Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du jeudi 6 avril :

 

3 : Le défenseur du Lightning de Tampa Bay Victor Hedman fait vraiment tout ce qu'il peut pour amener son équipe en séries éliminatoires. Il a grandement contribué à la victoire des siens contre les Maple Leafs de Toronto avec trois mentions d'aide, ce qui lui a permis d'atteindre le plateau des 70 points pour la première fois de sa carrière. En fait, il a totalement éclipsé son sommet précédent qui était de 55 points en 2013-14. Il a terminé la saison sur une séquence endiablée avec 11 points à ses neuf derniers matchs, et il ne s'agit que du prolongement de la domination qu'il exerce depuis le 11 février, alors qu'il a amassé 28 points (huit buts, 20 passes) en 25 parties. Depuis cette date, il a récolté 15 points en avantage numérique, un sommet dans la LNH. Hedman est devenu le quatrième défenseur suédois à atteindre le plateau des 70 points en une saison après Borje Salming, Nicklas Lidstrom et Erik Karlsson.

46 : En préparant un but contre les Devils du New Jersey, Phil Kessel a établi un nouveau sommet en carrière avec une 46e mention d'aide cette saison. Dans la catégorie statistique inusitée, Kessel devance Sidney Crosby par une passe depuis le début du calendrier. Kessel n'a pas trouvé le fond du filet depuis le 17 mars, une disette de 10 matchs, et il n'a touché la cible qu'une seule fois depuis le 17 février, soit à ses 24 dernières parties. Il a en revanche amassé 12 mentions d'aide au cours de cette séquence. Il tire moins souvent au filet cette saison, ce qui explique peut-être son incapacité à faire vibrer les cordages, alors qu'il se dirige vers sa pire saison de 82 matchs depuis 2008-09 au chapitre des lancers, lui qui en compte 224 après 80 parties. 

3 : Les Blues de St. Louis approchent les séries éliminatoires avec confiance grâce à leur fiche de 13-2-2 depuis le 5 mars, la meilleure de la LNH. Ils ont notamment inscrit 54 buts au cours de cette séquence après avoir marqué six fois contre les Panthers de la Floride. Jaden Schwartz s'est notamment illustré au cours de ce match avec trois points (un but, deux passes), lui qui noircit la feuille de pointage avec régularité depuis le début de la séquence prolifique des Blues. Il est en effet le meilleur pointeur de l'équipe depuis 17 matchs avec une récolte de 17 points (cinq buts, 12 passes), et son différentiel de plus-13 depuis cette date lui procure une égalité au troisième rang de la ligue. Malgré une utilisation optimale en avantage numérique, il n'a toutefois récolté que trois de ces 17 points sur le jeu de puissance. 

1 : Le duo de vedettes des Stars de Dallas Jamie Benn et Tyler Seguin ont bien mal choisi leur moment pour connaître leur pire séquence de la saison, alors que bien des poolers misaient sur eux dans les séries éliminatoires de leur ligue. Plutôt que de faire la différence pour eux, ils les ont abandonnés. Benn a récolté une passe contre les Predators de Nashville, son premier point à ses six derniers matchs et son cinquième à ses 14 derniers. C'est encore pire pour Seguin, qui a été blanchi dans un sixième match de suite contre les Predators, lui qui n'a amassé que trois points à ses 14 dernières sorties. Avec un total combiné de huit points à leurs 14 dernières parties, ils sont devancés par le seul rendement de leur coéquipier Jason Spezza (10 points en 11 matchs).

En voir plus