Skip to main content

Poolers : Impact des transactions de Bishop et Hanzal

Plusieurs joueurs vont voir leur valeur être affectée par les deux transactions de dimanche

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

La date limite des transactions approche à grands pas, et deux échanges d'importance ont eu lieu dimanche, alors que le gardien Ben Bishop est passé du Lightning de Tampa Bay aux Kings de Los Angeles, et que le centre Martin Hanzal a quitté les Coyotes de l'Arizona pour prendre le chemin du Wild du Minnesota.

Voici une analyse de l'incidence de ces transactions sur la valeur de plusieurs joueurs pour les poolers :

Ben Bishop passe aux Kings

Bishop passe d'une situation où il est le gardien numéro un à une situation où il va au mieux partager la tâche de manière égale avec un autre gardien vedette, Jonathan Quick. Ce dernier vient tout juste de revenir au jeu après avoir soigné une blessure à l'aine qu'il avait subie dès le premier match de la saison. C'est probablement pourquoi les Kings ont cherché à obtenir du renfort, puisqu'ils n'étaient pas satisfaits du rendement de Peter Budaj depuis quelques semaines. Bishop va évoluer derrière la cinquième défensive la plus chiche de la LNH avec 151 buts accordés cette saison, mais il ne sera pas devant le filet à chacun des matchs. Les Kings vont disputer cinq séquences de deux matchs en deux soirs d'ici la fin de la saison, alors on parle ici de cinq départs assurés sur les 21 derniers duels des Kings. Dans l'éventualité où Quick demeure en santé, Bishop ne devrait pas disputer plus de 10 parties d'ici la fin du calendrier, ce qui devrait lui permettre de signer cinq ou six victoires en plus d'afficher des statistiques plus éloquentes que celles qu'il affichait à Tampa Bay (moyenne de buts alloués de 2,55 et pourcentage d'arrêts de ,911). Cette transaction vient également refroidir les ardeurs des poolers qui croyaient que Quick allait jouer les sauveurs devant le filet pour leur fin de saison et leurs séries éliminatoires.

Du côté du Lightning, la valeur d'Andrei Vasilevskiy vient de grimper dans les pools à long terme (keepers), mais pas beaucoup dans les pools d'un an. Avec cette transaction, le Lightning, qui se trouve à sept points d'une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est en plus de devoir devancer quatre équipes pour y parvenir, envoie comme message qu'il tire un trait sur la saison 2016-17, et que d'autres transactions sont à prévoir, ce qui ne va pas aider le rendement de l'équipe, et incidemment celui de leur nouveau gardien numéro un. La direction semble vouloir miser sur une saison 2017-18 où les vedettes de l'équipe, Steven Stamkos en tête, seront en santé, et le Lightning pourrait redevenir une tête d'affiche dans l'Est, au grand plaisir des poolers qui comptent Vasilevskiy dans leur alignement. Peter Budaj, qui a connu une renaissance avec les Kings cette saison, redevient un gardien marginal, lui dont le rendement avait décliné depuis quelques matchs (fiche de 2-6-0, moyenne de 3,03, pourcentage d'arrêts de ,884).

Martin Hanzal passe au Wild

Le rôle qui sera confié à Hanzal au Minnesota risque d'être bien différent de celui qu'il occupait dans le désert de l'Arizona. De centre du premier trio, il risque fort de pivoter la troisième unité du Wild, en raison du rendement des deux premiers trios de l'équipe en ce moment, mais surtout de ses aptitudes défensives. Il y a également fort à parier qu'il ne sera pas utilisé pendant près de trois minutes par match en avantage numérique comme c'était le cas avec les Coyotes. Puisque le trio de Mikko Koivu, Mikael Granlund et Jason Zucker ne risque pas d'être démembré, le meilleur des scénarios pour Hanzal serait de se retrouver entre Zach Parise et Jason Pominville à forces égales, en plus d'obtenir du temps de glace sur la deuxième vague du jeu de puissance. Son rythme de production de six buts en huit matchs, qui était voué à ralentir même en Arizona, sera encore plus difficile à maintenir au Minnesota. La présence de Hanzal risque aussi de faciliter la tâche du gardien Devan Dubnyk, comme s'il en avait besoin.

En Arizona, d'autres changements sont à prévoir, alors l'analyse risque fort d'être à refaire, mais les principaux joueurs qui sont touchés par le départ de Hanzal pour l'instant sont ses compagnons de trio Max Domi et Radim Vrbata. Ces deux joueurs ont surtout été jumelés à Jordan Martinook contre les Sabres de Buffalo dimanche soir, mais il ne faut pas exclure la possibilité que Vrbata ait également disputé un dernier match dans l'uniforme des Coyotes. La porte s'ouvre pour de jeunes joueurs, alors que des postes sont à pourvoir à forces égales comme sur le jeu de puissance. Brendan Perlini et Christian Dvorak sont les premiers noms qui viennent en tête cette saison, mais le départ de Hanzal ouvre également toute grande la porte à Dylan Strome l'an prochain, à moins que ce dernier ne soit devancé dans la hiérarchie par le premier choix de l'équipe l'an dernier, Clayton Keller. Ce dernier évolue dans les rangs universitaires américains et n'a pas annoncé ses plans pour la prochaine saison, lui qui a récolté 19 buts et 38 points en 26 matchs à sa première campagne à l'Université de Boston. Finalement, Mike Smith et Louis Domingue risquent de trouver le temps long derrière une équipe qui n'était déjà pas très étanche défensivement, et qui vient de perdre son meilleur attaquant défensif.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.