Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

Dave Hakstol n'a pas l'excuse des blessures pour expliquer son congédiement à Philadelphie

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Au fil des années, des entraîneurs ont été congédiés parce que leur équipe connaissait une difficile saison, minée par les blessures qui ont influencé la performance de l'équipe en général. Relevé de ses fonctions par les Flyers lundi, Dave Hakstol n'a toutefois pas cette excuse.

Malgré une fiche de 12-15-4, les Flyers ont été une des équipes qui a le moins souffert des blessures cette saison. C'est devant le filet que Philadelphie a le plus écopé, puisque quatre des cinq gardiens utilisés par l'équipe se sont retrouvés à l'infirmerie à un certain point depuis octobre, soit Brian Elliott, Alex Lyon, Anthony Stolarz et Michal Neuvirth. L'équipe a d'ailleurs rappelé le prometteur Carter Hart, lundi. Parions que celui-ci restera loin des échelles, des miroirs et des chats noirs afin d'éviter la malchance.

À cette liste s'ajoute Calvin Pickard, qui, après avoir été réclamé au ballottage des Maple Leafs de Toronto en début de saison, a de nouveau été soumis au ballottage et fait maintenant partie de l'organisation des Coyotes de l'Arizona.

À LIRE AUSSI : Les Flyers congédient Dave Hakstol | Philadelphie rappelle le gardien Carter Hart de la LAH

Vrai que les remplaçants d'Elliott n'ont pas fait le boulot du tout, mais Elliott a lui aussi été grandement inconstant cette saison. Sa fiche était de 2-5-0 avec une moyenne de buts alloués de 3,39 et un pourcentage d'arrêts de ,886 avant qu'il ne connaisse une séquence de quatre victoires consécutives le 30 octobre.

Or, même si la perte d'un gardien fait toujours mal, il n'y en a qu'un seul sur la glace. Les blessures concurrentes à trois portiers au même moment n'ont pas un effet domino qui déplacerait plusieurs joueurs de leur chaise. Et surtout, des problèmes devant le filet, les Flyers en souffraient aussi l'an dernier… et depuis plusieurs décennies, diront certains.

Video: SJS@PHI: Meier trompe Elliott d'une superbe feinte

À l'attaque, seul l'attaquant James van Riemsdyk a subi une blessure importante et a raté 16 rencontres. Pour le reste, Nolan Patrick (trois matchs), Sean Couturier (deux parties) et Michael Raffl (neuf matchs) ont aussi visité l'infirmerie parmi les joueurs réguliers de l'équipe. C'est très peu. Si on transpose la production actuelle de ces quatre joueurs sur le nombre de matchs ratés, on réalise que van Riemsdyk a un manque à gagner de 7,5 points, 1,07 points pour Patrick, 1,7 pour Couturier et 2,11 points pour Raffl. On ne parle pas ici de productions dignes des 10 meilleurs joueurs de la Ligue.

En défensive, c'est un parcours quasi parfait. Seul Radkos Gudas a dû s'absenter lors d'un match. C'est à se demander pourquoi les Flyers sont 28e dans le circuit pour les buts accordés.

On est très loin de la situation vécue par les Ducks d'Anaheim. Cette saison, l'équipe de la Californie, ravagée par les blessures, a fait appel à 31 attaquants qui ont disputé au moins cinq parties. C'est sans oublier Corey Perry, qui n'a pas été en mesure de chausser les patins cette saison, une perte majeure.

POOLERS : Trois joueurs qui pourraient vous aider cette semaine | Le top-25 des gardiens | Le top-100 des attaquants

À Philadelphie, seulement 22 joueurs ont participé à cinq matchs ou plus de l'équipe. Une différence de 10 avec les Ducks (en incluant Perry). Seulement cinq équipes ont employé moins de joueurs cette année que les Flyers (pour au moins cinq parties).

Pourtant, l'an dernier, les Flyers ont terminé à seulement trois points des Ducks et du neuvième rang du classement général. Cette saison, pendant que les Ducks occupent le huitième échelon, Philadelphie est 29e, à 15 points des Canards.

Video: ANA@PHI: Montour trompe la vigilance d'Elliott

Bref, il faudra regarder ailleurs pour expliquer le congédiement de Dave Hakstol. Il pourrait s'agir de la défensive, qui accorde en moyenne 3,74 buts par matchs plutôt que 2,88 l'an dernier. Ou encore du jeu de puissance, qui est 29e dans la Ligue, ou encore d'une baisse générale de la production des vedettes de l'équipe et de l'offensive en général de l'équipe, alors qu'elle est en hausse aux quatre coins de la LNH.

Mais la situation à l'infirmerie à Philadelphie n'est certainement pas responsable du départ de Hakstol.

Bientôt de retour

Bonne nouvelle chez les Stars de Dallas, le défenseur John Klingberg pourrait effectuer son retour au jeu dans les prochaines heures.

L'apport de Klingberg pour les Stars est inestimable. Cette saison, il apparaît au troisième rang de la LNH pour les buts par tranche de 60 minutes jouées et dixième pour le nombre de points par 60 minutes. Depuis qu'il s'est blessé le 8 novembre contre les Sharks de San Jose, le jeu de puissance des Stars affiche un rendement de 19,6 pour cent, alors qu'il était de 24,4 pour cent sous la direction de Klingberg.

Video: DAL@DET: Klingberg bat Bernier de la pointe

Le retour de Klingberg signifie que Miro Heiskanen aura droit à moins de responsabilités. Le défenseur recrue a été le plus utilisé en avantage numérique durant son absence, suivi d'Esa Lindell. Ils ont marqué cinq buts chacun, bon pour le quatrième rang parmi les défenseurs de la LNH depuis le 9 novembre.

On peut donc dire qu'ils ont fait le travail à la ligne bleue des Stars, mais aussi pour les poolers qui ont eu droit à cette production inespérée.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.