Skip to main content

Poolers : Sergachev est un pari intéressant en l'absence de Hedman

Kerfoot et Howard traversent d'excellentes séquences, mais c'est difficile pour Keller, Dahlin et McElhinney

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Chroniqueur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

POOLERS : Le top-50 des défenseurs | Des nouvelles de l'infirmerie | Le top-25 des gardiens


EN HAUSSE
 

Alexander Kerfoot, Avalanche du Colorado (A) : La blessure au haut du corps à l'attaquant Mikko Rantanen a forcé l'entraîneur Jared Bednar à modifier ses trios, et le grand gagnant de ce remaniement est assurément Kerfoot, qui évolue désormais avec l'excellent Nathan MacKinnon. Depuis que Rantanen est à l'écart, Kerfoot mène l'Avalanche au chapitre des points (huit), des buts (quatre) et des passes (quatre, à égalité avec Tyson Barrie) en six rencontres. L'absence de Rantanen a également ouvert une porte pour Kerfoot sur le jeu de puissance, là où il a obtenu quatre de ses points, un autre sommet chez l'Avalanche à égalité avec MacKinnon. L'éventuel retour au jeu de Rantanen pourrait faire mal à Kerfoot, mais rien n'est moins certain, car Bednar n'a rien confirmé, se limitant à dire qu'il y avait de l'espoir de revoir Rantanen pour les deux dernières rencontres de la saison. Les poolers doivent donc suivre l'évolution du dossier Rantanen, mais opter pour Kerfoot pourrait s'avérer très intéressant puisqu'il a été réclamé dans seulement 6 pour cent des ligues standards de Yahoo.

Video: EDM@COL: Kerfoot donne l'avance à l'Avalanche

Mikhail Sergachev, Lightning de Tampa Bay (D) : L'absence de Victor Hedman est un coup dur pour les poolers, mais ces derniers peuvent toutefois se tourner vers le jeune Mikhail Sergachev comme police d'assurance. Et ça tombe bien, car Sergachev vient d'amasser six points, dont cinq mentions d'aide, à ses quatre derniers matchs, ce qui fait de lui le meilleur pointeur du Lightning à égalité avec Steven Stamkos au cours de cette séquence. Comme Hedman est un cas douteux pour les deux dernières rencontres de la saison, Sergachev devrait hériter de toutes les missions offensives, notamment celle de diriger le dangereux jeu de puissance du Lightning. L'étoile de Sergachev a pâli auprès des poolers après une saison recrue de 40 points en 2017-18 en raison de son inconstance, et selon le format de pool, il pourrait être disponible.

Video: TBL@OTT: Sergachev profite de la circulation

Jimmy Howard, Red Wings de Detroit (G) : Portés par le brio d'Anthony Mantha (14 points), de Tyler Bertuzzi (13) et de Dylan Larkin (11), les Red Wings ont remporté six rencontres consécutives, mais le gardien Howard a également eu son mot à dire dans les récents succès de Detroit. À ses six derniers matchs (cinq départs), l'Américain de 35 ans montre un dossier parfait de 5-0-0 avec une moyenne de buts alloués de 2,23 et un pourcentage d'arrêts de ,938. Howard est un pari intéressant pour les poolers, car son auxiliaire Jonathan Bernier est blessé au haut du corps, ce qui pourrait inciter l'entraîneur Jeff Blashill à faire appel à Howard pour les deux dernières rencontres de la saison, d'autant plus qu'elles n'auront pas lieu lors d'une séquence de deux matchs en deux jours. Howard est secondé par le jeune gardien de 20 ans Kaden Fulcher et il ne faut pas exclure la possibilité de voir les Red Wings, exclus depuis longtemps du portrait des séries éliminatoires, lui confier un départ lors d'une des deux dernières rencontres, mais on parle tout de même d'un joueur qui n'a aucune expérience dans la LNH ni dans la Ligue américaine de hockey (LAH).

Video: BOS@DET: Howard se signale deux fois contre Marchand


EN BAISSE

 


Clayton Keller, Coyotes de l'Arizona (A) : Les Coyotes ont beaucoup de difficultés à trouver le fond du filet, ayant inscrit deux buts ou moins dans huit de leurs neuf dernières sorties, et l'un de ceux pour qui ça semble très difficile au cours de cette séquence est Keller. Ce dernier a été blanchi dans huit de ses neuf dernières rencontres et n'a qu'un point au cours de cette période avec un différentiel de moins-4 et seulement 18 tirs. Keller continue d'être employé sur la première vague du jeu de puissance et il évolue avec Derek Stepan et Richard Panik à 5-contre-5, mais ces derniers en arrachent tout autant avec un point chacun depuis le début de la léthargie offensive des Coyotes, ce qui n'aide en rien Keller à se relancer. Et si seulement l'avantage numérique pouvait aider Keller, mais depuis le début du mois de mars, l'Arizona a le troisième pire jeu de puissance de la LNH avec un taux d'efficacité de 10,2 pour cent.

Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo (D) : Personne chez les Sabres ne va se plaindre de la saison recrue de Dahlin et les passages à vide sont tout à fait normaux chez les défenseurs de 18 ans, mais il n'en demeure pas moins que les poolers aimeraient voir Dahlin s'inscrire à la feuille de pointage un peu plus souvent. Dahlin a été blanchi à ses cinq dernières rencontres et il affiche un différentiel de moins-7, le pire de son équipe à égalité avec Conor Sheary, durant cette période. Mis à part une séquence de quatre parties de suite avec une passe entre les 17 et 25 mars, ç'aura été un mois de mars difficile pour Dahlin, qui a été blanchi dans 12 des 16 rencontres des siens.

Curtis McElhinney, Hurricanes de la Caroline (G) : L'entraîneur Rod Brind'Amour a partagé les départs presque également entre Petr Mrazek et McElhinney depuis le début du mois de mars (Mrazek, neuf; McElhinney, huit), mais McElhinney a connu beaucoup plus de difficultés que son coéquipier. Le portier de 35 ans a conservé une fiche de 1-3-0 avec une moyenne 3,04 et un pourcentage d'arrêts de ,889 à ses quatre plus récents départs. Ça devrait être suffisant pour convaincre Brind'Amour de se tourner vers Mrazek pour les deux dernières rencontres des Hurricanes, jeudi et samedi, d'autant plus que la Caroline voudra mettre toutes les chances de son côté pour faire partie des séries éliminatoires. Mrazek excelle avec 10 victoires à ses 12 plus récents départs et une moyenne de 1,74, un taux d'efficacité de ,941 et deux jeux blancs au cours de cette séquence.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.