Skip to main content

Poolers : Kadri et Orlov se démarquent discrètement

Sans faire trop de bruit, Nazem Kadri et Dmitry Orlov sont deux des joueurs les plus productifs à leur position depuis quelque temps

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque semaine, nous allons donc répertorier un joueur par position dont la valeur est en hausse, et un autre pour lequel la valeur est en baisse.

 

ATTAQUANTS
Hausse : Nazem Kadri, Maple Leafs de Toronto -
Une grande partie de l'attention à Toronto est portée sur les jeunes Auston Matthews et Mitch Marner, mais les récents succès des Maple Leafs coïncident avec le réveil à l'attaque de Kadri. Jumelé à William Nylander et Leo Komarov au sein d'un trio un brin plus défensif et souvent opposé aux meilleurs éléments adverses, Kadri a déjà égalé son sommet en carrière avec 20 buts, ce qui lui confère le deuxième rang de l'équipe derrière Matthews. À ses neuf derniers matchs, il est particulièrement efficace, alors qu'il n'a été blanchi qu'une seule fois en plus de récolter 12 points (sept buts et cinq passes) dont sept en avantage numérique. Kadri est d'ailleurs à égalité au deuxième rang de la LNH avec 10 buts sur le jeu de puissance, un de moins que l'attaquant des Flyers de Philadelphie Brayden Schenn.

Baisse : Milan Lucic, Oilers d'Edmonton - Que se passe-t-il lorsque vos compagnons de trio les plus fréquents passent de Connor McDavid et Jordan Eberle à Drake Caggiula et Anton Slepyshev? Dans le cas de Lucic, la réponse à cette question est : une disette interminable. L'imposant ailier gauche n'a qu'un but à ses 14 derniers matchs et seulement deux points à ses 11 dernières rencontres. En plus de se tenir éloigné de la feuille de pointage, il a fait de même avec le cachot, lui qui n'a pas visité le banc des punitions au cours de 20 rencontres de suite avant d'écoper de 12 minutes de pénalité à ses deux derniers matchs. L'entraîneur Todd McLellan semble trouver que son attaque est mieux servie en séparant Lucic et McDavid, et tant que ce sera le cas, les poolers peuvent assurément se tourner vers des options plus attrayantes que l'ancien des Bruins de Boston.

DÉFENSEURS
Hausse : Dmitry Orlov, Capitals de Washington -
Sans faire de bruit, Orlov s'impose comme l'un des défenseurs les plus productifs de la ligue depuis le début du mois de décembre. À ses 25 derniers matchs, il a amassé 16 points (trois buts, 13 passes) ce qui lui confère une égalité au huitième rang parmi tous les défenseurs de la ligue. Son différentiel de plus-15 au cours de la même période n'est devancé que par celui de son partenaire à la ligne bleue, Brooks Orpik (plus-17). Depuis que John Carlson est tombé au combat, Orlov a vu son temps de glace en avantage numérique bondir de plus de 30 secondes par match, et il a amassé quatre points en cinq parties, dont deux en avantage numérique.

Baisse : Alex Goligoski, Coyotes de l'Arizona - Acquis puis embauché au cours de la saison morte afin de soutenir Oliver Ekman-Larsson dans le jeu de transition des Coyotes et d'apporter sa contribution sur le jeu de puissance, Golgoski ne répond pas aux attentes depuis le début de la campagne. Il n'a pas touché la cible depuis le 10 décembre, une disette de 20 matchs. Il s'agit d'ailleurs de son seul but de la saison. Il a de plus été limité à trois mentions d'aide au cours de ces 20 parties, et il n'a récolté qu'un point en supériorité numérique à ses 23 dernières rencontres. Il est en voie de connaître sa pire saison de 82 matchs depuis son arrivée dans la LNH.

GARDIENS
Hausse : Pekka Rinne, Predators de Nashville -
Le gardien des Predators semble avoir pris de bonnes résolutions en 2017, alors qu'il a redressé son jeu depuis l'arrivée du Nouvel An. Après avoir remplacé son calendrier 2016, Rinne a maintenu une fiche de 5-2-1, une moyenne de buts alloués de 1,71 et un pourcentage d'arrêts de ,942. Il faut noter qu'il est parvenu à afficher ces statistiques tout en étant privé d'au moins un de ses deux meilleurs défenseurs, c'est-à-dire P.K. Subban et Roman Josi, dans chacun de ces matchs. Il est également possible que le vétéran de 34 ans ressente un peu de pression avec le rendement du jeune Juuse Saros récemment.

Baisse : Petr Mrazek, Red Wings de Detroit - Une belle occasion s'offrait à Mrazek de reprendre le poste de gardien numéro un lorsque Jimmy Howard s'est blessé pour une deuxième fois en quelques semaines le 21 décembre. Mais son rendement erratique qui avait précédé la blessure à Howard s'est poursuivi, lui qui affiche un pourcentage d'arrêts de ,871 et une moyenne de buts alloués de 3,66 depuis le 9 décembre, ce qui lui confère le dernier rang de la ligue dans ces deux catégories parmi les gardiens ayant disputé au moins neuf matchs au cours de cette période. Ses déboires ont ouvert la porte toute grande à la recrue Jared Coreau. Ce dernier n'affiche peut-être pas des statistiques étincelantes (taux d'efficacité de ,909 et moyenne de 2,76) depuis son dernier rappel, mais il parvient à donner des points à son équipe (5-0-3), contrairement à Mrazek (1-4-2).

En voir plus