Galchenyuk n'est pas le type de joueur à transporter un trio sur ses épaules, et jusqu'à ce qu'il retrouve des compagnons de trio qui peuvent le faire produire, les poolers devraient faire preuve de prudence avec lui.

Ryan Pulock, Islanders de New York (D) : Le défenseur de 24 ans connait une période extrêmement difficile par les temps qui courent. Depuis le 3 janvier, Pulock n'a amassé qu'une passe en 11 matchs, et ce, même si les Islanders constituent la 10e meilleure attaque de la LNH au cours de cette période (33 buts marqués). Pulock semble incapable de s'inscrire à la feuille de pointage, alors que cinq arrières de New York font mieux que lui à ce chapitre durant cette léthargie. Il n'a d'ailleurs décoché que 17 lancers au filet, lui qui avait pourtant dominé les défenseurs des Islanders à ce chapitre la saison dernière (184). Ses insuccès ont probablement à voir avec le fait que l'entraîneur Barry Trotz semble le mettre à contribution en défensive plutôt qu'en attaque. Cette saison, Pulock a entamé seulement 40,08 pour cent de ses présences en territoire offensif à 5-contre-5, le neuvième plus bas total chez les défenseurs de la LNH ayant disputé au moins 30 rencontres. Il s'agit d'une baisse de plus de sept pour cent par rapport à la saison dernière.

Casey DeSmith, Penguins de Pittsburgh (G) : Le gardien auxiliaire des Penguins a affiché une belle constance devant le filet en début de saison, mais c'est plus difficile récemment. DeSmith a perdu ses trois derniers départs et montre une moyenne de 4,81 avec un pourcentage de ,841 au cours de cette période. En fait, si Matt Murray est fumant depuis son retour au jeu d'une blessure au bas du corps le 15 décembre (fiche de 10-2-0), c'est tout le contraire pour DeSmith, qui montre un dossier de 2-4-0 avec une moyenne de 3,39 et un pourcentage de ,898. Il s'agit de tout un contraste avec sa fiche d'avant le 15 décembre (9-5-0, MBA 2,43 %ARR. ,921).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.