Skip to main content

Poolers : Skinner et les jeunes prêts à passer à la prochaine étape

Plusieurs jeunes joueurs des Hurricanes doivent être sur le radar des poolers

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Hurricanes de la Caroline

Les Hurricanes de la Caroline forment l'une des équipes de l'avenir dans la LNH, et ils chercheront à franchir une autre étape cette saison en se qualifiant pour les séries éliminatoires. L'attaquant Jeff Skinner représente encore la principale menace de l'équipe, lui qui a semblé retrouver ses moyens au cours des deux dernières saisons, et il sera aidé par les jeunes Elias Lindholm, Sebastian Aho, Teuvo Teravainen et Victor Rask. Ces joueurs doivent tous être dans la mire des poolers, surtout ceux qui évoluent dans des ligues à long terme (keepers), mais qui sont les autres joueurs qui devraient retenir leur attention?

Survol des Hurricanes pour les poolers :

Sous-évalué : Jaccob Slavin - L'un des secrets les mieux gardés de la ligue la saison dernière, son nom surgit de plus en plus souvent dans les conversations des poolers depuis qu'il a paraphé une prolongation de contrat de sept ans au cours de la saison morte. Slavin a formé la première paire de défenseurs des Hurricanes en compagnie de Brett Pesce, et il a récolté cinq buts et 34 points, mais seulement quatre sur le jeu de puissance. À 23 ans seulement, il montre déjà qu'il peut être employé à toutes les sauces, et s'il devait trouver sa niche sur la première vague du jeu de puissance, ses statistiques exploseraient. Même si cela ne se produit pas cette saison, il va aider les poolers avec une récolte entre 35 et 40 points et énormément de tirs bloqués.

Surévalué : Justin Williams - Williams effectue un retour en Caroline, là où il a remporté la Coupe Stanley en 2006, et il apportera de l'expérience à une jeune formation. Si son expérience est la bienvenue, elle n'effacera pas le poids des années, et à 35 ans, il ne parviendra pas à égaler sa production des dernières saisons avec les Capitals de Washington. Il a récolté en moyenne 50 points par saison au cours de ses deux années passées à Washington, mais il évoluait principalement avec des joueurs comme Evgeny Kuznetsov et Marcus Johansson, en plus d'obtenir du temps de glace sur le meilleur jeu de puissance de la LNH au cours de cette période. L'attaque massive des Hurricanes n'est pas aussi dangereuse que celle des Capitals et on ne retrouve pas de joueur de la trempe de Kuznetsov dans l'alignement de la Caroline. La valeur de Williams dans le vestiaire surpassera celle qu'il apportera sur la glace, alors qu'il aura de la difficulté à amasser plus de 40 points.

Carte cachée : Derek Ryan - L'une des belles histoires dans la LNH la saison dernière, Ryan demeure un nom qui ne dit pas grand-chose à une majorité de poolers. Dire que le parcours de Ryan a été atypique relève de l'euphémisme, lui qui a évolué dans la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL), puis dans le circuit universitaire canadien avant de s'expatrier en Autriche et en Suède. Il a finalement été embauché par les Hurricanes, et à l'âge de 30 ans, il a disputé une saison presque complète dans la LNH, ce qui lui a valu une nomination pour le trophée Masterton. Mais il n'y a pas que son histoire qui doit intéresser les poolers, ses statistiques aussi. Son compagnon de jeu le plus fréquent la saison dernière a été Jeff Skinner, et 12 des 29 points de Ryan ont été obtenus sur des buts où les deux joueurs ont uni leurs efforts. Il a également été utilisé régulièrement sur le jeu de puissance, où il a récolté huit points. Si on lui offre la chance d'évoluer avec certains des meilleurs attaquants de l'équipe, il pourrait franchir le plateau des 50 points, dont une quinzaine auront été obtenus sur le jeu de puissance.

Prêt à rebondir : Justin Faulk - Faulk a connu un début de saison difficile, mais les choses se sont replacées au début du mois de décembre. En effet, à partir du 7 décembre, il a terminé au deuxième rang parmi tous les défenseurs de la LNH au chapitre des tirs (166) et des buts (14). Si son nombre de points par match est en déclin depuis qu'il a établi un sommet en carrière avec 49 points en 2014-15, son nombre de buts a augmenté d'année en année, et avec l'amélioration générale de l'équipe en attaque, son nombre de mentions d'aide risque de reprendre une tangente positive, ce qui lui permettra de connaître une campagne d'environ 45 points.

Espoir à surveiller : Aleksi Saarela - Saarela, qui a été obtenu dans la transaction qui a envoyé Eric Staaal aux Rangers de New York, a débarqué en Amérique du Nord vers la fin de la dernière saison, et on peut dire qu'il n'a pas tardé à attirer l'attention. En effet, il a récolté six buts et dix points en neuf matchs à son arrivée dans la LAH. Les places disponibles seront rares en attaque au camp d'entraînement, mais Saarela n'a besoin que d'une blessure à un joueur évoluant dans les trois premiers trios pour avoir une chance de se faire valoir, et le joueur de 20 ans possède tout le talent nécessaire pour en profiter.

Situation des gardiens : Scott Darling obtiendra finalement une chance d'agir comme gardien partant. Le directeur général Ron Francis a montré qu'il avait une confiance élevée en lui en lui consentant une entente de quatre ans et 16,6 millions $ après avoir fait son acquisition des Blackhawks de Chicago. Darling a affiché d'excellentes statistiques en trois saisons à titre d'auxiliaire à Corey Crawford, avec une fiche de 39-17-9, une moyenne de buts alloués de 2,37 et un pourcentage d'arrêts de ,923. Il n'a toutefois jamais obtenu plus de 27 départs en une saison, alors il y a un certain facteur de risque qui lui est associé, surtout que les Hurricanes ne représentent pas une aussi bonne équipe que les Blackhawks des trois dernières années. Il pourra toutefois compter sur l'une des meilleures jeunes brigades défensives de la ligue, mais aucun de ces jeunes arrières n'affiche encore le niveau de Duncan Keith et Brent Seabrook. Le vétéran Cam Ward est le filet de sécurité de l'équipe devant le filet, lui dont les statistiques sont sur le déclin depuis plusieurs saisons. Ward aura toutefois un rôle à jouer, puisque les Hurricanes vont disputer un total de 18 séquences de deux matchs en deux soirs, le troisième total le plus élevé dans la LNH cette saison.

En voir plus