Skip to main content

Poolers : Trois joueurs qui pourraient vous aider cette semaine

Nilsson est surprenant à Ottawa récemment; Rust et Fiala sur des séquences irrésistibles

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

L'un des outils à la portée des poolers est le ballottage, là où se trouvent les joueurs non réclamés de leur ligue. Tout au long de la saison, je vais suggérer chaque semaine aux poolers quelques noms de joueurs qui pourraient se trouver au ballottage, et qui pourraient les aider pour la semaine à venir.

Sans plus tarder, voici trois joueurs que les poolers devraient cibler en vue de la prochaine semaine, et qui ont de bonnes chances d'être disponibles dans leur pool, puisqu'ils ont été réclamés dans moins de 20 pour cent des ligues sur Yahoo.

Poolers : Le top-100 des attaquants de la LNH | Le top-50 des défenseurs | Le top-25 des gardiens 

Veuillez prendre note que dans les ligues standard de Yahoo, les semaines commencent le lundi pour se terminer le dimanche.

Anders Nilsson, Sénateurs d'Ottawa (9 pour cent) - Si vous m'aviez dit au début de la campagne que j'allais vous recommander un gardien des Sénateurs à un moment ou à un autre cette saison, je ne suis pas persuadé que je vous aurais pris au sérieux. Il faut cependant souligner la progression de la troupe de D.J. Smith au cours des trois dernières semaines, alors qu'Ottawa a maintenu un dossier de 5-4-0 depuis le 21 octobre. Au cours de cette période, Nilsson a obtenu six des neuf départs, dont trois des quatre derniers, et il a compilé des statistiques très éloquentes avec un dossier de 4-2-0, un pourcentage d'arrêts de ,934 et une moyenne de buts alloués de 2,39. Il faut rappeler que le Suédois de 29 ans avait relativement bien fait à partir de son arrivée à Ottawa en janvier dernier, alors qu'il avait conservé une fiche de 11-11-0 avec un taux d'efficacité de ,914 en 2018-19 au sein d'une équipe qui s'était progressivement départie de ses meilleurs éléments. Surtout, depuis qu'il porte l'uniforme des Sénateurs, il domine complètement le vétéran Craig Anderson au chapitre des statistiques, et c'est ce qui explique qu'on le voit beaucoup plus souvent devant le filet. Avec quatre matchs au calendrier cette semaine, les Sénateurs risquent de se tourner encore une fois plus souvent vers Nilsson. Ses chances de victoires sont de plus relativement élevées, car Ottawa va affronter trois équipes qui ne sont pas en position de participer aux séries au moment d'écrire ces lignes : les Hurricanes de la Caroline, les Sabres de Buffalo et les Devils du New Jersey.

Bryan Rust, Penguins de Pittsburgh (11 pour cent) - Les Penguins ne sont pas épargnés par la malchance depuis le début de la saison, alors que plusieurs de leurs vedettes sont tombées au combat. Kris Letang sera absent pendant quelques semaines, Patric Hornqvist manque à l'appel, Sidney Crosby n'a pas terminé le dernier match et Evgeni Malkin a raté plusieurs rencontres en début de saison. Le nom de Rust n'apparaît pas sur cette liste, car il n'est pas ce qu'on peut appeler un « gros nom » chez les Penguins. Il a néanmoins amorcé la saison sur la touche, et n'a disputé son premier duel que le 26 octobre. Depuis cette date, les adversaires des Penguins n'ont pas réussi à le tenir à l'écart de la feuille de pointage. Rust a amassé au moins un point à ses six parties, et a touché la cible à chacune des trois dernières rencontres. Il totalise cinq buts et deux passes en six matchs, lui qui est surtout associé à Malkin à forces égales depuis plusieurs rencontres. S'il n'est pas vraiment utilisé sur le jeu de puissance, il est extrêmement fiable à égalité numérique comme en témoigne son différentiel de plus-7.

Kevin Fiala, Wild du Minnesota (2 pour cent) - L'attaquant suisse de 23 ans avait probablement hâte que le mois d'octobre se termine. Blanchi dans huit de ses dix rencontres, Fiala a également raté quelques matchs en raison d'une blessure au bas du corps, en plus d'être laissé de côté à deux reprises. Lorsque l'entraîneur Bruce Boudreau l'a placé sur le même trio que les vétérans Mikko Koivu et Zach Parise dès le début du mois de novembre, Fiala a retrouvé ses ailes et a amassé au moins un point à ses quatre derniers matchs (trois buts, deux passes) en plus de présenter un différentiel de plus-3. Fiala a atteint le plateau des 20 buts dès sa deuxième saison dans la LNH avec les Predators de Nashville, et c'est dans l'espoir qu'il s'affirme comme marqueur dans la Ligue que le Wild a fait son acquisition en retour de Mikael Granlund la saison dernière. Fiala est notamment employé sur la deuxième vague du jeu de puissance, et son compteur ne restera pas à zéro dans cette facette du jeu pendant toute la saison. S'il fallait que ça débloque cette semaine en avantage numérique pour Fiala, les poolers ne regretteront pas de l'avoir ajouté à leur formation.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.