Skip to main content

Poolers : les chiffres du jour

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du jeudi 13 octobre :

5 : Nombre de joueurs des Bruins de Boston avec un différentiel d'au moins plus-5. Les mêmes cinq joueurs, Zdeno Chara, Brendan Carlo, David Backes, David Pastrnak et Brad Marchand, se sont retrouvés sur la glace pour les cinq premiers buts des Bruins, et Pastrnak a enfilé le dernier but dans un filet désert pour terminer la partie avec un différentiel de plus-6. Pour illustrer l'ampleur de cette statistique, Pastrnak a égalé le différentiel le plus élevé dans un match par un attaquant depuis 1993. Si l'utilisation de cette statistique est parfois contestée dans certains pools de hockey, elle demeure une catégorie souvent utilisée, et les poolers qui ont misé sur le premier trio des Bruins en ce début de saison ont pris une sérieuse option dans cette catégorie cette semaine.

4:59 : Temps de glace de Jonathan Drouin en avantage numérique, un sommet chez le Lightning de Tampa Bay. En saison régulière l'an dernier, Drouin a été le neuvième attaquant du Lightning le plus utilisé sur le jeu de puissance avec une utilisation de 2:00 par rencontre. Il a ensuite franchi le plateau des trois minutes (3:01) par match en avantage numérique en séries éliminatoires, au deuxième rang de l'équipe derrière Nikita Kucherov. Le jeu de puissance du Lightning a terminé au 28e rang de la ligue la saison dernière avec un rendement de 15,8 pour cent, alors l'entraîneur Jon Cooper a décidé de se tourner vers le créatif Drouin pour stimuler son attaque massive… avec succès jusqu'ici, alors que Drouin a obtenu un but et une passe sur le jeu de puissance.

7 : Nombre de tirs décochés par Chris Kreider contre les Islanders. Si Kreider a pris comme résolution de tirer au filet à cette fréquence sur une base régulière, il s'agit assurément d'une bonne nouvelle pour les Rangers de New York et les poolers. Avant la présente campagne, l'attaquant de puissance des Rangers maintenait une moyenne inférieure à deux tirs par match, malgré le fait qu'il affichait un pourcentage de tirs très respectable de 12,4 pour cent. En conservant la même efficacité, une simple augmentation d'un tir en moyenne par match lui vaudrait une dizaine de buts supplémentaires au terme d'une saison de 82 matchs.

Dans la même catégorie, notons les 10 tirs obtenus par Ryan Getzlaf. Les Ducks ont d'ailleurs dominé les Stars 17-1 au chapitre des tirs hier soir en première période… ce qui n'a pas empêché Dallas retraiter au vestiaire avec une égalité de 1-1!

3 : Nombre de choix de première ronde de 2016 à avoir marqué à leurs débuts depuis le début de la saison. Le plus récent premier choix des Jets de Winnipeg Patrik Laine a touché la cible hier soir à son premier match dans la LNH contre les Hurricanes de la Caroline, tout comme l'attaquant des Oilers d'Edmonton Jesse Puljujarvi l'avait fait la veille contre les Flames de Calgary. Auston Matthews, le premier choix au total du dernier encan, a de son côté établi un record de la LNH avec quatre buts à son premier match en carrière avec les Maple Leafs de Toronto mercredi. La course au trophée Calder sera très serrée cette saison, et ces trois joueurs risquent de faire partie des conversations tout au long de la campagne.

 

En voir plus