Skip to main content

Poolers : Suzuki pourrait être payant avec les Canadiens

Stastny est relégué au troisième trio des Golden Knights; le bon camp de Schneider pourrait nuire à Blackwood au New Jersey

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

POOLERS: Trois joueurs qui pourraient vous aider cette semainePrédictions audacieuses pour les équipes de l'OuestPoolers : Prédictions audacieuses pour les équipes de l'Est

EN HAUSSE

Nick Suzuki, Canadiens de Montréal (A) : Suzuki a grandement impressionné au camp d'entraînement du Tricolore, et la bonne nouvelle pour les poolers est que l'entraîneur Claude Julien semble vouloir employer l'attaquant de 20 ans dans un rôle offensif. Suzuki entamera vraisemblablement la saison à la droite du joueur de centre Max Domi et de l'ailier gauche Artturi Lehkonen à 5-contre-5 en plus d'être employé sur la deuxième vague du jeu de puissance, ce qui lui donnera toutes les chances de mettre des points en banque. Suzuki a récolté quatre points (un but, trois passes) et décoché 13 tirs au but en cinq parties préparatoires et il s'est démarqué par son intelligence, sa vision et sa capacité à créer des occasions de marquer lorsqu'il est sur la patinoire. Il a également affiché une belle chimie avec Domi. Ça tombe bien, car ce dernier a été le meilleur marqueur des Canadiens la saison dernière, avec 72 points (28 buts, 44 passes).

Video: OTT@MTL: Suzuki donne la victoire aux Canadiens

Ethan Bear, Oilers d'Edmonton (D) : Le défenseur de 22 ans est un autre jeune joueur qui a forcé la main de son équipe à l'issue du camp d'entraînement. Bear a terminé la présaison à égalité au premier rang des marqueurs des Oilers avec cinq points (deux buts, trois aides) en quatre parties. Les poolers ont toutefois plus à se mettre sous la dent que de simples statistiques de matchs préparatoires. Bear roule sa bosse dans la Ligue américaine de hockey (LAH) depuis deux saisons et son talent offensif ne fait aucun doute. La saison dernière dans la LAH, il a amassé 31 points (six buts, 25 passes) en 52 rencontres, et 10 de ses points ont été obtenus en avantage numérique, ce qui l'a placé à égalité au troisième rang de Bakersfield à ce chapitre. Ce n'est donc pas un hasard de voir que l'entraîneur Dave Tippett l'a placé à la pointe sur la deuxième vague du jeu de puissance lors du match d'ouverture des Oilers contre les Canucks de Vancouver, et il pourrait être envoyé sur la glace pour des missions offensives, alors que les défenseurs plus expérimentés des Oilers se chargeront des tâches défensives.

NDLR : Bear a été renvoyé dans la LAH, jeudi, mais selon TSN, il s'agit d'une décision purement administrative en lien avec la blessure du défenseur Adam Larsson, qui a vu son nom être placé sur la liste des blessés à long terme. Bear sera fort probablement rappelé avant le match de samedi contre les Kings de Los Angeles.

Tweet from @JasonGregor: I've been told the Bear/Bouchard move is a paper move. Likely Bear will be recalled before Saturday's game. This explains it perfectly. https://t.co/23cdXlJaGD

Darcy Kuemper, Coyotes de l'Arizona (G) : Des problèmes de santé continuent d'ennuyer le gardien Antti Raanta, qui a été aux prises avec une blessure au bas du corps durant le camp d'entraînement, ce qui a retardé sa préparation en vue de la saison. Voilà qui ouvre la porte à Kuemper, qui a déjà été identifié comme le partant pour le premier match de la saison des Coyotes, jeudi contre les Ducks d'Anaheim. La saison dernière, Raanta a été limité à seulement 12 parties en raison d'une blessure au bas du corps, et Kuemper avait très bien fait en son absence, comme en témoignent sa fiche de 27-20-8, sa moyenne de buts alloués de 2,33, son pourcentage d'arrêts de ,925 et ses cinq jeux blancs. Si Kuemper continue sur sa lancée de la dernière saison, il pourrait être difficile de lui retirer le rôle de partant, même au retour de Raanta. L'organisation vient d'ailleurs de lui consentir une prolongation de contrat de deux ans, signe qu'elle a confiance en lui.

Video: MIN@ARI: Kuemper réalise deux arrêts importants

EN BAISSE

Paul Stastny, Golden Knights de Vegas (A) : La valeur de Stastny était élevée avant le début de la saison, car il devait compléter un trio dangereux avec les attaquants Mark Stone et Max Pacioretty, mais c'était avant la blessure du joueur de centre Cody Eakin. Blessé au bas du corps, Eakin, qui pilote habituellement le troisième trio des Golden Knights, a été remplacé par Stastny, et l'entraîneur Gerard Gallant a décidé de placer le jeune Cody Glass, âgé de 20 ans, entre Stone et Pacioretty. On peut comprendre Gallant, qui préfère voir un joueur expérimenté comme Stastny piloter un trio à caractère plus défensif, tandis que Glass aura la chance de s'exprimer offensivement. Les poolers devront surveiller quelle position occupera Stastny au sein de la formation lors des prochaines rencontres, mais si les choses restent ainsi, il vaut peut-être mieux se tourner vers une autre option en attaque. Stastny pourrait notamment être appelé à évoluer en désavantage numérique, ce qui n'est jamais très encourageant pour 
les poolers.

Vince Dunn, Blues de St. Louis (D) : Le défenseur de 22 ans pourrait souffrir de l'arrivée de Justin Faulk chez les Blues. Faulk est d'abord et avant tout un défenseur à caractère offensif, et en plus de gruger des minutes à Dunn en avantage numérique, il devrait être plus utilisé à 5-contre-5. Avant l'arrivée de Faulk, Dunn était deuxième dans la hiérarchie des arrières offensifs à St. Louis, derrière Alex Pietrangelo, mais ce n'est plus le cas avec Faulk dans le portrait. D'ailleurs, ce dernier vient d'accepter une prolongation de contrat de sept ans d'une valeur de 45,5 millions $. À ce prix-là, les Blues voudront assurément que Faulk ait un gros impact.

Mackenzie Blackwood, Devils du New Jersey (G) : Les ennuis de santé de Cory Schneider au cours des deux dernières saisons ont incité beaucoup de poolers à se tourner vers Blackwood, dans l'espoir que celui-ci pousse dans le derrière de Schneider et accapare une bonne partie des départs chez les Devils. Et avec raison : Blackwood a été impressionnant avec un dossier de 10-10-0 et un pourcentage de ,918 au sein d'une équipe très peu compétitive la saison dernière, lorsque Schneider était à l'écart. Le problème, c'est que Schneider semble au sommet de sa forme après un été d'entraînement, et il a connu un camp du tonnerre, avec une fiche de 2-0-1, une moyenne de 1,80 et un taux d'efficacité de ,952. De telles performances sont rassurantes pour les Devils, qui lui confieront fort probablement la majorité des départs s'il leur permet de gagner chaque match. À moins que Schneider ralentisse considérablement, il s'agit d'une mauvaise nouvelle pour les poolers qui misent sur Blackwood.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.