Skip to main content

Poolers : Joueurs à cibler pour les matchs du 23 février

Ralentir Draisaitl semble impossible à Edmonton; Ristolainen est aussi productif que Dahlin à Buffalo

par L'équipe des poolers du LNH.com @LNH_FR

Chaque jour, l'équipe des experts en pools de hockey du LNH.com effectue un survol des différentes formations qui vont s'affronter et identifie certains joueurs qui pourraient se démarquer et connaître du succès.

À LIRE AUSSI : Les affrontements à surveiller : 23 février | Les formations prévues de la journée
 

Leon Draisaitl, Oilers d'Edmonton (A) : En l'absence de Connor McDavid, dont le dernier match remonte au 8 février, Draisaitl s'est levé chez les Oilers d'Edmonton. Il a amassé 12 points en six matchs, dont quatre buts et trois points en avantage numérique, pour permettre aux Oilers de présenter un dossier de 2-1-2 malgré l'absence de McDavid. Ryan Nugent-Hopkins et Kailer Yamamoto, qui complètent le premier trio à Edmonton, ont respectivement amassé neuf et huit points durant la même période. Choisir les trois joueurs pourrait être payant, surtout que les Oilers affrontent les Kings de Los Angeles, dimanche, eux qui disputent un deuxième match en 24 heures, contrairement aux Oilers. Toutefois, McDavid pourrait effectuer son retour au jeu, ce qui pourrait modifier les trios… mais offrir encore plus de munitions à Draisaitl sur le jeu de puissance. La situation est à surveiller pour les poolers.

Mathew Tkachuk, Flames de Calgary (A) : Depuis le 28 janvier, Tkachuk a obtenu au moins un point dans tous les matchs qu'il a disputés, sauf un seul. Avec 13 points en 12 parties, il est le meilleur pointeur des Flames, à égalité avec Elias Lindholm. Des quatre principaux attaquants des Flames - avec Sean Monahan et Johnny Gaudreau - Tkachuk est le moins coûteux pour les poolers, et ce, même s'il est tout aussi, voire plus payant, surtout dans les pools à catégories multiples. Les Flames affrontent les pauvres Red Wings de Detroit, qui n'ont qu'une victoire en six parties, ce qui devrait aider Calgary à connaître une bonne soirée.

Video: DAL@OTT : Duclair repère Tkachuk dans l'enclave

Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo (D) : Les Sabres jouent du meilleur hockey récemment, eux qui ont remporté quatre de leurs cinq derniers matchs, et Ristolainen a eu son mot à dire dans ces succès puisqu'il a inscrit au moins un point lors des quatre dernières parties de l'équipe, pour un total de six points. Reconnu comme un défenseur offensif, Ristolainen est beaucoup plus responsable en défensive cette saison, son différentiel étant passé de moins-41, le pire de la LNH, à plus-2. Il est aussi productif que Rasmus Dahlin - les deux évoluent sur le premier jeu de puissance à Buffalo - mais il est beaucoup moins coûteux. Les Sabres affrontent les Jets de Winnipeg, qui ont subi un revers samedi contre les Flyers de Philadelphie et qui devraient envoyer dans la mêlée le gardien adjoint Laurent Brossoit.

David Rittich, Flames de Calgary (G) : De tous les gardiens qui seront devant le filet dimanche, Rittich est l'un des moins coûteux. Ses performances ne sont pas toujours constantes, mais en affrontant les Red Wings, il a une excellente chance de signer la victoire, surtout que son adversaire n'a marqué qu'un seul but lors de quatre de ses six dernières rencontres.

Video: CHI@CGY: Rittich frustre Saad sur l'échappée

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.