Skip to main content

Poolers : On efface et on recommence à Columbus

Les Blue Jackets n'ont pas répondu aux attentes en 2015-16, mais misent sur le même noyau cette saison

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Les attentes étaient relativement élevées à l'endroit des Blue Jackets de Columbus en 2015-16, principalement en raison de leur spectaculaire fin de saison en 2014-15, alors qu'ils avaient conclu la saison avec une fiche de 12-0-1 à leurs 13 derniers matchs. Ils ont toutefois amorcé la saison avec un dossier de 0-7-0, ce qui a mené au congédiement de l'entraîneur Todd Richards et à l'embauche de John Tortorella comme remplaçant. Tortorella a tendance à surutiliser ses meilleurs éléments, alors les poolers ont intérêt à rapidement repérer les joueurs qui auront gagné la confiance de Tortorella au terme de son premier camp d'entraînement à la tête de l'équipe. Les blessures à des joueurs importants ont également joué un rôle crucial dans les déboires des deux dernières saisons, et l'organisation espère qu'un nouvel entraîneur du conditionnement physique va permettre à ses meilleurs éléments de disputer une saison complète. Comme l'équipe a conservé le même noyau au cours de la saison morte, on s'attend à Columbus à ce que les piliers de l'équipe rebondissent.

Sous-évalué : Boone Jenner - Rares sont les joueurs qui apportent une contribution dans toutes les catégories comme le fait Jenner, lui qui a récolté 30 buts, 14 points en avantage numérique, 77 minutes de punition, 225 tirs et 213 mises en échec l'an dernier. Lui et Alex Ovechkin sont les deux seuls joueurs à avoir franchi le plateau des 30 buts, 200 mises en échec, 200 tirs et 50 minutes de punition la saison dernière. Une option phénoménale dans les ligues multicatégories, le 37e choix au total du repêchage 2011 de la LNH devrait à nouveau évoluer aux côtés de Brandon Dubinsky et Cam Atkinson, une unité vers laquelle se tournait régulièrement Tortorella l'an dernier.

Surévalué : Ryan Murray - Réglons une chose tout de suite, Murray est un excellent défenseur. C'est simplement que les poolers ne doivent pas se laisser influencer par le fait qu'il ait été choisi au troisième choix au total de l'encan 2012, car il ne représente pas une option très attrayante pour eux. Son profil n'est pas résolument offensif (sommet en carrière de 25 points l'an dernier) ni robuste (moins d'une mise en échec par match, 40 minutes de punition). La seule catégorie où il se démarque est les tirs bloqués, lui qui a terminé au 14e rang de la LNH à ce chapitre la saison dernière. Il sera un pilier à la ligne bleue des Blue Jackets, mais pas dans l'alignement de votre pool.

30 en 30 Blue Jackets: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Grands enjeux

Carte cachée : Alexander Wennberg - Wennberg a connu une deuxième saison dans la LNH très respectable avec une récolte de 40 points en 69 parties. Il s'est particulièrement démarqué à la suite de la transaction qui a envoyé Ryan Johansen aux Predators de Nashville, alors qu'il a récolté 26 points en 40 matchs. Il a terminé au premier rang de Columbus pour les mentions d'aide (32) et au troisième rang pour les points en avantage numérique (12). Son total de buts pourrait facilement augmenter s'il parvient à améliorer son pourcentage de tirs de 8,2 pour cent. Tortorella a décidé d'employer Wennberg dans un rôle principalement offensif, alors qu'aucun autre joueur de Columbus n'a amorcé aussi souvent que lui ses présences en zone offensives (36,3 pour cent).

Prêt à rebondir : Nick Foligno - Au début de la dernière saison, j'avais identifié Foligno comme un joueur qui allait régresser en 2015-16, ce qui n'était pas vraiment difficile à deviner, lui qui avait maintenu un pourcentage de tirs de 17 pour cent, bien au-delà de sa moyenne en carrière de 11,8 pour cent, en plus d'obtenir 26 points en avantage numérique, soit plus qu'au cours de ses quatre saisons précédentes combinées. Je ne croyais toutefois pas que sa production allait chuter à ce point (73 points en 2014-15, 37 en 2015-16), et c'est pourquoi sa production devrait rebondir. Avec son pourcentage de tirs de 8,1 pour cent, le plus faible de sa carrière, Foligno n'a pas joué de chance. Le capitaine des Blue Jackets devrait amasser entre 50 et 55 points au cours de la prochaine saison si son utilisation reste inchangée.

Espoir à surveiller : Zach Werenski - Le huitième joueur sélectionné au repêchage 2015 de la LNH a effectué ses débuts dans les rangs professionnels au terme de sa deuxième saison à l'Université du Michigan l'an dernier, alors qu'il a rejoint l'équipe-école des Blue Jackets à Lake Erie dans la LAH. Il a été un élément clé de la conquête de la Coupe Calder par Lake Erie avec une récolte de 14 points en 17 parties, et il va assurément se battre pour un poste au camp d'entraînement. Son impact pourrait s'approcher de celui qu'a eu Shayne Gostisbehere avec les Flyers de Philadelphie l'an dernier, puisque les Blue Jackets ne misent pas sur un véritable quart-arrière sur le jeu de puissance à la ligne bleue.

Situation des gardiens : Lorsqu'il est en santé, Sergei Bobrovsky est le gardien numéro un incontesté des Blue Jackets. Le problème, c'est que Bobrovsky n'a pas été en santé particulièrement souvent au cours des dernières saisons. Le nombre de départs du gagnant du trophée Vézina en 2012-13 est passé de 58 en 2013-14, à 49 en 2014-15 puis à seulement 37 l'an dernier, ce qui n'est absolument pas une bonne nouvelle pour les poolers. L'une des stratégies les plus communes lorsqu'un gardien numéro un est aussi fragile que Bobrovsky est de se protéger en ayant sur son banc son auxiliaire en cas de blessure. Le problème ici, c'est que l'identité de cet auxiliaire est toujours inconnue. Si Curtis McElhinney est bel et bien le gardien qui servira d'adjoint à Bobrovsky lorsque ce dernier sera en santé, cela ne veut pas dire que ce sera lui qui prendrait le relais en cas de blessure. En effet, Joonas Korpisalo s'est très bien tiré d'affaire l'an dernier pendant l'absence de Bobrovsky avec une fiche de 16-11-4, une moyenne de buts alloués de 2,60 et un pourcentage d'arrêts de ,920. Korpisalo s'est toutefois effondré en séries éliminatoires de la LAH avec une moyenne de buts alloués de 2,96 et un pourcentage d'arrêts de ,898. Anton Forsberg s'est donc amené en relève et a été éblouissant avec une fiche de 9-0, une moyenne de 1,34 et un pourcentage d'arrêts de ,949, aidant ainsi Lake Erie à mettre la main sur la Coupe Calder. En cas d'absence prolongée de Bobrovsky, celui de Forsberg ou Korpisalo qui connaîtra le plus de succès dans la LAH pourrait être appelé en renfort. Toutefois, si le corps de Bobrovsky tient le coup, aucun autre gardien de l'organisation n'obtiendra plus de 30 départs.

En voir plus