Skip to main content

Poolers : observations du jour

Quelques jeunes joueurs méconnus font leur arrivée sur le radar des poolers

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

Voici ce qui a retenu mon attention au cours des rencontres du lundi 9 octobre.

 

* Il n'a été d'office que pour deux rencontres, mais Semyon Varlamov démontre que lorsqu'il est en santé, il donne une chance à son équipe de l'emporter chaque fois qu'il est devant le filet. En blanchissant les Bruins à l'aide d'une performance de 29 arrêts, Varlamov montre une fiche de 2-0-0, une moyenne de buts alloués de 1,00 et un pourcentage d'arrêts de ,971. Le fait qu'il n'ait pris part qu'à 26 rencontres l'an dernier a contribué au fait que l'Avalanche a connu une saison de misère, même si sa seule présence n'aurait probablement pas permis au Colorado de réécrire le scénario de sa saison. Il est encore fort probable que l'Avalanche rate les prochaines séries éliminatoires, mais le fait d'avoir Varlamov dans sa formation risque de ne pas faire aussi mal aux poolers que l'on pourrait le croire.

Video: COL@BOS: Varlamov vole Pastrnak de la jambière

* Il est étonnant de voir encore aujourd'hui, malgré les budgets qui sont alloués au dépistage par chacune des équipes, des choix de sixième ronde avoir un impact aussi rapidement dans la LNH. Je parle ici de l'attaquant Jesper Bratt, 19 ans, 162e joueur sélectionné au repêchage 2016 de la LNH. Bratt a récolté cinq points (trois buts, deux passes) à ses deux premiers matchs, lui qui a surtout évolué avec Taylor Hall et Pavel Zacha à forces égales contre les Sabres de Buffalo lundi. Ne partons pas en peur, il ne va pas être dans la course pour le trophée Art Ross, et il a surtout profité de l'absence de Kyle Palmieri pour se retrouver sur le premier trio ainsi que du fait que les Devils n'avaient fait appel qu'à 11 attaquants, mais il faut assurément que les poolers commencent à se familiariser avec ce nom. Bratt joue un rôle clé en infériorité numérique pour le New Jersey grâce à son jeu agressif, et il a également été utilisé pendant 3:30 en avantage numérique contre les Sabres.

Video: NJD@BUF: Bratt complète la passe de Henrique

Du côté de Buffalo, il devient impératif que les joueurs de soutien se mettent en marche. Le premier trio Sabres est responsable de 100 pour cent des buts de l'équipe depuis le début de la saison. Seuls Evander Kane (quatre), Jason Pominville (deux) et Jack Eichel (un) ont inscrit des filets en trois matchs cette saison. L'entraîneur Phil Housley, qui aime voir ses défenseurs soutenir l'attaque, n'est assurément pas heureux de voir que sa brigade défensive a été limitée à une mention d'aide en trois parties (Rasmus Ristolainen). 

* Comme l'indiquait notre chroniqueur Olivier Bouchard dans sa chronique de lundi, les Blackhawks de Chicago ont décidé de réunir sur la même paire de défenseurs Duncan Keith et Brent Seabrook cette saison. Ces deux joueurs sont surutilisés par l'entraîneur Joel Quenneville, principalement en raison de l'inexpérience du reste de la brigade défensive des Blackhawks. En effet, trois joueurs - Gustav Forsling, Michael Kempny et Jan Rutta - ne comptent pas 100 matchs d'expérience à eux trois dans la LNH. Le cas de Rutta est intrigant, lui qui vient de récolter quatre points (deux buts, deux passes) en trois rencontres en plus d'avoir conservé un différentiel de plus-7. Le défenseur de 27 ans a évolué en première division en République tchèque au cours des quatre dernières saisons avant de faire le saut en Amérique du Nord, et a décroché une place dans la formation de Chicago dès le camp d'entraînement. Jamais repêché, cet arrière de 6 pieds 3 pouces et 200 livres a amassé 32 points en 46 matchs à sa dernière saison en République tchèque. Stan Bowman a-t-il réussi un autre vol à la Artemi Panarin? Il est un peu tôt pour le dire, mais ajouter Rutta à sa formation pourrait représenter un pari payant pour les poolers.

Du côté des Maple Leafs, Nikita Zaitsev semble vouloir bâtir sur sa bonne première saison en Amérique du Nord. Après avoir connu une première campagne de 36 points (quatre buts, 32 passes) en 82 matchs avec les Maple Leafs la saison dernière, Zaitsev a été récompensé par un contrat de sept ans d'une valeur de 31,5 millions $ au cours de la saison morte. Il semble maintenant vouloir récompenser l'organisation de cette marque de confiance, lui qui a déjà amassé quatre points en trois parties. Il pourrait facilement récolter 40 points en plus de distribuer 150 mises en échec et de bloquer 150 tirs, ce qui fait de lui une belle option dans les pools multicatégories.

* Steven Stamkos est peut-être le visage du Lightning de Tampa Bay, mais il s'agit maintenant de l'équipe de Nikita Kucherov. Le talentueux russe a ajouté un but et une passe à sa fiche contre les Capitals de Washington, et il est de loin le joueur le plus dangereux de son équipe sur la glace. Kucherov a touché la cible à chacune des trois parties de son équipe cette saison, et a touché la cible 22 fois à ses 26 derniers matchs si on remonte à la saison dernière. 

Video: WSH@TBL: Kucherov crée l'égalité sur un excellent but

Le Lightning peut également se réjouir d'avoir pu mettre la main sur l'attaquant Brayden Point. Le jeune attaquant de 21 ans a déjà récolté sept points en trois matchs au centre du deuxième trio, et il est extrêmement intelligent avec la rondelle en plus d'être très efficace pour la récupérer en échec avant.

Le capitaine des Capitals Alex Ovechkin traverse quant à lui sa première léthargie de la saison!! Il n'a pas marqué contre le Lightning après avoir fait mouche sept fois à ses deux premiers matchs. La décision de Barry Trotz de séparer Ovechkin et Nicklas Backstrom fait en sorte que si l'adversaire s'attarde trop à un de ces joueurs, c'est le trio de l'autre qui en profite. Backstrom a connu un match de trois points hier (un but, deux passes).

* Les Jets ont signé un premier gain cette saison, en grande partie grâce au trio de Blake Wheeler, Mark Scheifele et Nikolaj Ehlers. Ce trio a amassé un total de 10 points, et Ehlers a inscrit un tour du chapeau naturel après avoir vu les Oilers créer l'égalité 2-2. Les trois joueurs formant le premier trio des Jets pourraient tous flirter avec une moyenne d'un point par match cette saison.

Video: WPG@EDM: Ehlers réussit un triplé face aux Oilers

Le défenseur des Jets Dustin Byfuglien n'a pas pris part à la rencontre, lui qui est ennuyé par une blessure au bas du corps. Les Jets et les poolers souhaitent que son absence ne soit pas trop longue, lui qui est un élément essentiel du jeu de relancer et de l'avantage numérique des Jets.

Après un premier match de trois buts, Connor McDavid s'est fait plus discret. Cela a poussé l'entraîneur Todd McLellan à jongler avec ses trios en troisième période, et on a vu le jeune Kailer Yamamoto se retrouver à la droite de McDavid. Les résultats n'ont toutefois pas été probants, et Yamamoto a même été indirectement responsable du cinquième but des Jets, alors qu'il se trouvait au cachot pour une mauvaise punition. Attendez-vous à ce que Yamamoto soit retourné à son équipe junior avant qu'il n'ait disputé son 10e match de la saison. C'est Jesse Puljujarvi qui devrait terminer la saison à Edmonton.

* Se peut-il que les Flames de Calgary aient fait l'acquisition du gardien Mike Smith simplement en raison de ses succès contre les Ducks d'Anaheim? Toujours est-il que la performance de 43 arrêts de Smith a permis aux Flames de mettre fin à une série interminable d'insuccès au Honda Center, où ils n'avaient pas savouré la victoire depuis 2004, une disette de 29 parties. Il s'agissait pour Smith d'un 34e blanchissage en carrière, et d'un quatrième contre les Ducks.

En voir plus