Skip to main content

Poolers : Joueurs à surveiller pour les matchs du 25 novembre

Perron et Pietrangelo sont dangereux sur le jeu de puissance et ils affronteront les Predators, qui en arrachent en infériorité numérique

par L'équipe des poolers du LNH.com @LNH_FR

Chaque jour, l'équipe des experts en pools de hockey du LNH.com effectue un survol des différentes formations qui vont s'affronter et identifie certains joueurs qui pourraient se démarquer et connaître du succès.

À LIRE AUSSI : Les affrontements à surveiller | Les formations prévues de la journée

David Perron (A) et Alex Pietrangelo (D), Blues de St. Louis : C'est peut-être le meilleur moment pour sauter sur l'attaquant ou le défenseur des Blues, dépendamment des besoins dans votre pool. Pourquoi? Parce que Perron a obtenu huit de ses neuf derniers points en avantage numérique, alors que Pietrangelo a récolté sept de ses 10 plus récents points avec l'avantage d'un homme, et que les Blues affrontent les Predators de Nashville lundi. Depuis le 7 novembre, il n'y a pas pire équipe en désavantage numérique dans la LNH que les Predators, qui montrent un piètre taux d'efficacité de 56 pour cent. Perron et Pietrangelo vont fort probablement en profiter si les Predators font preuve d'indiscipline.

Jason Dickinson, Stars de Dallas (A) : L'attaquant de 24 ans vient d'obtenir cinq points (deux buts, trois passes) en quatre matchs, et au cours de cette séquence, il a également conservé un différentiel de plus-5 et distribué en moyenne une mise en échec par rencontre. Dickinson est récompensé pour ses bonnes performances et il évoluera entre Alexander Radulov et Corey Perry sur le deuxième trio des Stars. Ça tombe bien, car Perry est lui aussi productif par les temps qui courent, comme en témoignent ses cinq points, dont quatre passes, au cours des trois derniers matchs.

Alex Killorn, Lightning de Tampa Bay (A) : Qui est l'attaquant le plus productif du Lightning depuis sept matchs? Vous l'aurez deviné, ce n'est pas Nikita Kucherov ou Brayden Point, mais bien Killorn. Ce dernier a obtenu au moins un point dans sept rencontres consécutives, cumulant 10 points (trois buts, sept passes) au cours de cette séquence. Killorn complète un trio formé de Mathieu Joseph et d'Anthony Cirelli, et ce dernier est justement tout aussi en feu que Killorn avec huit points, dont quatre filets, au cours de la même séquence. Depuis le début du mois de novembre, les Sabres ont accordé le huitième plus haut total de buts (35) dans la LNH, donc si l'offensive du Lightning en profite, Killorn et Cirelli pourraient bien se joindre à la fête.

Video: NYR@TBL: Habile déviation de Killorn pour son 2e but

Martin Jones, Sharks de San Jose (G) : On dirait bien que les Sharks ont mis leur mauvais début de saison derrière eux. San Jose a gagné huit de ses neuf dernières rencontres, et ça profite à Jones, qui a conservé un dossier de 7-1-0 au cours de cette séquence. Le gardien de 29 ans vient de connaître l'un de ses bons matchs de la saison face aux puissants Islanders de New York, samedi, et les chances que ça se poursuive face aux Kings de Los Angeles, la pire équipe de l'Association de l'Ouest, sont très élevées. Le seul hic avec Jones, c'est que malgré ses sept gains lors des huit dernières rencontres, il affiche des statistiques périphériques très ordinaires, avec une moyenne de buts alloués de 2,81 et un pourcentage d'arrêts de 892. Votre pool comptabilise seulement les victoires? Sautez dessus, mais s'il comptabilise également la moyenne et le pourcentage, Jones n'est peut-être pas l'option la plus payante.

Tanner Pearson, Canucks de Vancouver (A) : Depuis le 12 novembre, Pearson est le deuxième meilleur marqueur des Canucks avec six points (trois buts, trois passes) en autant de rencontres, et il pourrait très bien continuer sur sa lancée, car l'entraîneur Travis Green le jumèle à Elias Pettersson et à Brock Boeser sur le premier trio depuis peu. Pearson a également vu du temps de glace sur la deuxième vague de l'avantage numérique, ce qui lui a permis d'amasser trois de ces six points avec l'avantage d'un homme. En plus de s'inscrire à la feuille de pointage au cours de cette séquence, Pearson a dirigé plus de deux tirs au filet par rencontre en moyenne et il a distribué neuf mises en échec.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.