Skip to main content

Poolers : Directions opposées pour Yandle et Ekblad

Les deux défenseurs des Panthers affichent des statistiques très différentes cette saison

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque semaine, nous allons donc répertorier un joueur par position dont la valeur est en hausse, et un autre pour lequel la valeur est en baisse.

ATTAQUANTS
Hausse : Nikolaj Ehlers, Jets de Winnipeg -
Les Jets de Winnipeg remplissent les filets adverses avec aisance depuis quelques matchs, ce qui explique pourquoi ils comptent dans leurs rangs le meilleur buteur de la ligue, Patrik Laine, et le meilleur pointeur, Mark Scheifele. Mais il ne faut pas oublier la contribution de celui qui évolue avec ces deux joueurs. Ehlers a récolté sept points à ses trois derniers matchs, et tous ces points ont été obtenus à forces égales, malgré le fait qu'il ait été amplement utilisé sur le jeu de puissance. Après un départ difficile de quatre points en 11 parties, Ehlers profite de l'occasion qui s'offre à lui avec deux compagnons de trio de premier plan.

Baisse : Boone Jenner, Blue Jackets de Columbus - J'anticipais de grandes choses de la part de Jenner cette saison, en particulier dans les pools multicatégories. Il a été l'un des deux seuls joueurs de la LNH, l'autre étant Alex Ovechkin, à avoir franchi le plateau des 30 buts, 200 mises en échec, 200 tirs et 50 minutes de punition la saison dernière. En 10 matchs depuis le début de la saison, Jenner n'a toujours pas trouvé le fond du filet et a été limité à deux maigres mentions d'aide. Il décoche à peine deux tirs par match et affiche un différentiel de moins-7. Son côté robuste semble aussi s'être émoussé avec tout juste deux mises en échec par match et seulement quatre minutes de punition.

DÉFENSEURS
Hausse : Keith Yandle, Panthers de la Floride -
Dans son nouvel uniforme, Yandle a connu des débuts timides avec une seule mention d'aide à ses six premières parties. Il a depuis trouvé ses repères offensivement avec six points à ses sept dernières rencontres, et trois de ces points ont été amassés en avantage numérique. Le jeu de puissance de la Floride fonctionne à plus de 22 pour cent depuis le 19 octobre, et Yandle est en grande partie responsable de ce rendement malgré l'absence de quelques gros canons des Panthers à l'attaque.

Baisse : Aaron Ekblad, Panthers de la Floride - Si Yandle a trouvé son rythme de croisière depuis quelques semaines, ce n'est pas tout à fait le cas de cas d'Ekblad. Malgré le fait qu'il soit le joueur le plus utilisé de l'équipe, autant en supériorité numérique qu'au chapitre du temps de glace total, Ekblad n'a pu faire mieux qu'une récolte de deux buts en 13 matchs. Il est pourtant utilisé sur la première vague du jeu de puissance en compagnie de Yandle, mais il a seulement amassé un point sur l'attaque massive cette saison. Ses responsabilités défensives plus importantes que celles de Yandle font en sorte que son différentiel se situe à moins-5 pour l'instant.

GARDIENS
Hausse : Peter Budaj, Kings de Los Angeles -
Celui qui a été chassé de la LNH il y a à peine deux ans a effectué sa traversée du désert dans la Ligue américaine de hockey avant de revenir dans la LNH cette saison par la porte de côté, soit en profitant de blessures aux deux gardiens qui se trouvaient devant lui dans la hiérarchie des Kings, Jonathan Quick et Jeff Zatkoff. En 10 départs cette saison, Budaj montre une fiche de 7-3-0, une moyenne de buts alloués de 1,86 et un pourcentage d'arrêts de ,919. Il a de plus signé deux jeux blancs à ses deux derniers matchs. Avec la durée de l'absence de Quick, Budaj se retrouve avec les coudées franches et les rumeurs voulant que les Kings soient sur le marché pour un gardien se font plus discrètes.

Baisse : Petr Mrazek, Red Wings de Detroit - Mrazek était le gardien numéro un incontesté des Red Wings au début de la saison, mais ce statut est maintenant menacé par une mauvaise séquence de sa part et par le solide rendement de son auxiliaire Jimmy Howard. Après avoir remporté quatre matchs de suite entre le 17 et le 27 octobre, Mrazek montre un dossier de 0-2-1 avec une moyenne de buts alloués de 4,92 et un pourcentage d'arrêts de ,850. Au cours de la même période, Howard a affiché une moyenne de 1,69 et un taux d'efficacité de ,942. Pour l'ensemble de la campagne, ses statistiques sont encore plus impressionnantes avec une moyenne de buts alloués de 1,26, un pourcentage d'arrêts de ,958 et un blanchissage. Mrazek devra donc rapidement montrer qu'il est encore l'homme de la situation avant d'être confiné au banc pour une longue période.

 

En voir plus