Skip to main content

Poolers : Kempe attire l'attention à Los Angeles

Les vétérans Edler et Smith font bonne figure, mais c'est plus difficile pour Kassian, Dahlin et Greiss

par Hugues Marcil @HuguesMarcil

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

À LIRE AUSSI : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs | Le top-25 des gardiens


EN HAUSSE

Adrian Kempe, Kings de Los Angeles (A) : Les poolers ne devraient pas négliger tous les joueurs des Kings de Los Angeles simplement parce qu'ils forment la deuxième pire équipe de la LNH, et surtout pas Kempe, qui tire son épingle du jeu actuellement. Au cours des neuf dernières rencontres, Kempe a été blanchi de la feuille de pointage seulement trois fois et il a amassé sept points (un but, six passes). Le joueur de 23 ans a également dirigé 24 lancers au filet, deuxième chez les Kings à ce chapitre, et il a conservé un différentiel de plus-3, un bonus pour les poolers quand on considère que les Kings ont un différentiel général de moins-63 et que Kempe a été le quatrième attaquant le plus utilisé (17:09) chez les siens durant cette séquence. Mais surtout, Kempe est employé sur la première vague du jeu de puissance aux côtés des Anze Kopitar, Dustin Brown et Drew Doughty, et trois de ses points ont été obtenus avec l'avantage d'un homme, alors que les Kings ont conservé une efficacité de 5-en-19 (26,3 pour cent) depuis le début de la bonne séquence de Kempe.

Video: NJD@LAK: Kempe donne la victoire aux Kings en prol.


Alexander Edler, Canucks de Vancouver (D) : Pendant que tous les yeux sont rivés sur son coéquipier Quinn Hughes, Edler est discrètement efficace chez les Canucks. Le vétéran de 33 ans vient de récolter sept points (un but, six aides) à ses sept dernières rencontres, contribuant dans à peu près toutes les autres catégories. Durant cette séquence, il a conservé un différentiel de plus-5, le meilleur de son équipe, en plus de distribuer 10 mises en échec et de bloquer 21 tirs, un sommet chez les Canucks. Edler a peut-être été délogé de la première vague du jeu de puissance par Hughes, mais il demeure le joueur le plus utilisé des Canucks (22:39), qui possèdent une offensive capable de lui permettre de s'inscrire à la feuille de pointage régulièrement.

Video: VAN@MTL: Edler marque d'un lancer de la ligne bleue


Mike Smith, Oilers d'Edmonton (G) : Au cœur de la course pour une participation aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, les Oilers vont faire appel au gardien qui leur donne les meilleures chances de l'emporter chaque soir, et on dirait bien que ce sera Smith. Le vétéran de 37 ans a obtenu le départ dans six des neuf dernières rencontres des Oilers, conservant un dossier de 4-0-2 avec une moyenne de buts alloués de 2,62 et un pourcentage d'arrêts de ,911. Edmonton profitera d'une journée de congé entre chacun de ses six prochains matchs, ce qui signifie qu'on pourrait voir Smith obtenir une majorité de départs, puisqu'une situation de deux parties en deux jours ne forcera pas les Oilers à faire appel à Mikko Koskinen pour reposer Smith.

Video: WPG@EDM: Smith vole Copp de la jambière droite
 

EN BAISSE

Zack Kassian, Oilers d'Edmonton (A) : Kassian s'est longtemps avéré une bonne option cette saison parce qu'il évoluait régulièrement aux côtés de Connor McDavid et de Leon Draisaitl, mais depuis le 6 janvier, l'attaquant de 29 ans a récolté seulement trois points (deux buts, une passe) en 14 rencontres en plus de purger deux suspensions pour un total de neuf parties. Durant cette séquence, l'entraîneur Dave Tippett l'a de moins en moins employé avec McDavid et Draisaitl. À preuve, son temps de jeu moyen est passé de 16:21 avant le 6 janvier à 14:07 depuis. Kassian est revenu d'une suspension de sept matchs le 29 février, et on l'a surtout vu aux côtés de Riley Sheahan. Le trio formé de Ryan Nugent-Hopkins, Draisaitl et Kailer Yamamoto fait des flammèches et devrait demeurer intact, alors qu'on semble vouloir garder McDavid avec Tyler Ennis et Josh Archibald. Tant que ça restera ainsi, Kassian va perdre de la valeur auprès des poolers.

Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo (D) : Le défenseur des Sabres a connu une séquence faste avec 16 points, dont 14 mentions d'aide, entre le 4 janvier et le 22 février, mais depuis, la loi de la moyenne semble en train de le rattraper. Dahlin a été blanchi de la feuille de pointage à ses cinq dernières rencontres, séquence au cours de laquelle il a conservé un différentiel de moins-5, en plus de diriger seulement cinq lancers au filet. Les Sabres traversent actuellement un passage à vide avec une seule victoire en cinq rencontres et ils ont inscrit seulement neuf buts durant cette période, ce qui n'aide en rien la cause de Dahlin. Le jeu de puissance de Buffalo a été blanchi lors de ces cinq parties, et cinq des sept prochains matchs des Sabres seront joués contre des adversaires qui font partie du top-10 de la LNH au chapitre de l'efficacité en infériorité numérique au moment d'écrire ces lignes. La production de Dahlin, le quart-arrière de Buffalo avec l'avantage d'un homme, pourrait donc être affectée. 

Thomas Greiss, Islanders de New York (G) : Les récents déboires des Islanders ont un impact sur le rendement de Greiss, qui montre un dossier de 2-2-2 en six matchs avec New York depuis le 1er février, alors qu'il prend le dernier rang chez les gardiens de la LNH au chapitre de la moyenne (4,12) et du pourcentage (,854) durant cette séquence (minimum de cinq matchs joués). Lors de ces six rencontres, Greiss n'a jamais affiché un pourcentage supérieur à ,906 et il a toujours accordé trois buts ou plus. Les Islanders glissent au classement et ils ne peuvent plus se permettre de perdre trop souvent, donc on pourrait voir Semyon Varlamov, l'adjoint de Greiss, très souvent devant le filet, surtout qu'il s'est imposé comme le gardien numéro un de l'équipe depuis quelques mois déjà.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.