Skip to main content

Poolers : les chiffres du jour

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du dimanche 16 octobre :

2 : Nombre de matchs depuis le début de la saison où les Hurricanes de la Caroline ont laissé filer une avance de trois buts pour finalement perdre en prolongation. Après s'être effondrés en troisième période contre Jets de Winnipeg jeudi, ils ont fait de même contre les Canucks de Vancouver dimanche. Il faut se rappeler que les Hurricanes forment la troisième plus jeune équipe de la LNH (25,9 ans) et qu'ils misent sur 15 joueurs de 25 ans ou moins, dont six à la ligne bleue. Ce genre de fin de match peut donc être imputé à l'inexpérience, et si cette fâcheuse tendance va probablement se résorber à mesure que la saison va progresser, il faudra éviter le plus possible les gardiens des Hurricanes en ce début de saison. Autant Eddie Lack (quatre buts sur 31 tirs) que Cam Ward (cinq buts sur 26 tirs) n'ont pu compter sur l'appui de leur défensive en fin de rencontre.

25 : Nombre de secondes passées sur la glace par l'attaquant des Oilers d'Edmonton Benoît Pouliot à partir du début de la deuxième période contre les Sabres de Buffalo, pour un temps de glace total de 4:34 dans la rencontre. En conférence de presse après le match, l'entraîneur des Oilers Todd McLellan a clairement fait savoir qu'il en avait assez des punitions stupides dont écopait Pouliot, et il faudra voir si ce dernier réintégrera l'alignement pour le prochain match d'Edmonton. Alors que Pouliot était cloué au banc, McLellan a légèrement modifié ses trios, plaçant Ryan Nugent-Hopkins, le centre attitré à Pouliot, entre Milan Lucic et Jordan Eberle, alors que Connor McDavid s'est retrouvé au sein d'une unité complétée par Patrick Maroon et Leon Draisaitl. Il faudra suivre attentivement le prochain entraînement des Oilers afin de savoir qui aura la chance d'évoluer avec McDavid, ainsi que le sort qui attend Pouliot pour la prochaine rencontre.

4:18 : Temps passé sur la glace par l'attaquant des Ducks d'Anaheim Jakob Silfverberg en avantage numérique contre les Islanders de New York dimanche. Silfverberg semble finalement être tombé sur un entraîneur qui souhaite l'utiliser sur le jeu de puissance, lui qui avait été employé pendant moins d'une minute par match en pareilles circonstances au cours des deux dernières saisons par Bruce Boudreau. Randy Carlyle le préfère à Ryan Kesler sur la première vague de l'attaque massive, mais il faudra toutefois que Silfverberg se mette à produire s'il veut conserver cette place de choix. Il a été limité à une mention d'aide et six tirs en trois matchs jusqu'ici. Le temps de glace en avantage numérique était le principal frein à sa production offensive jusqu'ici dans sa carrière, alors il serait décevant de voir Silfverberg ne pas profiter de la chance qu'il attend depuis si longtemps.

 

En voir plus