Skip to main content

Poolers : Gagnants et perdants du camp d'entraînement

Le sort de certains joueurs s'est amélioré au cours des dernières semaines, alors que d'autres ont perdu des plumes

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Les camps d'entraînement sont pour ainsi dire terminés, et nous avons maintenant une très bonne idée de la composition des 30 équipes de la LNH en vue de leur match d'ouverture. La majorité des points d'interrogations qui subsistaient à l'ouverture des différents camps ont disparu, des batailles pour des postes ont été remportées ou perdues, et des blessures ont ouvert la porte à des joueurs qui se voient offrir des chances inespérées.

Voici donc une liste de quelques-uns des gagnants et des perdants au terme des différents camps d'entraînement de la LNH :

GAGNANTS

Artturi Lehkonen, Canadiens de Montréal - Commeje l'ai mentionné dans ma dernière chronique, je crois que l'offensive des Canadiens de Montréal va connaître une saison faste en 2016-17. Il va sans dire qu'un attaquant qui décroche un poste sur les deux premiers trios de l'équipe devient donc un grand gagnant dans mon livre. Lehkonen va entreprendre la campagne aux côtés de Tomas Plekanec et Alexander Radulov sur le deuxième trio du Tricolore à forces égales. Son temps de glace en avantage numérique n'est pas assuré, on pourrait lui préférer Andrew Shaw afin que ce dernier se poste devant le filet, mais si votre ligue récompense les points obtenus en infériorité numérique, Lehkonen pourrait se distinguer à ce chapitre grâce à sa rapidité et son sens du jeu. Il pourrait amasser entre 40 et 50 points à sa première saison dans la LNH.

Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie - À son arrivée au camp d'entraînement, Provorov avait devant lui six défenseurs avec un contrat à un volet ainsi que Shayne Gostisbehere, qui a été finaliste au trophée Calder la saison dernière. Les choses s'annonçaient donc compliquées pour le septième choix au total du repêchage 2015 de la LNH. Cependant, des blessures à Brandon Manning et Michael Del Zotto de même qu'une suspension de six matchs à Radko Gudas ont permis à Provorov d'obtenir sa place dans l'alignement pour le match d'ouverture. Le directeur général des Flyers Ron Hextall a toutefois insisté pour dire que celui qui a été sacré meilleur défenseur de la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) la saison dernière n'était pas là que pour procéder à un essai de neuf matchs, et qu'il avait décroché un poste à temps plein avec l'équipe. S'il s'agit d'une très bonne nouvelle pour les poolers, il reste encore un seul obstacle devant Provorov, et il s'agit de son coéquipier Gostisbehere, qui va le priver d'un temps de qualité en avantage numérique. Cela ne devrait pas empêcher Provorov d'offrir un rendement offensif intéressant, car il est de facto l'un des meilleurs arrières de l'équipe. Une trentaine de points représente un objectif tout à fait atteignable pour le Russe.

Gustav Forsling, Blackhawks de Chicago - Les Blackhawks ont clairement cherché à améliorer leur ligne bleue au cours de la saison morte en embauchant les joueurs autonomes Brian Campbell et Michal Kempny, ce dernier ayant évolué dans la KHL la saison dernière avant de représenter Équipe République tchèque à la Coupe du monde de hockey 2016. Avec le retour des vétérans Duncan Keith, Brent Seabrook, Niklas Hjalmarsson, Trevor van Riemsdyk et Michal Rozsival, la brigade défensive semblait coulée dans le béton. Cependant, Forsling a connu un excellent camp d'entraînement, et il sera en uniforme pour le match d'ouverture, alors qu'il formera un duo avec Campbell en plus d'évoluer sur la deuxième vague du jeu de puissance. L'entraîneur de Chicago semble vraiment apprécier ce que Forsling amène à l'équipe, surtout en avantage numérique. Forsling va lutter avec van Riemsdyk pour du temps de glace lorsque Hjalmarsson aura purgé sa suspension d'un match, mais les aptitudes offensives du Suédois pourraient lui procurer un avantage dans cette bataille.

Nail Yakupov, Blues de St. Louis - Il est rare qu'un premier choix au total au repêchage de la LNH soit échangé, surtout après seulement quelques années dans la ligue. C'est pourtant ce que les Oilers d'Edmonton ont fait au cours des derniers mois, deux fois plutôt qu'une. Après avoir envoyé le premier choix du repêchage 2010, Taylor Hall, aux Devils du New Jersey, les Oilers ont cédé Yakupov aux Blues en retour d'un espoir de second plan et d'un choix conditionnel au repêchage. Si Yakupov ne deviendra pas un marqueur de 30 buts du jour au lendemain à St. Louis, presque toutes les situations représentaient une amélioration pour lui par rapport à ce qu'il vivait à Edmonton, alors qu'il était question qu'il amorce la campagne dans les estrades. Yakupov va vraisemblablement entreprendre la saison aux côtés de Patrik Berglund et Dmitrij Jaskin sur troisième trio des Blues. Libéré d'une pression un peu injuste qui reposait sur lui à Edmonton, il pourrait éventuellement se faufiler sur la deuxième vague du jeu de puissance et franchir le plateau des 15 buts pour la première fois depuis sa saison recrue.

PERDANTS

Mike Condon /Ondrej Pavelec /Jean-François Bérubé - Ces trois gardiens possèdent des contrats à un volet et ont vu de l'action dans la LNH la saison dernière. Les deux premiers ont même occupé le poste de gardien numéro un de leur équipe à un moment ou à un autre l'an dernier, respectivement avec les Canadiens et les Jets de Winnipeg, mais ont tous deux vu leur nom être soumis au ballottage lundi. Quant à Bérubé, il espérait que les Islanders de New York procèdent à une transaction afin de régler le ménage à trois qui existe présentement avec Jaroslav Halak et Thomas Greiss. Rares sont les équipes qui ont besoin d'un gardien supplémentaire, alors ces trois joueurs semblent destinés à la Ligue américaine de hockey ou la galerie presse, du moins pour amorcer la saison.

Jacob Trouba/Hampus Lindholm - Presque chaque année, des joueurs autonomes avec compensation d'envergure se retrouvent sans contrat à l'aube de la saison. Avec la signature de Johnny Gaudreau lundi et la rumeur voulant que Nikita Kucherov soit en route vers Tampa Bay afin de mettre la touche finale à son éventuel contrat, Trouba et Lindholm sont les deux noms qui retiennent le plus mon attention, car ils semblent tous loin d'un retour avec leur équipe respective. Trouba a demandé aux Jets de l'échanger, tandis que Lindholm se trouve encore en Suède, ce qui montre que les deux parties ne sont pas encore sur le point de s'entendre. Il s'agit de deux jeunes défenseurs exceptionnellement talentueux qui vont manquer à leur équipe, même si ces deux formations possèdent une bonne profondeur à la ligne bleue. Trouba pourrait vraiment éclore s'il se retrouve dans la bonne situation, mais le directeur général Kevin Cheveldayoff ne va pas s'empresser de conclure une transaction qu'il va regretter par la suite. Quant à Lindholm, son absence pourrait nuire aux statistiques des gardiens John Gibson et Jonathan Bernier tôt dans la saison, surtout avec un nouvel entraîneur derrière le banc, qui va chercher à implanter un nouveau système.

Jonathan Huberdeau, Panthers de la Floride - Les Panthers ont appris une bien mauvaise nouvelle au cours des derniers jours, puisque l'attaquant de St-Jérôme va rater de trois à quatre mois d'activité en raison d'une blessure à la cheville. L'ailier gauche devait reprendre son poste sur le premier trio aux côtés de Jaromir Jagr et Aleksander Barkov, une unité qui a fait bien des dommages depuis qu'elle a été réunie à l'arrivée de Jagr en Floride à la date limite des transactions en 2014-15. Huberdeau venait d'atteindre le plateau des 20 buts pour la première fois de sa carrière l'an dernier, et ses 59 points représentaient sa meilleure récolte dans la LNH. Il semble que ce soit un autre Québécois, Jonathan Marchessault, qui sera le premier à obtenir sa chance avec Barkov et Jagr, mais il serait injuste de s'attendre à ce que l'ancien du Lightning affiche des statistiques semblables à celles de Huberdeau.

Pierre-Alexandre Parenteau, Islanders de New York - C'est avec une certaine surprise que le nom de Parenteau est apparu au ballottage lundi, lui qui s'était entraîné aux côtés de John Tavares et Andrew Ladd, autant à forces égales qu'en avantage numérique, depuis le début du camp d'entraînement. Celui qui a inscrit 21 buts avec les Maple Leafs de Toronto la saison dernière semblait avoir été embauché en grande partie en raison de la chimie qu'il avait déjà démontrée avec Tavares par le passé. Il sera maintenant intéressant de voir qui prendra sa place sur le premier trio des Islanders. Est-ce que Ryan Strome sera à nouveau muté du centre à l'aile, ou donnera-t-on la chance à un jeune comme Anthony Beauvillier ou Joshua Ho-Sang d'évoluer aux côtés du capitaine? Les poolers doivent garder un œil sur cette situation, bien que l'entraîneur Jack Capuano soit reconnu pour remanier ses trios à outrance.

 

En voir plus