Skip to main content

Poolers : Des départs importants chez le CH ouvrent la porte

Qui profitera le plus des départs d'Andrei Markov et d'Alexander Radulov parmi les joueurs du CH?

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Canadiens de Montréal :

La saison morte a été mouvementée du côté des Canadiens de Montréal. L'équipe a d'abord frappé un grand coup en mettant la main sur le jeune attaquant Jonathan Drouin en retour de l'espoir à la ligne bleue Mikhail Sergachev. Les partisans attendaient ensuite de voir quels joueurs allaient être retenus sur le marché des joueurs autonomes, et deux des principaux éléments de l'équipe, le défenseur Andrei Markov et l'attaquant Alexander Radulov, ont décidé de poursuivre leur carrière sous d'autres cieux. Comme les seuls joueurs embauchés pour pallier ces pertes ont été des vétérans en fin de parcours comme Ales Hemsky et Mark Streit, plusieurs espoirs de l'équipe auront la chance d'obtenir des rôles plus importants cette saison. C'est pourquoi cette analyse porte surtout sur les jeunes joueurs de la formation.

Survol des Canadiens pour les poolers :

Sous-évalué : Artturi Lehkonen - Lehkonen s'est tranquillement adapté au hockey nord-américain à sa première saison avec les Canadiens avec une récolte de 28 points en 78 matchs. Ses 18 buts lui ont toutefois conféré le troisième rang des buteurs de l'équipe, à égalité avec Radulov. Il a également terminé la saison en force avec 11 points à ses 12 derniers matchs, en plus de diriger près de trois lancers au filet par match au cours de cette séquence. Aucun de ces 11 points n'a été récolté sur le jeu de puissance, lui qui n'a pas obtenu une minute de temps de glace par match en moyenne tout au long de la saison. Lehkonen ne devrait pas avoir de difficulté à mériter la confiance de Julien en raison de sa fiabilité en défensive, et son tir ainsi qu'une utilisation accrue en avantage numérique pourraient lui permettre d'inscrire 25 buts et 50 points en plus de franchir la barre des 200 lancers.

Surévalué : Phillip Danault - Le centre québécois a fait écarquiller bien des yeux la saison dernière avec une récolte de 13 buts et 40 points. Il a toutefois agi à titre de premier centre de l'équipe pendant la majeure partie de la saison, et une telle production n'est pas particulièrement impressionnante pour un centre de premier trio. Il n'a pas non plus la chance de se faire valoir en avantage numérique avec 37 secondes d'utilisation en moyenne par match sur le jeu de puissance. La hiérarchie des centres du Tricolore ne semble pas avoir changé à l'approche de la prochaine saison, mais avec 8,5 millions $ d'espace sous le plafond salarial, le CH pourrait procéder à une acquisition au centre, ou encore confier ce rôle à Alex Galchenyuk ou au nouveau venu Drouin. Danault a surpassé les attentes la saison dernière du côté des statistiques, et il va encore une fois jouer un rôle essentiel dans les succès de l'équipe, mais les poolers ne doivent pas s'attendre à ce qu'il poursuive sa progression et qu'il présente des statistiques typiques d'un centre numéro un. Une répétition de ses statistiques de la dernière campagne représenterait déjà une excellente nouvelle.

Carte cachée : Jakub Jerabek - Jerabek représente la grande inconnue du CH à la ligne bleue. Défenseur à caractère offensif, il a vu la porte s'ouvrir un peu plus devant lui avec le départ d'Andrei Markov. La marche est haute entre la KHL et la LNH, surtout pour un défenseur qui n'a disputé qu'une saison dans cette ligue après huit campagnes dans la ligue tchèque. Il y a toutefois un poste à pourvoir du côté gauche de la brigade défensive, et si Jerabek est celui qui impressionne le plus au camp d'entraînement, il pourrait rapidement se retrouver aux côtés de Shea Weber sur la première vague du jeu de puissance. Il est très tôt pour y aller de projections dans le cas de Jerabek, mais il faudra surveiller sa prestation au cours des matchs préparatoires.

31 en 31 Canadiens: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Grands enjeux

Prêt à rebondir : Alex Galchenyuk - Malgré les rumeurs de transaction qui se sont multipliées au cours de la saison morte, Galchenyuk est de retour avec le Tricolore. Le débat entourant la position où devrait évoluer l'attaquant de 23 ans est encore enflammé, mais on dirait que certains partisans ont oublié que Galchenyuk a très bien fait au centre du premier trio en début de saison avant de se blesser. Il avait en effet amassé 23 points (neuf buts, 14 passes) en 25 matchs, et huit de ces points ont été récoltés sur le jeu de puissance. Bien qu'il ait été relégué au quatrième trio par moment par Julien, Galchenyuk n'a pas vraiment mal fait sur le plan offensif à partir de l'arrivée du nouvel entraîneur, terminant au deuxième rang des pointeurs de l'équipe à partir du 14 février, date de l'embauche de Julien. Ses carences défensives évidentes vont peut-être le garder à l'aile pour amorcer la saison, mais l'arrivée de Drouin ne fera pas de tort à l'avantage numérique du CH, et si les deux joueurs sont jumelés sur le même trio, Galchenyuk pourrait établir des sommets en carrière pour les buts et les points.

Espoir à surveiller : Charles Hudon - Bien des partisans ont craint de voir Hudon prendre le chemin de Las Vegas lorsque les Canadiens ne l'ont pas protégé en vue du repêchage d'expansion de la LNH en juin dernier. Hudon n'a toutefois pas été réclamé, et il a bien l'intention de ne pas prolonger son séjour dans la Ligue américaine de hockey. Le directeur général Marc Bergevin a nommé son nom lorsqu'il a été question des joueurs qui pourraient aider à remplacer la production de Radulov, et Hudon pourrait effectivement afficher des statistiques intéressantes si on lui donnait la chance d'évoluer sur l'un des trois premiers trios de l'équipe. Auteur de 64 buts et 159 points en 198 matchs au cours des trois dernières saisons dans la LAH, Hudon a également bien fait lors de ses courts séjours à Montréal avec quatre mentions d'aide en six matchs. La polyvalence de Hudon pourrait l'aider à percer l'alignement, lui qui a évolué au centre et à l'aile dans la LAH, et il pourrait sans contredit tirer son épingle du jeu en avantage numérique. Une récolte de 40 points, dont 10 en avantage numérique, représente le scénario le plus optimiste pour Hudon cette saison.

Situation des gardiens : Carey Price, l'homme de 84 millions $, est l'un des meilleurs gardiens de la ligue et doit absolument être l'un des premiers gardiens réclamés dans tous les pools, peu importe leur format. Finaliste au trophée Vézina l'an dernier, Price est le joueur le plus important des Canadiens, et le succès de l'équipe passe directement par son rendement. Al Montoya a fait du travail honnête comme adjoint et aura comme mission d'effectuer une vingtaine de départs pour accorder à Price le repos nécessaire. Dans le cas du scénario catastrophe d'une blessure à long terme à Price, il se pourrait que Montoya conserve son rôle d'adjoint et que l'on confie le poste de partant temporaire au jeune Charlie Lindgren. Ce dernier a très bien fait au cours de ses trois départs dans la LNH depuis le début de sa carrière, et il va continuer à progresser dans la LAH, mais il pourrait devenir l'homme de confiance avant Montoya en cas d'urgence. Les poolers devraient songer à lui si le ciel devait tomber sur la tête de Price… et des partisans des Canadiens.

En voir plus