Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

La perte de Rielly à Toronto donnera encore plus de temps de jeu à Barrie

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Alors qu'ils se battent pour une place en séries éliminatoires, les Maple Leafs de Toronto pouvaient difficilement se permettre de perdre un défenseur comme Morgan Rielly.

L'arrière de 25 ans, qui avait récolté 27 points en 46 parties cette saison, ratera au moins huit semaines d'action après avoir subi une fracture du pied face aux Panthers de la Floride, dimanche dernier. 

À LIRE AUSSI : L'échange de Hall a aidé les Devils et les CoyotesPoolers : Le top-25 des gardiens de la LNHPoolers : Horvat impressionne à Vancouver

Sa perte fait bien évidemment mal, mais n'est peut-être pas aussi catastrophique pour l'offensive torontoise qu'on pourrait le penser, puisqu'une transition s'était opérée à la ligne bleue. Après avoir commencé la saison comme défenseur numéro un et l'arrière de choix sur le jeu de puissance, Rielly a progressivement cédé sa place à Tyson Barrie au quart de la saison. Il avait d'ailleurs vu sa production du début de saison de 17 points en 20 matchs chuter à 10 points lors des 26 rencontres suivantes.

Acquis de l'Avalanche du Colorado lors de la saison morte, Barrie a eu besoin d'un bon moment pour devenir à l'aise à Toronto - il n'avait amassé que cinq points après 21 matchs - mais depuis, il a récolté 22 points, dont quatre buts, en 28 parties pour ainsi redevenir le défenseur qu'il était à Denver.

Barrie est absolument à cibler pour les poolers... mais pas cette semaine. Les Maple Leafs ne seront pas en action d'ici à la fin de la pause du Match des étoiles Honda 2020 de la LNH, et il ne vous sert à rien de faire son acquisition immédiatement. Par contre, si la porte s'ouvre pour aller chercher un remplaçant à Rielly, c'est une bonne idée, puisqu'il ne restera qu'un mois à faire à la saison lorsqu'il reviendra au jeu, mais aussi parce que sa production avait diminué.

Video: CAR@TOR: Barrie contourne Mrazek et crée l'égalité

Toutefois, si vous ne vous battez pas pour le sommet du classement, il vaut la peine de vous accrocher à Rielly. De toute la brigade défensive des Maple Leafs, il est le seul défenseur de premier plan sous contrat en vue de la prochaine saison. On peut douter que Barrie, qui exigera un contrat d'une valeur plus importante, sera de retour en raison des problèmes de Toronto avec la masse salariale. Rielly reprendra donc son poste de défenseur numéro un de l'équipe l'an prochain - avec la production qui l'accompagne.

L'autre joueur qui risque d'en profiter, c'est Rasmus Sandin. Rappelé du club-école des Marlies de Toronto à la suite de la blessure de Rielly, il a obtenu deux passes à son premier match, puis a été blanchi lors des deux rencontres suivantes. Son différentiel est de plus-1, ce qui est respectable quand on sait que son équipe a cédé 11 buts lors des trois dernières parties. 

En deux passages avec les Maple Leafs cette saison, il a obtenu quatre passes en neuf rencontres, une récolte plus que respectable.

À 19 ans, Sandin est l'espoir numéro un des Maple Leafs à la ligne bleue. Il a obtenu 15 points en 21 rencontres avec les Marlies cette saison, et l'organisation lui a permis de participer au Championnat mondial junior 2020 de la FIHG (CMJ) durant le temps des Fêtes en République tchèque. À titre de meilleur défenseur de l'équipe de Suède, il a obtenu trois buts et sept passes en sept rencontres.

Depuis son rappel avec les Maple Leafs, il a été le deuxième défenseur le plus utilisé sur le jeu de puissance… avec un petit 2:38 de jeu en comparaison à 14:04 pour Barrie. Bref, l'entraîneur-chef Sheldon Keefe semble vouloir fonctionner qu'à un seul défenseur en avantage numérique. Tout de même, la présence de Sandin ici et là démontre qu'il a la confiance de l'organisation, ce qui est encourageant pour son futur.

Sandin a été utilisé sur la troisième paire de défenseurs en compagnie de Cody Ceci, mais il ne serait pas étonnant de le voir obtenir rapidement plus de temps de jeu. 

Pour les poolers à long terme, particulièrement ceux qui sont vendeurs à l'approche de la date limite des transactions, Sandin est un joueur à cibler en vue des prochaines saisons puisque son potentiel offensif ne fait pas de doute. En plus, en raison de la situation contractuelle de Barrie et de Muzzin, qui pourraient devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet prochain, Sandin risque de rapidement grimper dans l'organigramme de l'organisation torontoise.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.