Skip to main content

Poolers : prédictions et cartes cachées dans l'Ouest

Ces joueurs pourraient faire la différence dans votre pool des séries

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Si l'Association de l'Est était relativement simple à prédire avec son nombre restreint d'équipes pouvant réellement aspirer, selon moi, à la Coupe Stanley, c'est tout le contraire dans l'Association de l'Ouest. À l'exception des deux équipes de quatrième as, je crois que toutes les équipes ont des chances légitimes de soulever la Coupe Stanley au début du mois de juin.

Je crois toutefois que l'expérience des Blackhawks leur permettra de s'extirper de la section Centrale, mais ils se buteront toutefois aux Ducks, qui vont franchir une étape de plus encore une fois cette année pour atteindre la Finale de la Coupe Stanley.

 

Cela étant dit, les autres formations ne s'inclineront pas sans se battre, et voici mes prédictions et une carte cachée par équipe afin de vous aider dans votre repêchage des séries :

1re ronde
Predators vs Ducks = Ducks en 5
Sharks vs Kings = Sharks en 7
Wild vs Stars= Stars en 6
Blackhawks vs Blues = Blackhawks en 6

2e ronde
Sharks vs Ducks = Ducks en 6
Blackhawks vs Stars = Blackhawks en 6

Finale d'association
Blackhawks vs Ducks = Ducks en 6

Predators de Nashville : Calle Jarnkrok
Le duo Ryan Johansen-James Neal fonctionne à plein régime depuis quelques semaines, et le directeur général David Poile doit se frotter les mains d'avoir enfin déniché un véritable centre numéro un. Jarnkrok est celui qui complète discrètement ce trio. S'il n'est pour ainsi dire jamais utilisé en avantage numérique, il affiche un rendement constant avec ses deux comparses à forces égales, et il a récolté huit points à ses 13 derniers matchs de saison régulière. Ce joueur issu de l'organisation des Red Wings de Detroit possède les aptitudes requises pour suivre la cadence de Johansen et Neal.

Ducks d'Anaheim : Jakob Silfverberg
L'an dernier, Silfverberg avait épaté la galerie en séries éliminatoires, ce qui m'avait poussé à l'identifier comme l'un des joueurs les plus susceptibles de connaître une solide éclosion à l'attaque dans la LNH cette saison. Après s'être appliqué pendant plusieurs mois à me faire passer pour un menteur, Silfverberg a retrouvé ses moyens juste à temps pour connaître un autre printemps faste. Il est en effet le meilleur buteur et le cinquième pointeur de la ligue depuis le 14 mars avec une récolte de 11 buts et 16 points en 15 rencontres. Rappelons qu'il avait amassé 18 points en 14 parties en séries la saison dernière. Un choix que vous ne regretterez pas.

Sharks de San Jose : Tomas Hertl
Les Sharks voudront faire oublier leurs déboires des dernières années en séries éliminatoires, eux qui n'ont jamais pris part à la Finale de la Coupe Stanley depuis leur arrivée dans la LNH. Les gros canons de l'équipe en attaque Joe Thornton, Joe Pavelski, Logan Couture et Patrick Marleau entendent bien remédier à la situation, mais le jeune Hertl est une composante importante de l'offensive de San Jose. Après un début de carrière fulgurant il y a deux ans qui avait été stoppé par une blessure, Hertl avait quelque peu déçu la saison dernière, mais il a bien rebondi cette saison en évoluant aux côtés de Joe Thornton et Joe Pavelski à forces égales, en plus d'être employé sur la deuxième vague du jeu de puissance. Hertl a bien conclu la campagne avec 11 points à ses 15 derniers matchs.

Kings de Los Angeles : Brayden McNabb
Saviez-vous que McNabb a été le partenaire le plus fréquent de Drew Doughty à la ligne bleue des Kings à 5-contre-5 cette saison? À ce titre, il peut certainement aspirer à collecter quelques points à forces égales, mais il est de plus utilisé de manière sporadique en avantage numérique. Il a terminé la saison avec cinq mentions d'aide, dont une avec l'avantage d'un homme, à ses huit dernières rencontres. McNabb, repêché par les Sabres de Buffalo en 2009, a toujours connu du succès à l'attaque dans les rangs juniors et dans la LAH, il lui reste seulement à transférer ce succès dans la LNH.

Wild du Minnesota : Erik Haula
De savoir que Haula est le meilleur pointeur du Wild en deuxième moitié de saison nous indique deux choses. D'abord, les gros canons du Wild comme Zach Parise, Mikko Koivu, Thomas Vanek et Mikael Granlund n'ont pas apporté la contribution qui était attendue d'eux depuis cette date. Ensuite, cela veut dire que Haula est sans doute l'attaquant sur lequel vous devez miser en séries du côté du Minnesota. Il a montré qu'il pouvait être extrêmement productif au cours de séquences prolongées, comme en témoigne sa séquence de 10 matchs avec au moins un point cette saison entre le 12 et le 31 mars. Le Wild aurait grand besoin d'une séquence de la sorte contre les Stars.

Stars de Dallas : Ales Hemsky
La dernière fois que Hemsky a pris part aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, il a connu passablement de succès avec une récolte de 17 points en 24 parties. Le hic : cette participation remonte à la saison 2005-06 alors qu'il portait les couleurs des Oilers d'Edmonton. Le fait qu'il n'évolue pas avec Jamie Benn, Tyler Seguin ou Jason Spezza ne stimule en rien sa production, mais cela présente l'avantage de l'éloigner de la couverture des meilleurs éléments défensifs adverses. Un joueur avec les aptitudes de Hemsky pourrait en profiter. Hemsky a d'ailleurs conclu la présente campagne en force avec neuf points en dix rencontres alors qu'il évoluait avec Antoine Roussel et Radek Faksa.

Blackhawks de Chicago : Artem Anisimov
Souvent oublié parmi la panoplie de vedettes offensives des Blackhawks, Anisimov a effectué du très bon travail entre Patrick Kane et Artemi Panarin cette saison. L'imposant centre russe a atteint le plateau des 20 buts pour la deuxième fois de sa carrière, et il a connu sa deuxième meilleure campagne offensive depuis son arrivée dans la LNH. Remis de la blessure qui l'a forcé à rater les deux derniers matchs de la saison, Anisimov va de nouveau profiter de la production remarquable de ses deux compagnons de trio pendant le tournoi printanier.

Blues de St. Louis : Troy Brouwer
Acquis des Capitals de Washington au cours de l'été précisément pour les séries éliminatoires, il est maintenant temps pour Brouwer de montrer ce dont il est capable. Lui et son trio composé de Paul Stastny et de la recrue Robby Fabbri ont augmenté la cadence dans la dernière ligne droite, ce qui a permis à l'imposant attaquant de récolter 14 points à ses 15 derniers matchs, dont quatre sur le jeu de puissance. Il est d'ailleurs bien implanté sur la deuxième vague de l'attaque massive des Blues. Celui qui a déjà remporté la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago souhaitera aider les Blues à finalement faire un bout de chemin en séries.

 

En voir plus