Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

Avec le départ de P.K. Subban, Ryan Ellis était devenu un un rouage offensif primordial aux Predators avant de se blesser

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

La perte de Ryan Ellis chez les Predators de Nashville fait très mal. Non seulement parce que l'équipe est loin d'une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, mais aussi parce que le défenseur s'était métamorphosé en machine offensive cette saison.

Ellis sera absent pour une période de temps indéterminée après avoir encaissé un coup de coude au niveau de la tête de la part de Corey Perry lors de la Classique hivernale. Il souffre d'une blessure au haut du corps.

À LIRE AUSSI : Poolers: Le top-25 des gardiens de la LNH | Poolers: Barrie est parvenu à se relancer à Toronto

Jusqu'ici cette saison, Ellis avait amassé 28 points en 38 matchs. S'il avait maintenu ce rythme, il aurait pu atteindre le cap de 59 points, bien plus que ses 41 points de l'année dernière… ce qui était son record personnel.

À la ligne bleue des Predators, personne n'a profité davantage du départ de P.K. Subban - échangé aux Devils du New Jersey en juin dernier - qu'Ellis.

L'année dernière, Ellis avait été le deuxième défenseur le plus utilisé chez les Predators après Roman Josi. C'est encore le cas cette saison, mais son temps de jeu est réparti de manière bien différente.

En 2018-19, il était la référence de l'équipe en désavantage numérique en étant le défenseur le plus utilisé (2:41). Cette saison, c'est Mattias Ekholm qui se retrouve dans ce rôle, alors qu'Ellis est deuxième (2:22).

Le départ de Subban a ouvert la porte à Ellis, qui a majoritairement évolué sur le deuxième jeu de puissance de l'équipe depuis le début de la saison. À vrai dire, il était sur la première unité - avec Josi - lorsqu'il s'est blessé.

Il en a profité. Par tranche de 60 minutes en avantage numérique, il a amassé 4,07 points. En comparaison, cette statistique était de 1,75 la saison dernière. Après 39 matchs, le défenseur de 29 ans avait déjà amassé un point de plus (6) sur le jeu de puissance que l'an dernier en 82 parties.

Video: NSH@BOS: Johansen rejoint Ellis en prolongation

On se souviendra que le jeu de puissance des Predators avaient été le pire de la LNH à 12,9 pour cent l'an dernier avec la présence de Subban. Cette saison, il est de 16,9 pour cent, au 24e rang de la LNH. Il y a là aussi une amélioration.

Or, les succès offensifs d'Ellis ne s'expliquent pas uniquement parce qu'il a plus de temps de jeu en avantage numérique. Comme l'an dernier, il est toujours jumelé à Josi, mais ce duo obtient beaucoup plus d'occasions en zone offensive depuis le départ de Subban.

L'année dernière, Ellis était sur la glace lors de seulement 49 pour cent des mises en jeu en zone offensive à cinq-contre-cinq. Subban, lui, était sur la glace lors de 53,8. Cette saison, l'arrière qui a passé toute sa carrière à Nashville a vu ce chiffre grimper à 53,1 pour cent.

En n'ayant pas à assumer autant de missions défensives, le temps de possession de la rondelle des Predators lorsqu'Ellis est sur la glace est meilleur. Son pourcentage de tentative de tir à cinq-contre-cinq est d'ailleurs en hausse à cinq-contre-cinq, de 50,9 pour cent à 54,8.

Alors, qui profitera de l'absence d'Ellis? Les options ne sont pas nombreuses à droit chez les Predators. Selon ce qu'on a vu dans le match de samedi contre les Kings de Los Angeles, Yanick Weber est celui qui évoluera dorénavant avec Josi. Une jolie promotion pour celui qui a déjà eu un certain potentiel offensif, mais qui a amassé une seule passe en 20 rencontres cette saison.

Sur le jeu de puissance, on peut penser que les Predators seront forcés d'adopter des unités à un seul défenseur, avec Josi sur la première unité et Ekholm sur la deuxième. C'était le cas contre les Kings, mais l'avantage numérique a été blanchi en cinq occasions.

La clé dans cette absence d'Ellis sera Dante Fabbro. En tant que défenseur droitier, il semble tout désigné pour obtenir le temps de jeu de son coéquipier sur le premier duo des Predators - à moins que l'entraîneur-chef Peter Laviolette désire garder intact le duo qu'il forme avec Ekholm depuis le début de la saison.

Video: NSH@DAL: Fabbro profite de la passe de Duchene

À sa première campagne complète dans la LNH, il a inscrit quatre buts et obtenu neuf passes. Il a connu une mauvaise séquence où il n'a obtenu que deux points en 15 parties.

Il faudra toutefois attendre avant d'avoir la réponse, puisque Fabbro a raté le match de samedi contre les Kings avec une blessure au haut du corps. Si son absence est de courte durée, il pourrait être le joueur à cibler dans votre pool, surtout que son coût est faible en raison de sa production en vagues.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.