Skip to main content

Poolers : Attaque améliorée, mais défensive douteuse au New Jersey

L'offensive des Devils rassemble plusieurs jeunes joueurs prometteurs, mais qui va leur remettre la rondelle?

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Devils du New Jersey :

Les Devils du New Jersey poursuivent leur reconstruction, eux qui ont obtenu un gros coup de pouce en remportant la loterie du repêchage de la LNH, ce qui leur a permis de sélectionner l'attaquant Nico Hischier au tout premier rang du repêchage 2017 de la LNH. L'attaque du New Jersey a subi un dur coup avant même le début de la saison avec la blessure à Travis Zajac, qui sera absent pour une période de quatre à six mois, mais elle semble être sur la bonne voie avec des attaquants établis comme Taylor Hall et Kyle Palmieri et plusieurs jeunes attaquants prometteurs, ce qui devrait aider l'équipe à améliorer son total de 180 buts marqués l'an dernier, le troisième plus faible de la ligue. Des points d'interrogation subsistent toutefois en défensive, où le manque d'arrières capables de transporter la rondelle pourrait saper les efforts des attaquants.

Survol des Devils pour les poolers :

Sous-évalué : Damon Severson - Severson se retrouve dans cette catégorie principalement parce qu'il est le défenseur des Devils qui possède le plus grand potentiel offensif, et qu'il faut bien qu'un arrière refile la rondelle à l'attaque améliorée du New Jersey. Severson a établi un sommet en carrière avec 31 points (trois buts, 28 passes) en 80 rencontres la saison dernière, et il a récolté 13 de ces points en avantage numérique. Il a connu un début de saison fulgurant avec trois buts et douze points à ses 15 premiers matchs avant de ralentir, ne trouvant pas le fond du filet à ses 65 dernières parties en plus de voir son temps de jeu décliner en avantage numérique. Severson aura la chance de repartir sur de nouvelles bases en début de saison, et le fait que les Devils n'aient pas fait l'acquisition d'un autre défenseur à caractère offensif lui laisse les coudées franches dans le rôle de quart-arrière de l'équipe. Il pourrait franchir le plateau des 40 points, dont près d'une vingtaine seront obtenus sur un jeu de puissance qui s'est grandement amélioré sur papier.

Surévalué : Adam Henrique - L'arrivée de Taylor Hall l'an dernier, son ancien compagnon de trio de l'époque des Spitfires de Windsor dans la OHL, aurait pu assurer à Henrique une place de choix sur le radar des poolers, mais ce dernier n'a pas évolué avec Hall en plus de voir son temps de glace se raréfier sur la première vague du jeu de puissance. Sa situation s'est améliorée en raison de la blessure de Zajac, mais il n'y gagne qu'un sursis en première moitié de saison. Son rôle risque de diminuer encore plus avec l'arrivée massive de jeunes joueurs, et il pourrait même conclure la saison à l'aile au retour de Zajac si l'équipe veut faire de la place pour Hischier et Pavel Zacha au centre. Il a vu sa production passer de 30 buts en 2015-16 à 20 la saison dernière, et il y a peu de chances que la tendance se renverse cette année. Le choix de troisième ronde des Devils en 2008 pourrait récolter moins de 40 points pour la première fois de sa carrière au cours d'une saison de 82 matchs, et il n'apporte aucune contribution dans les autres catégories, lui qui n'a par ailleurs jamais franchi le plateau des 150 tirs en une saison.

Carte cachée : Pavel Zacha - Le sixième choix au total du repêchage 2015 de la LNH a disputé une première saison dans les rangs professionnels la saison dernière, et l'adaptation s'est faite tranquillement. Il a conclu la campagne avec 24 points (huit buts, 16 passes) en 70 matchs, mais 13 de ces points ont été amassés au cours des 27 dernières rencontres, soit un rythme d'environ 40 points sur une saison complète. Il a également récolté 13 de ses points sur le jeu de puissance, lui qui évoluait sur la deuxième vague. Cette deuxième vague risque d'être plus menaçante cette saison avec l'arrivée de joueurs comme Hischier, et Marcus Johansson, et Zacha pourra bâtir sur sa fin de saison et afficher une récolte de 20 buts et entre 45 et 50 points.

31 en 31 Devils: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Grands enjeux

Prêt à rebondir : Cory Schneider - J'évite habituellement de placer les gardiens dans l'une ou l'autre des catégories puisqu'ils possèdent une section à eux, mais dans le cas des Devils, il n'y a aucun joueur qui doit et qui va rebondir comme Schneider. Ce dernier avait comme habitude de corriger certaines des lacunes défensives des Devils depuis son arrivée au New Jersey, lui qui n'avait jamais présenté une moyenne de buts alloués supérieure à 2,26 ou un pourcentage d'arrêts inférieur à ,921 dans son nouvel uniforme. L'histoire a été complètement différente l'an dernier, alors qu'il a affiché ses pires statistiques depuis qu'il a fait ses débuts à temps plein dans la LNH avec une moyenne de 2,82 et un taux d'efficacité de ,908. Il devra être à la hauteur, car la brigade défensive devant lui sera aussi suspecte que l'an dernier. Schneider demeure l'un des bons gardiens du circuit, et sa saison 2016-17 représente une exception, et non le signe de choses à venir.

Espoir à surveiller : Nico Hischier - Le tout premier choix du dernier encan devrait percer l'alignement des pauvres Devils dès cette saison, et les chances qu'il se voit confier le centre du deuxième trio dès la fin du camp d'entraînement ont grandement augmenté avec la blessure à Zajac. En plus d'avoir été dominant dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec une récolte de 38 buts et 86 points en 57 matchs, Hischier a fait écarquiller bien des yeux au Championnat mondial junior de la FIHG, où il a mené la Suisse à une participation surprise aux quarts de finale avec quatre buts et trois passes en cinq parties. L'entraîneur John Hynes risque de protéger Hischier en lui faisant amorcer ses présences le plus souvent possible en zone offensive en plus de lui donner beaucoup de temps de glace en avantage numérique. La course au trophée Calder sera très ouverte cette saison, et Hischier sera au cœur de celle-ci avec une récolte d'une cinquantaine de points.

Situation des gardiens : Comme je l'ai mentionné plus haut, Schneider doit rebondir, et il va le faire. Le succès de l'équipe passe par lui, et ce n'est pas Keith Kinkaid qui pourra conduire les Devils à une place en séries. En attendant l'arrivée de l'espoir Mackenzie Blackwood, le filet des Devils appartient entièrement à Schneider. Le nombre de victoires de ce dernier demeurera modeste pendant au moins une saison ou deux, mais ses statistiques périphériques vont revenir à sa moyenne en carrière.

En voir plus