Skip to main content

Poolers : Le talent se fait plus rare à Washington

Les Capitals ont perdu les services de quelques très bons joueurs de soutien au cours de la saison morte

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Les Capitals de Washington forment depuis plusieurs saisons l'une des meilleures équipes offensives de la LNH en plus de miser sur l'un des jeux de puissances les plus redoutables de la ligue. La présence de vedettes comme Nicklas Backstrom, Alex Ovechkin et Evgeny Kuznetsov en attaque fait en sorte que l'offensive des Capitals va demeurer dangereuse, tout comme leur avantage numérique, mais les départs de quelques bons joueurs de soutien, autant en attaque qu'à la ligne bleue, font en sorte qu'il sera plus difficile pour Washington de marquer à forces égales.

Survol des Capitals pour les poolers :

Sous-évalué : Andre Burakovsky - Les 35 points récoltés par Burakovsky la saison dernière ne vont probablement pas retenir l'attention de certains poolers à l'approche de leur repêchage, mais il faut souligner qu'il n'a eu besoin que de 64 matchs pour amasser ce total. Il a également été utilisé pendant seulement 1:27 par match en avantage numérique, au 11e rang de l'équipe en 2016-17. Avec les départs de Williams, Johansson et Shattenkirk, des postes sont ouverts en supériorité numérique, et Burakovsky est le principal candidat pour obtenir plus de responsabilités de ce côté. De plus, l'attaquant de 22 ans risque de renouer avec Evgeny Kuznetsov sur le deuxième trio, plutôt que de vivoter avec Lars Eller et Brett Connolly sur la troisième unité. Une saison de 20 buts et 50 points est à prévoir dans le cas de Burakovsky.

Surévalué : T.J. Oshie - Oshie n'avait jamais marqué plus de 21 buts avant son arrivée à Washington pour la saison 2015-16. Il a inscrit 26 buts à sa première saison à Washington, lui qui complétait un trio avec Ovechkin et Backstrom, en plus d'évoluer sur la première vague du jeu de puissance. Jusqu'ici tout va bien. Mais sa saison de 33 buts en seulement 68 matchs l'an dernier soulève bien des questions, et la principale réponse se trouve du côté de son pourcentage de tirs : 23,1 pour cent. Il s'agit du total le plus élevé, et de loin, parmi tous les marqueurs de 25 buts dans la ligue l'an dernier, et d'un résultat qui se trouve 10 pour cent au-dessus de sa moyenne en carrière. Avec le départ de plusieurs éléments importants de l'attaque des Capitals, les équipes adverses vont surveiller Oshie et son trio de manière encore plus étroite, et l'ancien des Blues de St. Louis aura de la difficulté à franchir le seuil des 25 buts cette saison.

Carte cachée : Jakub Vrana - Vrana a bien fait à sa première saison dans la LAH en 2015-16 avec 34 points en 36 matchs. Il n'est toutefois pas parvenu à percer l'alignement des Capitals au terme du dernier camp d'entraînement, et le personnel d'entraîneurs lui a demandé de travailler sur l'aspect défensif de son jeu afin d'être mieux préparé aux rigueurs de la LNH. Cela explique pourquoi il n'a pas affiché des statistiques aussi étincelantes dans la LAH, mais il s'est suffisamment amélioré pour obtenir un premier rappel de 21 matchs à Washington, au cours duquel il a récolté trois buts et trois passes. Il va assurément être de la formation lors du prochain match d'ouverture des Capitals, et il sera un atout en avantage numérique. Une campagne de 20 buts et 20 passes pour le 13e choix au total du repêchage 2014 de la LNH semble tout à fait légitime.

Prêt à rebondir : John Carlson - Carlson connaissait une saison honnête avant de se blesser au bas du corps à la mi-janvier, lui qui avait récolté 25 points, dont 10 en avantage numérique, en 43 matchs. Sa blessure a toutefois semblé le ralentir, tout comme l'arrivée de Kevin Shattenkirk, qui a cannibalisé son temps de glace en avantage numérique, à la date limite des transactions. Il a ainsi été limité à 12 points en 29 matchs pour conclure la saison. Comme Shattenkirk a pris le chemin des Rangers de New York sur le marché des joueurs autonomes, Carlson redevient l'homme de confiance de Barry Trotz en avantage numérique, et si les blessures l'épargnent, il va obtenir entre 45 et 50 points, près de 200 lancers et 20 points en avantage numérique en 2017-18.

Espoir à surveiller : Madison Bowey - Avec les départs de Karl Alzner et Kevin Shattenkirk (joueurs autonomes) ainsi qu'avec la sélection de Nate Schmidt par les Golden Knights de Vegas dans le cadre du repêchage d'expansion de la LNH 2017, des postes sont désormais disponibles à la ligne bleue des Capitals. Bowey, choix de deuxième ronde (53e au total) de Washington en 2013, est l'un des principaux candidats pour compléter la brigade défensive des Capitals. Bowey a été éprouvé par les blessures la saison dernière, ce qui l'a empêché de se faire valoir dans la LAH. S'il évolue dans la LNH cette saison, ce sera sur la troisième paire de défenseurs avec du temps de jeu occasionnel sur la deuxième vague du jeu de puissance. Bowey pourrait toutefois devenir d'ici peu un défenseur capable d'amasser près de 40 points tout en distribuant 150 mises en échec et en passant 70 minutes au banc des punitions.

Situation des gardiens : Braden Holtby est toujours le numéro un incontesté des Capitals, lui qui a terminé au deuxième rang du scrutin pour l'attribution du trophée Vézina la saison dernière après avoir remporté le titre de gardien de l'année la saison précédente. Il va à nouveau récolter tout près de 40 victoires, mais le fait que la formation qui va patiner devant lui sera un peu plus jeune et moins talentueuse risque d'avoir une incidence sur ses statistiques périphériques (moyenne de buts alloués de 2,07, pourcentage d'arrêts de ,925 et neuf blanchissages la saison dernière). Le retour de Philipp Grubauer dans le rôle d'adjoint représente une petite surprise, alors que bien des observateurs s'attendaient à ce que les Golden Knights le sélectionnent, ou alors à ce que le gardien allemand soit utilisé comme monnaie d'échange. Grubauer va éventuellement aspirer à un rôle de partant, mais pour les poolers, il demeure pour le moment l'un des très bons adjoints à avoir sur son banc.

En voir plus