Skip to main content

Poolers : Trois joueurs à surveiller au ballottage

Trois attaquants de soutien qui se retrouvent sur le même trio que de grandes vedettes de la LNH en profitent grandement

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

L'un des outils à la portée des poolers est le ballottage, là où se trouvent les joueurs non réclamés de leur ligue. Tout au long de la saison, je vais suggérer chaque semaine aux poolers quelques noms de joueurs qui pourraient se trouver au ballottage, et qui pourraient les aider pour la semaine à venir.

Sans plus tarder, voici trois joueurs que les poolers devraient cibler en vue de la prochaine semaine, et qui ont de bonnes chances d'être disponibles dans leur pool, puisqu'ils ont été réclamés dans moins de 20 pour cent des ligues sur Yahoo.

Veuillez prendre note que dans les ligues standard de Yahoo, les semaines commencent le lundi pour se terminer le dimanche.

Conor Sheary (5 pour cent), Penguins de Pittsburgh - Depuis qu'il est revenu de sa blessure à un œil le 5 novembre, Sheary a récolté cinq points (deux buts, trois passes) en quatre rencontres. Utilisé sur plusieurs trios par son entraîneur Mike Sullivan, Sheary est revenu à l'aile de Sidney Crosby samedi lorsque Sullivan a décidé de réunir le trio « HBK » composé de Carl Hagelin, Nick Bonino et Phil Kessel. Même s'il n'est presque pas utilisé sur le jeu de puissance, ce qui explique pourquoi il n'a aucun point en avantage numérique jusqu'ici cette saison, Sheary a récolté huit points en huit parties en plus d'afficher un différentiel de plus-9. Il a été blanchi à seulement deux reprises depuis le début de la campagne, et tant qu'il reste associé à Crosby à forces égales, les poolers sont en droit de jeter les dés à son endroit.

Patrick Maroon (19 pour cent), Oilers d'Edmonton - Maroon a remplacé Milan Lucic aux côtés de Connor McDavid et Jordan Eberle depuis quatre parties, et les résultats sont éloquents. Maroon a récolté cinq points (trois buts, deux passes), dont un en avantage numérique, six minutes de punition, 14 lancers et huit mises en échec depuis sa promotion sur le premier trio. À l'instar de Crosby, McDavid est en mesure de changer la donne pour un joueur par le simple fait de patiner à ses côtés. Maroon doit donc être sur le radar des poolers tant et aussi longtemps qu'il sera alimenté par le jeune prodige.

Paul Byron (4 pour cent), Canadiens de Montréal - Le rapide attaquant du Tricolore a commencé à être associé à Alex Galchenyuk lorsque Artturi Lehkonen est tombé au combat contre les Flyers de Philadelphie le 5 novembre, et il évolue avec Galchenyuk et Alexander Radulov depuis ce temps. Sa vitesse et son intelligence sur la glace semblent lui permettre de bien compléter ses deux nouveaux compagnons de trio, et il a récolté cinq points (trois buts, deux passes), un différentiel de plus-6, sept lancers et sept mises en échec au cours de ses quatre dernières parties. Il représente de plus toujours une menace pour amasser des points en infériorité numérique, si votre ligue accorde un bonus pour une telle statistique. Les Canadiens jouent du très bon hockey depuis deux rencontres, ce qui devrait permettre à Byron de voir sa présence aux côtés des deux explosifs attaquants vedettes de l'équipe se prolonger d'au moins quelques matchs. Les poolers ne sont peut-être pas tous au courant, mais Byron a amassé 215 points en 145 parties au cours de ses deux dernières saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, saison régulière et séries éliminatoires combinées.

En voir plus