Skip to main content

Poolers: Cartes cachées dans l'Association de l'Ouest

Ces joueurs pourraient faire la différence dans votre pool des séries

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

La saison régulière est derrière nous, ce qui veut dire qu'il ne vous reste que quelques jours pour préparer vos pools des séries éliminatoires.

Totalement différents des pools de saison régulière, les repêchages des pools de séries éliminatoires demandent une préparation différente. Ils requièrent une plus grande dose d'improvisation et d'ajustements rapides. Comme il importe de regrouper ses joueurs dans un nombre restreint d'équipes, il faut rapidement décider autour de quelles formations votre alignement sera construit. Cela signifie que vos premiers choix vont dicter l'allure du reste de votre repêchage, et que les joueurs choisis rapidement par l'ensemble des participants pourraient vous pousser à favoriser une équipe que vous ne portez peut-être pas dans votre cœur.

Dans l'Association de l'Ouest, les Blackhawks de Chicago tenteront de remporter un troisième titre en cinq ans, et ils représentent sur papier la meilleure équipe de leur association. Plusieurs autres formations pourraient cependant venir brouiller les cartes, alors que de jeunes vedettes comme Connor McDavid voudront faire leur marque à leur première participation au tournoi printanier. Si, lorsque votre tour de parler arrive, les trois ou quatre meilleurs joueurs de l'équipe que vous voyez remporter la Coupe Stanley sont déjà partis, il serait plus sage de regarder dans une autre direction. Placez vos espoirs dans une à deux équipes par association, même si celles-ci font figure de négligées. Afin de vous aider dans cette tâche, vous pouvez consulter la liste ci-dessous qui présente une carte cachée par équipe de l'Association de l'Ouest, ainsi que celle parue lundi qui contient les cartes cachées de l'Est.

Blackhawks de Chicago, Artem Anisimov - Son nom est disparu du radar de bien des poolers depuis le 14 mars, alors qu'il a subi une blessure au bas du corps qui lui a fait rater le reste de la saison régulière. Cela ne l'a toutefois pas empêché d'établir des sommets en carrière avec 22 buts et 45 points en 64 parties. Il va renouer avec ses deux complices Patrick Kane et Artemi Panarin, ce qui lui permettra sans aucun doute de récolter quelques points. Les Blackhawks n'ont pas le luxe de prendre leur temps avec Anisimov, puisqu'ils ne misent pas sur une grande profondeur après lui et Jonathan Toews.

Wild du Minnesota, Charlie Coyle - Le Wild aura besoin de la contribution de Coyle aux deux extrémités de la patinoire. En compagnie de Martin Hanzal, il formera un duo imposant qui aura comme mission de museler les meilleurs attaquants adverses. Il devra également bâtir sur sa bonne fin de saison en attaque, alors qu'il a récolté sept points à ses six derniers matchs. Coyle ne cesse de progresser depuis son arrivée dans la LNH, et il a établi un sommet en carrière avec 56 points cette saison, et le Minnesota espère que cette progression va se poursuivre au cours du tournoi printanier.

Blues de St. Louis, Vladimir Sobotka - Fraîchement revenu de la KHL, où il a connu de bonnes saisons offensivement au cours des trois dernières années, Sobotka injectera du sang neuf à l'attaque des Blues. Il a été employé pendant 4:22 à son premier et seul match avec les Blues et a trouvé le moyen de marquer. À 29 ans, il possède 40 matchs d'expérience en séries dans la LNH et 18 autres dans la KHL. Une récolte d'un point à tous les deux matchs disputés par les Blues n'est absolument pas hors d'atteinte, reste maintenant à savoir combien de rencontres St. Louis va disputer.

Predators de Nashville, James Neal - Neal n'a pas connu la fin de saison souhaitée avec seulement trois points à ses huit derniers matchs, lui qui a notamment été ralenti par une blessure. Cependant, ces trois points ont été amassés sur le jeu de puissance, et s'il y a bien une faiblesse du côté des Blackhawks, l'adversaire de première ronde des Predators, c'est en infériorité numérique. L'entraîneur Peter Laviolette a placé Neal sur plusieurs trios différents pour terminer la saison afin de le relancer, et Neal a prouvé par le passé qu'il pouvait produire en séries. Nashville ne peut se permettre de ne pas compter sur la contribution de l'un de ses meilleurs francs-tireurs.

Ducks d'Anaheim, Sami Vatanen - Vatanen n'a pas connu une saison à la hauteur des attentes, mais il verra ses responsabilités augmenter en l'absence de Cam Fowler pour au moins la première ronde des séries éliminatoires. Il a montré par le passé qu'il pouvait produire en séries avec 16 points (quatre buts 12 passes), dont six en avantage numérique, en 28 matchs en carrière au cours du tournoi printanier. L'absence de Fowler ouvre toute grande la porte à Vatanen sur le jeu de puissance, et il verra son temps d'utilisation grimper à forces égales. L'arrière finlandais pourrait racheter une saison ordinaire avec un printemps productif.

Oilers d'Edmonton, Milan Lucic - Si Connor McDavid monopolise presque toute l'attention, avec raison, et que Leon Draisaitl a terminé la saison sur une séquence irrésistible, il ne faut surtout pas oublier l'imposant Lucic quand viendra le temps de bâtir votre équipe. Pendant une bonne partie de la saison, Lucic connaissait de très bons moments lorsqu'il était jumelé à McDavid, mais il tombait en panne dès qu'il était séparé du jeune prodige. Il a toutefois établi une bonne chimie avec Jordan Eberle et Ryan Nugent-Hopkins en fin de saison, et il a conclu la campagne avec 17 points, dont 11 buts, à ses 20 derniers matchs, ainsi que six points à ses quatre derniers. Il représente un atout essentiel sur le jeu de puissance, et son expérience en séries sera cruciale pour la jeune équipe des Oilers.

Sharks de San Jose, Marc-Édouard Vlasic - Vlasic a vu son rendement régresser par rapport à la saison dernière, mais il a bien terminé la campagne avec six points à ses sept derniers matchs. Il évolue sur la deuxième vague du jeu de puissance, et il verra énormément de temps de glace à forces égales en première ronde alors qu'il aura comme mission, avec son partenaire Justin Braun, de contrer Connor McDavid. Vlasic est un excellent patineur capable d'élever son jeu d'un cran lorsque l'enjeu est important, comme il l'a montré en séries éliminatoires l'an dernier, aux Jeux olympiques et à la Coupe du monde de hockey.

Flames de Calgary, Kris Versteeg - Si l'attaque des Flames repose principalement sur les épaules de Johnny Gaudreau et Sean Monahan, Versteeg a élevé son jeu d'un cran dans la dernière ligne droite de la saison, et il est devenu un élément vital du jeu de puissance de Calgary. Versteeg a récolté au moins un point dans huit des 10 derniers matchs des Flames, récoltant un total de 10 points (trois buts, sept passes) au cours de cette séquence, dont cinq ont été amassés en avantage numérique. Lui et Troy Brouwer ont été embauchés pour leur jeu robuste et leur expérience en séries éliminatoires, et ils devront livrer la marchandise si les Flames veulent faire un bout de chemin.

En voir plus