Skip to main content

Poolers : Joueurs à cibler et à éviter dans la section Centrale

Dunn, Smith et Morrissey pourraient aider les poolers en deuxième moitié de saison

par L'équipe des poolers du LNH.com @LNH_FR

L'arrivée du temps des Fêtes signifie que la mi-saison approche dans la LNH. C'est le bon moment pour les poolers d'évaluer leur formation et d'apporter les changements nécessaires afin de terminer la saison en beauté. Pour les aider, l'équipe des poolers de LNH.com a préparé une liste de joueurs à cibler et à éviter d'ici la fin de la campagne pour les équipes des différentes sections de la Ligue.

Aujourd'hui, les équipes de la section Centrale.

À LIRE AUSSI: Joueurs à cibler et éviter dans la section Atlantique | Métropolitaine | Pacifique

AVALANCHE DU COLORADO


Cibler : J.T. Compher (A)
Comme on le sait, la majorité de l'attaque de l'Avalanche passe par son premier trio… dont aucun des trois joueurs n'est probablement disponible dans votre pool. Compher est celui qui vient au quatrième rang dans l'équipe pour les points récoltés par tranche de 60 minutes. Il a aussi été le quatrième meilleur marqueur de l'équipe en décembre. S'il n'avait pas été blessé en début de saison, il serait en route vers une campagne de 59 points. 

Éviter : Semyon Varlamov (G)
Il est un excellent gardien… mais pas tout le temps. Il vient de connaître un très difficile mois de décembre. Bien sûr, il peut offrir des performances dignes d'un gagnant du trophée Vézina, mais le fera-t-il?


BLACKHAWKS DE CHICAGO
 

Cibler : Erik Gustafsson (D)
Voilà un joueur qui profite de la chance qui lui est offerte et qui est fort probablement disponible dans votre pool. Gustafsson évolue sur la première paire de défenseurs à Chicago depuis que Henri Jokiharju a été prêté à la Finlande en vue du Championnat mondial junior, ainsi que sur la première vague de l'avantage numérique. Sa production cette saison, 18 points en 36 matchs, est similaire à celle de l'an dernier, quand il a été rappelé par les Blackhawks.

Video: CHI@DAL: Gustafsson double l'avance sur un plomb

Éviter : Dylan Strome (C)
Évoluer avec Patrick Kane devrait faire exploser la production d'un joueur. Ce n'est pas ce qui se passe pour Strome, qui a été acquis des Coyotes de l'Arizona le 26 novembre, même si les choses ne sont pas entièrement négatives. Il a amassé neuf points en 15 matchs alors que Kane en a 17 durant cette période… une production légèrement en baisse depuis la transaction. On peut douter que le pari Strome sera payant.  


BLUES DE ST. LOUIS
 

Cibler : Vince Dunn (D)
La blessure d'Alex Pietrangelo devrait permettre à Dunn de s'établir comme le défenseur numéro un de l'équipe. Étonnamment, l'entraîneur-chef Craig Berube utilise davantage Colton Parayko depuis la blessure de Pietrangelo, et ce, même si Dunn est deux fois plus productif que son coéquipier. Il gagnerait fortement à utiliser davantage Dunn. 

Éviter : Robby Fabbri (A)
C'est dommage à dire, mais Fabbri a raté plus de matchs cette saison qu'il a amassé de points. La carrière du prometteur attaquant de 22 ans a déraillé en raison de ses nombreuses blessures et c'est encore le cas cette année, alors qu'il n'a pas disputé 50 pour cent des matchs de son équipe. Même dans un pool à long terme, il est peut-être temps de lancer la serviette.


STARS DE DALLAS


Cibler : Miro Heiskanen (D)
En l'absence de John Klingberg, Heiskanen a prouvé qu'il est un excellent défenseur offensif, et même si sa production devrait diminuer légèrement avec le retour de Klingberg, il demeure un pari intéressant pour les poolers. Il a déjà sept buts au compteur et sa place est assurée sur la deuxième vague du jeu de puissance des Stars. Il est un incontournable des ligues à long terme, et si vous participez à un pool à catégories multiples, sachez que ses 78 lancers le placent au troisième rang à ce chapitre chez les Stars.

Video: DAL@SJS: Heiskanen marque sous la barre

Éviter : Jason Spezza (A)
Spezza a semblé renaître en début de saison avec huit points (deux buts, six passes) à ses neuf premiers matchs, mais ne vous laissez pas berner. Spezza n'a que cinq points (un but, quatre aides) depuis le 21 novembre. Au cours de cette période, il est le 20e joueur le plus utilisé des Stars (12:49 par match). N'en doutez pas, Spezza est sur la pente descendante.


PREDATORS DE NASHVILLE


Cibler : Craig Smith (A)
Smith n'est pas le premier nom qui vient en tête quand on pense aux Predators, mais mine de rien, ses 10 buts le placent au deuxième rang des buteurs de l'équipe. Il évolue en permanence sur le top-6 en plus d'être le quatrième attaquant le plus employé sur le jeu de puissance (2:54 par match). Il a également amassé sept points, dont quatre buts, à ses 11 derniers matchs. À ne pas négliger également : ses 113 tirs, qui le placent au septième rang de la Centrale à ce chapitre.

Éviter : Juuse Saros (G)
Au début de la saison, le jeune Saros était vu comme l'un des meilleurs gardiens auxiliaires de la Ligue et plusieurs croyaient qu'il allait mettre de la pression sur Pekka Rinne. Au contraire, Rinne excelle et depuis le 13 novembre, Saros montre un dossier de 1-3-1 avec une moyenne de buts alloués de 3,73 et un ronflant pourcentage d'arrêts de ,866. Ce n'est que partie remise pour le portier de 23 ans.


JETS DE WINNIPEG


Cibler : Josh Morrissey (D)
Le défenseur des Jets vient d'amasser 11 points (trois buts, huit aides) à ses 10 plus récentes sorties et il n'est plus qu'à cinq points d'égaler son sommet personnel de 26 établi la saison dernière. Morrissey est le deuxième défenseur le plus utilisé à Winnipeg (22:30 par match) et c'est lui qui est responsable de diriger la deuxième vague du jeu de puissance des Jets, le deuxième meilleur de la LNH (28,7 pour cent). Voilà qui devrait vous convaincre de lui tendre une perche.

Video: EDM@WPG: Morrissey donne la victoire aux Jets

Éviter : Mathieu Perreault (A)
Personne ne ressort particulièrement du lot chez les Jets, mais Perreault produit à un rythme difficilement soutenable depuis 12 matchs (cinq buts, quatre passes), quand on pense que son sommet en carrière est de 45 points et qu'il est très souvent aux prises avec des blessures. N'oubliez pas qu'il n'avait que six points (trois buts, trois aides) après 24 matchs cette saison. Rien d'impossible s'il demeure en santé, mais il reste un pari risqué pour les poolers.


WILD DU MINNESOTA


Cibler : Jason Zucker (A)
Oui, Zucker n'a que quatre points depuis le début du mois de décembre, mais il est un bon candidat pour rebondir après les Fêtes, car il évolue généralement avec les meilleurs éléments du Wild, en plus d'être utilisé sur le jeu de puissance. Il fait tout de même bonne figure avec 20 points, dont 10 buts, en 34 rencontres, et ses 98 tirs (deuxième chez le Wild) conféreront un avantage marqué aux poolers dans les ligues multicatégories.

Éviter : Charlie Coyle (A)
Coyle n'a que quatre points (un but, trois passes) depuis le 29 novembre et tout indique qu'il devra se résoudre à occuper un rôle plus défensif, pivotant généralement le troisième trio du Wild. Il obtient un peu de temps avec l'avantage d'un homme (2:12 par match), mais il est également utilisé en infériorité numérique (1:24). Parmi les centres du Minnesota qui ont joué plus de 30 matchs, il vient au troisième rang au chapitre des mises en jeu prises en zone offensive (135).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.