Skip to main content

Poolers : Joueurs à cibler pour les matchs du 9 janvier

Yamamoto profite de sa présence aux côtés de Draisaitl; Shesterkin pourrait signer un deuxième gain de suite

par L'équipe des poolers du LNH.com @LNH_FR

Chaque jour, l'équipe des experts en pools de hockey du LNH.com effectue un survol des différentes formations qui vont s'affronter et identifie certains joueurs qui pourraient se démarquer et connaître du succès.
 

À LIRE AUSSI: Affrontements à surveillerFormations prévues | Aperçu: Oilers vs Canadiens

Kailer Yamamoto, Oilers d'Edmonton (A) : Le plus petit joueur de la LNH à l'heure actuelle se retrouve dans une position avantageuse, et il s'assure d'en profiter au maximum. Yamamoto, qui mesure 5 pieds 8 pouces, se retrouve à l'aile du deuxième trio des Oilers en compagnie de Leon Draisaitl et Ryan Nugent-Hopkins, et il en a profité pour amasser trois points (deux buts, une passe) en quatre matchs depuis son rappel, en plus de présenter un différentiel de plus-4. S'il n'est pas encore utilisé en avantage numérique, le simple fait de patiner aux côtés de Draisaitl le rend plus qu'intéressant aux yeux des poolers. De plus, sa petite taille ne l'empêche pas de fournir une contribution intéressante dans la colonne des mises en échec, lui qui a distribué 13 coups d'épaule en quatre parties, ce qui lui vaut le deuxième rang chez les Oielrs au cours de cette séquence. Les Canadiens de Montréal, les adversaires des Oilers jeudi, accordent beaucoup de buts par les temps qui courent, soit 26 en sept rencontres depuis le retour de la pause de Noël. Le Tricolore connaît aussi des ennuis à domicile, ce qui pourrait aider Yamamoto à noircir la feuille de pointage.

Video: EDM@TOR: Yamamoto fait mouche sur réception

Tanner Pearson, Canucks de Vancouver (A) : Alors que la majorité des poolers n'ont d'yeux que pour le duo formé d'Elias Pettersson et Brock Boeser chez les Canucks, c'est plutôt celui composé de Pearson et Bo Horvat qui sonne la charge offensivement à Vancouver depuis plus d'un mois. Au cours de ses 18 derniers matchs, Pearson a obtenu 19 points, ce qui lui procure le premier rang des pointeurs de son équipe, un point devant Horvat. À la différence de Horvat, Pearson a récolté quelques points en avantage numérique, quatre pour être plus précis. Et comme les adversaires des Canucks jeudi, les Panthers de la Floride, affichent un pitoyable rendement de 62,5 pour cent en infériorité numérique depuis le 23 décembre, Pearson pourrait poursuivre sur sa lancée et en profiter pour ajouter quelques points en supériorité numérique.

Video: VAN@CGY: Pearson bat Talbot d'un laser en 3e

Mark Giordano, Flames de Calgary (D) : À l'instar des Panthers, le Wild du Minnesota ne parvient pas à stopper leurs adversaires à court d'un homme depuis un certain temps. Le Wild affiche le pire rendement de la Ligue en infériorité numérique depuis le 1er décembre avec 68,0 pour cent. C'est pourquoi Giordano, le défenseur des Flames qui évolue sur la première vague du jeu de puissance des Flames, les adversaires du Wild jeudi, devient intéressant pour les poolers. Giordano ne connaît pas une saison à la hauteur des attentes jusqu'ici, alors que le dernier gagnant du trophée Norris n'a que 20 points en 45 matchs depuis le début du calendrier. À son avant-dernier match, Giordano a inscrit un premier but depuis le 5 novembre, une disette de 25 parties. Il a toutefois touché la cible sur le jeu de puissance, et a recommencé à lancer plus souvent au filet avec 19 tirs à ses quatre derniers matchs. Le capitaine de Calgary pourrait fort bien débloquer contre le Wild.

Video: CGY@MIN: Giordano profite d'une déviation en A.N.

Igor Shesterkin, Rangers de New York (G) : Après avoir relevé avec succès son premier test dans la LNH en l'emportant 5-3 contre l'Avalanche du Colorado mardi, Shesterkin sera de retour devant le filet des Rangers, mais cette fois contre les pauvres Devils du New Jersey. Auteur de 29 arrêts contre l'Avalanche, Shesterkin a été parfait à partir de la mi-match, repoussant notamment les 13 tirs du Colorado au troisième tiers. L'attaque des Devils, qui pointe à l'avant-dernier rang de la LNH avec 107 buts marqués, est bien moins menaçante que celle de l'Avalanche, ce qui devrait permettre à Shesterkin de signer un deuxième gain consécutif. Le gardien de 24 ans n'a déjà plus rien à prouver dans la LAH, lui qui présente une fiche de 15-4-3, une moyenne de buts alloués de 1,93 et un pourcentage d'arrêts de ,932 avec Hartford cette saison.

Video: undefined

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.