Skip to main content

Poolers : Des absents qui retrouvent leur rythme

Deux joueurs connaissent de bons moments après une longue absence en début de saison

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque semaine, nous allons donc répertorier un joueur par position dont la valeur est en hausse, et un autre pour lequel la valeur est en baisse.

 

ATTAQUANTS
Hausse : Jack Eichel, Sabres de Buffalo -
Eichel a amorcé sa saison sur le tard après qu'une blessure à la cheville l'eut empêché de prendre part à un match avant le 29 novembre. Il n'a pas perdu de temps à faire sentir sa présence avec une récolte de huit points en sept parties, mais il avait ensuite connu un passage à vide avant Noël en étant écarté de la feuille de pointage dans cinq parties consécutives. Il semble avoir reçu un regain d'énergie dans son bas de Noël, car il a amassé au moins un point dans tous ses matchs depuis le 27 décembre, séquence au cours de laquelle il a obtenu deux buts et trois passes en quatre rencontres. Deux de ses points ont été récoltés en avantage numérique, et il a de plus décoché 14 lancers au filet. 

Baisse : David Pastrnak, Bruins de Boston - Le 8 décembre dernier, Pastrnak était le meilleur buteur de la LNH avec 18 buts, et il se trouvait à égalité au 15e rang des pointeurs de la ligue avec 24 points en 23 parties. Transportons-nous presque un mois plus tard, et Pastrnak se retrouve au cinquième rang du circuit au chapitre des buts, et il a chuté au 53e rang pour ce qui est des points. Il est parvenu à noircir la feuille de pointage dans une seule des 10 dernières parties qu'il a disputées. C'est comme si un seul trio pouvait fonctionner à la fois pour les Bruins. L'unité composée de Patrice Bergeron, Brad Marchand et Pastrnak est au neutre, alors que celle où évoluent David Krejci et Ryan Spooner s'est réveillée depuis quelques semaines.

DÉFENSEURS
Hausse : Jacob Trouba, Jets de Winnipeg - Une dispute contractuelle a contraint Trouba à ne pas participer aux 15 premiers matchs des siens. À son retour, les choses n'ont pas immédiatement débloqué à l'attaque, lui qui a été limité à trois mentions d'aide à ses 15 premières rencontres. Paradoxalement, son entraîneur Paul Maurice a alors commencé à réduire son temps de glace en avantage numérique, et sa production a explosé. Trouba a récolté neuf points à ses dix dernières parties, dont six à ses quatre dernières. Tous ces points ont été amassés à forces égales sauf un, obtenu à court d'un homme.

Baisse : Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto - L'entraîneur Mike Babcock semble avoir un plan pour le défenseur qui a été sélectionné au cinquième rang au total au repêchage 2012 de la LNH. Et ce plan ne semble pas impliquer de lui confier beaucoup de responsabilités offensives, alors que Rielly a justement été repêché en raison de ses aptitudes à l'attaque. Résultat : Rielly se contente de quelques apparitions sur le jeu de puissance, lui qui n'a que trois points cette saison en avantage numérique, aucun depuis le 3 décembre, et il est devenu le meneur de l'équipe au chapitre des tirs bloqués. Il a amassé deux mentions d'aide à ses 11 derniers matchs et n'a inscrit qu'un seul but depuis le début de la campagne.

GARDIENS
Hausse : Ryan Miller, Canucks de Vancouver -
Après avoir remporté une seule de ses huit premières décisions, Miller a été ennuyé par quelques pépins physiques qui l'ont gardé à l'écart de quelques rencontres en novembre. Cela ne l'a pas empêché de conserver une fiche surprenante au cours de ses 14 derniers départs, c'est-à-dire 9-3-1. Ses statistiques sont encore plus impressionnantes depuis Noël, alors qu'il présente un dossier de 3-0-0 avec une moyenne de buts alloués de 1,63 et un pourcentage d'arrêts de ,944. Les Canucks se trouvent à seulement trois points d'une place en séries, et ils peuvent remercier Miller pour cela.

Baisse : Steve Mason, Flyers de Philadelphie - Mason a été un élément important de l'intéressante séquence qu'ont connu les Flyers en novembre et en décembre, lui qui a alors conservé une fiche de 9-1-1, une moyenne de buts alloués de 2,12 et un pourcentage d'arrêts de ,932. Il semble toutefois s'être essoufflé quelque peu au cours des dernières semaines, lui qui n'a pas savouré la victoire à ses quatre derniers départs (0-3-1) et qui n'a pu faire mieux qu'une moyenne de 4,05 et un taux d'efficacité de ,841. Le retour en santé de Michal Neuvirth pourrait éventuellement pousser l'entraîneur Dave Hakstol à donner plus de repos à Mason, bien que Neuvirth ait été pitoyable avant sa blessure.

En voir plus